Un rabbin dans la gueule du loup

C’est du moins ainsi que le Jerusalem Post caractérise le voyage du rabbin ultra orthodoxe israel Gabbai en… Iran, une terre "hostile" selon ce journal sioniste.
On imaginera volontiers un rabbin entrant clandestinement en république islamique d’Iran, dépouillé de tout signe extérieur de son appartenance au judaïsme et à la catégorie des rabbins.
Pourtant pas du tout. Ce rabbin est entré en Iran avec un visa obtenu grâce à l’intervention de la communauté juive locale et il a circulé en Iran vêtu de sa tenue de juif hassidique.
Chiourim.com donne un compte rendu magnifié du séjour iranien de ce rabbin qui apparemment vient juste après Jésus en matière de miracles.
Bien sûr, le rabbin Gabbai a constaté que «"La peur des iraniens dans la rue se voit sur leur visage. Elle me rappelle celle que j’ai connu sous le régime communisme."
Il ne s’est pas dit que peut-être les gens avaient peur de lui et de son accoutrement qui faisait peut-^tre penser à un sorcier en vadrouille?
Chiourim nous rapporte que le rabbon Gabbai d’était rendu en Iran afin d’avoir un aperçu de l’état des tombes juives, dont certaine sont présumées avoir un caractère historique comme celle du prophète Daniel.
Selon Chiorim.com,

Il est revenu très choqué de ce qu’il a vu. La plupart des cimetières ont disparus, remplacés par des terrains de jeux. Ceux qui restent, sont menacés du même sort.

Le site des juifs hassidiques est cependant beaucoup plus sobre puisqu’il n’évoque rien de particulièrement inquiétant au sujet de ce séjour dans un lieu qu’il qualifie lui aussi d’hostile. On comprendra en fait que tous les lieux où les juifs ne dominent pas sont en fait des lieux hostiles (par exemple hors du ghetto). Au sujet des tombes, il note:

S’il a été satisfait de constater que les tombes de Mordechai et d’Esther étaient bien entretenues, il a été perturbé, dit-il, de découvrir "que certaines tombes juives avaient disparu, et que dans d’autres endroits, des terrains de football avaient été construits sur les tombes des tzadikim."

Il y a bien un problème pour le maintien des cimetières juifs ordinaires, ce qui a beaucoup à voir avec l’émigration massive des Juifs iraniens, mais ces cimetières sont loin d’avoir tous disparu.
About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 855 followers

%d bloggers like this: