Le père de Gilad Shalit, la vérité si je mens!

La vérité finit toujours par l’emporter. C’est plus ou moins long mais c’est presque inéluctable. Dans le cas de l’affaire Gilad Shalit, du nom de ce soldat sioniste capturé, fait prisonnier (et non kidnappé) par la résistance palestinienne, il aura fallu attendre un peu plus de cinq ans.

Et cette vérité sort de la bouche de Noam Shalit, le père du terroriste sioniste qui ose comparer l’action des Palestiniens à celle de la Haganah, la milice qui deviendra l’armée de l’Etat sioniste.

Alors bien sûr, Noam Shalit qui se lance en politique et ne cache plus ses sympathies pour le parti travailliste provoque la colère de la droite sioniste qui lui reproche finalement de rappeler les méthodes qui caractérisent le sionisme.

Les palestiniens auraient aussi de quoi s’indigner d’’être comparés à cette engeance sioniste dont la nature criminelle s’est affirmée très tôt et qui a combattu pour «sa liberté» aux dépends de celle du peuple palestinien.

Le crime originel que rappelle involontairement M. Shalit.

Le père du soldat kidnappé met les israéliens en colère

The Age (Australie) 17 mars 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri

Le père d’un soldat Israélien maintenu en captivité par le Hamas pendant plus de cinq années, a déclaré qu’il enlèverait des soldats Israéliens s’iI était un Palestinien.

Noam Shalit, qui a dit en début d’année qu’il soutiendrait le parti travailliste aux prochaines élections, a provoqué l’indignation de la droite israélienne par ses propos. Son fils, Gilad, a été libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers en octobre 2011.

M. Shalit a déclaré que l’enlèvement de soldats Israéliens par le Hamas était comparable aux techniques utilisées par l’organisation paramilitaire israélienne Haganah contre les Britanniques, expliquant que “nous avons aussi kidnappé des soldats britanniques quand nous combattions pour notre liberté.” Parlant avec à un journaliste de la télévision dans la cuisine du domicile de la famille Shalit, décor régulier de cinq années de campagne pour la libération de leur fils, M. Shalit a été soumis à un feu roulant de questions pour l’amener à clarifier ses positions politiques.

L’ancien ingénieur a finalement résumé les thèmes de campagne qui lui tiennent à cœur par la "responsabilité mutuelle. Et par le fait de ne pas laisser de soldats en arrière, ni n’importe quel Israélien qui est en difficulté"

Il a dit aussi qu’il serait prêt à négocier avec le Hamas s’il était député, une chose que le gouvernement israélien, comme la Grande Bretagne et les Etats Unis, refuse de faire.

“Je suis pour discuter avec quiconque veut discuter avec nous,” a-t-il dit.

 

About these ads

Tags: , , , , ,

2 Réponses to “Le père de Gilad Shalit, la vérité si je mens!”

  1. Le père du soldat kidnappé met les Israéliens en colère « annie bannie's Weblog Says:

    [...] The Age (Australie) 17 mars 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri [...]

  2. Louise Says:

    Le père de Gilad Shalit : "Si j’étais palestinien, je kidnapperais des soldats"

    Annie Robbins – Mondoweiss

    Noam Shalit, le père de l’ancien prisonnier Gilad Shalit, a annoncé sur Channel 10, télévision israélienne, qu’il enlèverait un soldat israélien dans sa recherche de liberté, s’il était palestinien. (…)

    http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11927

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 855 followers

%d bloggers like this: