Selon un Seymour Hersh déchaîné, le programme pour l’Irak est de "transformer les mosquées en cathédrales".

Voilà que Seymour Hersh donne dans la théorie du complot, une formulation qui prête habituellement à sourire et vise souvent à discréditer les tenants de certaines thèses sur la genèse de conflits ou l’identité d’auteurs d’attentats. Un simple exemple: comment Saddam Hssein, tenant lui-même de ce genre de théories farfelues, a-t-il pu penser une seconde que Tony Blair et George W. Bush avaient comploté pour agresser son pays et mettre un terme à son pouvoir?
Reste que Seymour Hersh n’est pas exactement le premier venu quand on parle de journalisme et on voit mal qui pourrait lui donner des leçons de professionnalisme et de déontologie . Et pourtant, comme le note le titre de l’article, Hersh est vraiment déchaîné et en lisant cette synthèse d’une conférence qu’il a prononcée au Qatar, on comprendra aisément pourquoi: l’inquiétude de quelqu’un qui aime la liberté et la paix et qui estime qu’elles sont menacées par son propre pays et dans son propre pays.
Seymour Hersh prépare un livre dans lequel il reviendra en détail sur les points qu’il a abordés oralement. Un livre qui fera sans doute l’événement.
Pour conclure, ce n’est pas pour rien que la hasbara sioniste s’est occupée avec soin de l’article de wikipedia consacré à Hersh 

Seymour Hersh déchaîné
par Blake Hounshell, Foreign Policy (USA) 18 janvier 2010 traduit de l’anglais par Djazaïri

Dans un discours présenté comme une discussion sur les époques Bush et Obama, le journaliste du New Yorker, Seymour Hersh s’est livré ici ce lundi à une diatribe décousue matinée de théorie du complot dans laquelle il exprimait sa déception par rapport au président Obama et son insatisfaction quant aux orientations de la politique étrangère des Etats Unis.

« Juste au moment où nous avions besoin d’un noir en colère, » a-t-il commencé, le bras levé crânement au dessus du podium, « nous ne l’avons pas eu. »

Il a bien vite disparu sur le chemin de la Maison Blanche.

Hersh, dont les articles sur les graves abus commis par l’armée des Etats Unis au Vietnam et en Irak lui ont valu une notoriété mondiale et de hautes distinctions journalistiques, a déclaré être en train d’écrire un livre sur ce qu’il appelle les « années Cheney-Bush » et qu’il ne voyait guère de différence entre cette période et l’administration Obama.

Il a expliqué qu’il tenait à jour une « checklist » des politiques agressives US qui persistaient, dont la torture et la politique de « rendition » [transfert] de suspects de terrorisme dans des pays alliés qui reste en vigueur selon lui.
Il a aussi accusé la politique étrangère des Etats Unis d’avoir été détournée par une cabale de « croisés » néoconservateurs du bureau de l’ancien vice président et maintenant dans le monde des services chargés des opérations spéciales.

« Ce dont je parle en réalité c’est de la manière dont huit ou neuf néoconservateurs, des extrémistes si vous voulez, ont renversé le gouvernement américain, en ont pris le contrôle, » a-t-i précisé au sujet de son prochain livre. « ce n’est pas seulement que les néocons ont pris le contrôle, mais la facilité avec laquelle ils l’ont fait – comment le Congrès a disparu, comment la presse est devenue une partie de ce contrôle, comment l’opinion a acquiescé. »

Hersh a évoqué ensuite les nombreux pillages qui eurent lieu à Bagdad après la chute de Saddam Hussein en 2003. « Dans la clique Cheney, l’attitude consistait à dire, « De quoi? De quoi ils s’inquiètent, les politiciens et les journalistes, ils se préoccupent de quelques pillages?… Ils ne saisissent donc pas? Nous allons transformer les moquées en cathédrales. Et quand nous aurons tout le pétrole, tout le monde s’en foutra. »

« C’est cette attitude, » a-t-il poursuivi. « Nous allons transformer les mosquées en cathédrales. C’est l’attitude qui prévaut, je suis ici pour l’affirmer, dans une grande partie du Joint Special Operations Command. (JSOC) »

Il a ensuite soutenu que le général Stanley McChrystal qui a dirigé le JSOC avant de devenir brièvement le commandant en chef de l’armée US en Afghanistan, et son successeur, le contre amiral William Mc Raven ainsi que de nombreux membres du JSOC sont membres, ou au moins sympathisants, des Chevaliers de Malte ».

Hersh faisait sans doute référence à l’Ordre Souverain de Malte, une organisation catholique romaine vouée à la défense de la foi et l’assistance aux pauvres et aux malheureux, » selon son site internet.

“Beaucoup d’entre eux sont membres de l’Opus Dei,” a poursuivi Hersh. « Ils savent bien ce qu’ils font – et ce n’est pas une attitude atypique de quelques militaires – c’est, au pied de la lettre, une croisade. Ils se voient eux-mêmes comme les protecteurs des Chrétiens. Ils les protègent contre les Musulmans comme au 13ème siècle. Et c’est leur fonction. »

“Ils ont des signes discrets d’appartenance, ces pièces de monnaie qui circulent de l’un à l’autre, qui sont de pièces de croisés » a-t-il poursuivi. « Ils ont des insignes qui reflètent bien l’idée que c’est une guerre culturelle… En ce moment, il y a un énorme, un immense sentiment anti musulman dans la communauté militaire. »
Hersh a rapporté avoir récemment discuté avec “un homme du milieu des renseignements… quelqu’un en rapport avec les activités du JSOC”  de la chute de Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie. « Il disait, ‘Oh mon Dieu, c’était un si bon allié. »

« La Tunisie va changer la donne, » a ajouté ensuite Hersh. « Ca va flanquer la frousse à plein de gens. »

Evoquant le Pakistan, Hersh, après avoir rappelé ses liens amicaux avec benazir Bhutto, a parlé d’une rencontre lors d’un dîner avec Asif Ali Zardari, l’époux de la premier ministre disparue, au cours de laquelle Hersh a affirmé que le président du Pakistan avait manifesté brutalement son dédain pour son propre peuple.

Hersh a décrit un voyage qu’il avait fait dans le Swat où l’armée pakistanaise venait juste de déloger des insurgés Talibans qui s’étaient emparé de cette vallée pittoresque, un lieu de villégiature traditionnel pour la classe moyenne citadine. Hersh a expliqué avoir interrogé Zaradari sur les villages de tentes qu’il avait vus le long de la route et où des gens vivaient dans des conditions difficiles et insalubres.

« Eh bien, ces gens ici au Swat, c’est ce qu’ils méritent, » avait répliqué le président Pakistanais, selon Hersh. A la question du pourquoi, Zardari avait répondu, selon Hersh, « Parce qu’ils ont soutenu les Talibans. » (Note: cette conversation de Hersh n’est pas rapportée dans son article de 2009 du New Yorker sur les armes nucléaires pakistanaises, probablement parce qu’elle n’était pas vérifiable).

Le journaliste chevronné a également soutenu que le chef de poste de la CIA à Islamabad, qui a été récemment rappelé après l’apparition de son nom dans des documents judiciaires pakistanais et dans la percutante presse pakistanaise, avait été en fait limogé pour avoir contesté les plans du général David Petraeus qui a pris en mains l’été dernier la guerre en Afghanistan après la mise à l’écart expéditive du général McChrystal.

Selon Hersh, « Au moment où Petraeus faisait un rapport très optimiste qu’il remettait au président en décembre, le chef de poste venait tout juste de déclarer à l’interne que ce rapport faisait fausse route. Il avait simplement dit: ‘C’est du total aveuglement. Cette politique fait fausse route.’ Il est sorti des clous. On l’a sorti. »

« J’ai cessé de me faire des illusions sur la CIA, a déclaré Hersh. « Ils sont entraînés à mentir, un point c’est tout. Ils mentiront à leur président, ils mentiront certainement au Congrès, et ils mentiront au peuple américain. C’est tout simple. »

Hersh s’exprimait à l’invitation de la Georgetown University’s School of Foreign Service qui possède un campus annexe au Qatar.

6 Réponses to “Selon un Seymour Hersh déchaîné, le programme pour l’Irak est de "transformer les mosquées en cathédrales".”

  1. Lou Says:

    Grand merci pour cette traduction, ce prochain livre de Seymour Hersh est fort alléchant, sans doute pour cela qu’il écrit peu d’articles en ce moment.

    Je ne crois pas d’ailleurs que son dernier article ait déjà été traduit :
    Annales de la sécurité nationale
    La menace en ligne
    Devrions-nous être inquiets au sujet d’un cyber-guerre?
    http://www.newyorker.com/magazine/bios/seymour_m_hersh/search?contributorName=seymour%20m%20hersh

    – – – – – – – – – – –
    à signaler une petite faute de frappe :

    un lieu à la place d’un leu dans ce paragraphe :

    Hersh a décrit un voyage qu’il avait fait dans le Swat où l’armée pakistanaise venait juste de déloger des insurgés Talibans qui s’étaient emparé de cette vallée pittoresque, un leu de villégiature traditionnel pour la classe moyenne citadine.

    J'aime

  2. Roi Ma'chiard Nicolas I Says:

    Voilà maintenant que les Born Again et les Protestants évangélistes de tout poil tel que Bush sont membre du très catholique Opus Dei, ça c’est la meilleure. On espère par ailleurs que le très juif sioniste Seymour Hersh ne fera que répertorier les excactions de l’armée américaine en Irak et surtout pas celles des milices israéliennes , celles qui sont à l’origine des pillages et de l’exterminatuion à tour de bras des Chrétiens. Mais si les milices de Tel Aviv se comportent de cette manière c’est un acte de salubrité publique sans doute, c’est pour éviter aux Musulmans le funeste destin de voir s’ériger sur leurs terres des cathédrales car il va s’en dire que ni Hersh ni son comparse le très antisioniste Mounadil, enfin il parait, n’ont jamais lu le livre programmatique des sionistes : « L’Etat Juif « de T Herzl qui prévoit son étendue de l’Euphrate jusqu’au Nil, pas plus qu’ils n’ont entendu parler du putsh sur les USA et par ricochet sur l’ensemble du monde des sionistes par les attentats du 11/9. Non, ce ne sont pas des cathédrales qu’ils ont l’intention de bâtir mais des Synagogues. Et s’ils arrivent à leur fin, ils n’auront pas été qu’un peu aidé par la Hasbara des vais faux antisionistes de service que sont Les Ogres, ALterinfo , le Réseau Voltaire, Etc…
    A se demander si la haute trahison n’est pas une définition d’essence chez les monothéistes stricto sang sue.
    D’ailleurs sur un autre sujet pas ininterressant d’observer comment la clique des vrais-faux antisionistes supportent haut et fort le poulain de Tel Aviv: le très protestant évangéliste Laurent Gbagbo… dont le concept « d’ivoirité » n’a rien à envier à celui de Peuple Elu ou de race supérieure et lui a permis d’assassiner par milliers ceux qui n’étaient pas de son ethnie. Un de mes voisins-amis a perdu rien que 23 membres de sa famille, en particulier : sa mère dans cette sinistre histoire Et pourquoi sont-ils morts ces pauvres gens ? pour le simple fait d’être nés Dioulla. Mourir pour le simple fait de naître tel ou tel est la plus juste définition du crime contre l’humanité. Et voilà le sinistre autocrate que supporte la clique des vrais-faux antisionistes de services en accusant les victimes de Gbagbo d’avoir voulu fomenter un coup d’état contre celui-ci, lui qui déjà en 2002 au nom de l’Ivoirité décidait qui avait le droit de voter ou non le droit de vivre ou pas. C’est un classique chez les sionistes d’accuser les victimes d’être les auteurs de leur propre morts. Car il va sans dire que les Dioulla, les plus pauvres de côte d’Ivoire avaient les moyens financiers de se payer des drones israéliens pour se pilonner eux-mêmes. Mais c’est bien sûr, comment n’y avait-on pas pensé plus tôt.

    J'aime

    • Msili Says:

      L’extension de l’entité sioniste du Nil à l’Euphrate n’est pas mentionnée dans le livre de Herzl « L’Etat juif » Si je me trompe, merci de m’aider à retrouver le passage où il est question de ça.
      Ensuite, les Catholiques sont nombreux aux Etats Unis et je crois même que c’est la principale église chrétienne unifiée, le protestantisme étant fragmenté. Rien n’empêche d’ailleurs des catholiques d’avoir un rôle prédominant dans telle ou telle institution de l’Etat, ni de partager des façons de penser avec des protestants. J’imagine que le livre à venir de Hersh en dira plus sur ces points.
      Qu’ils fassent le jeu des sionistes est une évidence. Mais ils le font autant sur la base de la soumission que sur celle d’intérêts qu’ils perçoivent comme communs, sans parler des idéologies qui convergent relativement aux musulmans..
      Je rappelle quand même que le président Kennedy était catholique.

      J'aime

  3. marni Says:

    ca me sidere comment et afin de faire la promotion de son livre Seymour mouille des organisations qui font de l humanitaire pour aider les pauvres et les plus demunis. lordre de malte est apolitique et neutre cher mr seymour et procure des soins medicaux au moyen orient aux musulmans et aux chretiens. il collabore egalement avec des ong musulmanes et lassocier au Opus Dei cest vraiment mettre des gens en danger sur le terrain tout ca afin de proteger tes interets personnels. Je trouve cela dun egoisme pousse

    J'aime

  4. Msili Says:

    Vous avez peut-être raison. Attendons cependant de voir si Seymour Herh a des arguments convaincants à présenter dans son livre.

    J'aime

  5. Roi Ma'chiard Nicolas I Says:

    Oui, cher Msili, Kennedy était catholique, cela lui a été suffisamment reproché mais surtout il est l’exception qui confirme la règle. Tous les autres présidents étaient protestants. par ailleurs les protestants dans leur ensemble atteignent de 52 à 55¨/° des fidèles, les catholiques 28°/°. Et il faut savoir encore aujourd’hui qu’ils ne sont que tolérés par les protestants qui, lors de leur conquête n’ont pas hésité, particulièrement les Anglicans anglais à brûler vifs les catholiques dans leurs églises aussi bien aux USA qu’au Québec.
    Par ailleurs, seul le pape Benoit XVI a fustigé les Israéliens, a appelé à la protection des Chrétiens qui se font assassiner à tour de bras, notamment en Irak, notamment par les snipers du Mossad , lesquels qui n’arrivent pas à avoir l’ombre d’une protection des gouvernements occidentaux, au nom de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Si c’était des Juifs ce serait une autre histoire. Confère cet article :

    La Commission des Épiscopats de la Communauté européenne, la COMECE, regrette que les 27 Ministres des affaires étrangères de l’Union européenne ne soient pas parvenus à s’accorder lundi sur une déclaration commune condamnant la persécution religieuse.
    « Cet atermoiement diplomatique est d’autant plus incompréhensible que des vies innocentes sont fauchées dans d’épouvantables attaques visant la communauté chrétienne et d’autres minorités à travers le monde », souligne la COMECE dans un communiqué paru au lendemain du report sine die, faute de consensus, d’un texte de la diplomatie étrangère de l’UE sur la liberté religieuse.

    L’accord a échoué en raison d’un désaccord entre ministres sur l’inclusion d’une référence spécifique aux chrétiens comme victimes de la persécution religieuse, rappelle la commission qui dit « s’étonner » de cette controverse, étant donné que l’opinion publique européenne a été largement sensibilisée à la situation spécifique des chrétiens au Moyen Orient, suite aux attaques récentes contre des églises en Irak et en Egypte.

    Par ailleurs, ajoute-t-elle, le Parlement européen (le 20 janvier) puis le Conseil de l’Europe (le 27 janvier) ont déjà ouvert la voie à une condamnation spécifique de la persécution des chrétiens, en adoptant chacun des résolutions condamnant explicitement la violence contre les chrétiens.
    Sans compter que ces dernières années, les statistiques sur la liberté religieuse confirment « qu’une majorité d’actes de violence religieuse sont perpétrés contre des chrétiens ».

    Une situation devenue particulièrement alarmante au Moyen Orient, notamment en Irak où, prévient la COMECE, « la persécution pourrait entraîner la disparition totale des communautés chrétiennes dans les prochains mois ».

    Rappelant pour finir que l’engagement de l’UE à défendre les droits fondamentaux, dont la liberté religieuse, est clairement stipulé dans le Traité UE et la Charte des Droits fondamentaux, la Commission des épiscopats européens précise qu’elle attend maintenant de l’Union européenne « des mesures concrètes afin de traduire ces principes en une action politique claire ».

    Source : http://www.zenit.org

    Par ailleurs, oui nous allons croire avec ce Hersch que ce sont simplement 7 ou 8 néoconservateurs qui se sont emparés du pouvoir aux USA, que le lobby sioniste n’y est absolument pour rien et même qu’il n’existe pas.

    Comment ériger, dès lors des cathédrales sans Chrétiens, vous pouvez nous l’expliquer. Par ailleurs l’attentat en Egypte était bien lui aussi dirigé contre des Chrétiens, les Coptes ! Ce Hersch va venir nous dire aussi qu’ils flinguent des Chrétiens en Egypte pour ériger des cathédrales, peut-être ?

    Et comment, il nous présente les choses concernant la politique intérieure des USA. Mais c’est cela même, les Etats Unis n’auraient subi que le putsch de 7ou 8néocons et ne seraient absolument pas aux mains du lobby sioniste qui n’est comme chacun sait, comme en France d’ailleurs qu’une vue de l’esprit.
    Quant au Gl Mac Chrystal, comment il ne refait pas l’histoire. C’est lui qui déclaré qu’il n’y aurait pas de solution en Afghanistan sans résolution politique en négociant avec les Talibans. C’est dire si c’est un croisé et… virulent ! C’est sans doute d’ailleurs la raison pour laquelle il a été évincé, n’est-il pas ?
    CF article qui suit :

    Mac Crystal calls for negotiations with the Taliban

    Taliban
    Kabul : Afghanistan | Jan 25, 2010
    By ahmed ibrahem ibrahem Buray send a private message
    3 4
    Views: 1,256

    Rate This Post
    Too Brief
    No Substance
    Poor Grammar & Spelling

    The commander of U.S. forces in Afghanistan, General Stanley Mac Crystal that peace negotiations with the Taliban is the only way to progress.
    The words Mac Crystal in an interview with the Financial Times newspaper
    British quoted him as saying that « President Barack Obama to increase the number of Americans 30 thousand additional troops will weaken the Taliban and get them to accept a peace agreement. »
    U.S. General also noted that « the Taliban can contribute and help in the future to run the country. »
    Word Mac Crystal comes a few days before an international conference on Afghanistan held in London later in the week.
    The Mac Crystal: « I want to see everybody out of the London Conference to renew their commitment to the Afghan people, » noting that « a soldier Vcaoura he had been enough fighting and there is a need to find a political solution. »
    It is noted that Afghan President Hamid KarzaiAfghan President Hamid Karzai had recently pledged to « rehabilitate the Taliban and to win them over, along with Afghan forces », hoping that this is « to support all of the United States and Britain. »
    He also contended that the U.S. general that « the job is not waving the olive branch, but to find ingredients that allow the Afghan people choose ways in which help him progress in the context of ending the conflict. »
    ahmed ibrahem ibrahem Buray is based in Cairo, Kairo, Egypt, and is Reporter for Allvoices

    Excusez-moi, je n’ai pas trouvé l’équivalent en Français.

    Quant à Erezt Israël de l’Euphrate jusqu’au Nil, cette thèse est non seulement écrite en toute lettre dans Judenstaat mais elle fait toujours partie de la théorie en vigueur en Israël où deux camps s’affrontent, ceux qui veulent la Palestine, toute la Palestine rien que la Palestine et ceux qui veulent tout le territoire qui appartiendrait bibliquement aux Juifs, Ur, en Mésopotamie considérée comme ville native d’Abraham et le Nil où Joseph avec ses vaches grasses puis maigres, autrement dit l’apologue du libéralisme a sévi.

    Aujourd’hui il faut que vous sachiez qu’en Irak, particulièrement dans la région de Mossoul, les propriétaires terriens ne sont déjà plus Irakiens ni Américains mais Israéliens. Ah, nos amis les Kurdes !
    Alors laissez-vous convaincre par ce désinformateur patenté même si Mounadil l’encense à coups d’épithètes ronflants mais ne confrontez surtout pas ce qu’il dit et ce qui se passe sur le terrain. Ce qui est la moindre des choses quand on a un minimum de probité intellectuelle, ce qui n’est pas le fors de certains.

    Par ailleurs ce sont peut être aussi les Chrétiens les catholiques qui ont sacré Sarkozy Roi – Macchiah’ Roi-messie ? Non, ce sont les Loubavitch, secte juive ultrasioniste s’il en est. Raison de mon surnom par dérision.
    A ce propos comme sur l’installation des Israéliens en Irak et sur le sacre de Sarkozy comme Roi-messie, le archives d’Alterinfo aux environs de 2007, si ma mémoire est exacte, une époque lointaine où ils semblaient être antisionistes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :