URUBU, le nom africain pour le vautour américain

Les textes de Pepe Escobar sont souvent très intéressants, mais aussi difficiles à traduire, du moins pour moi. J’ai renoncé à plusieurs reprise à la traduction d’articles écrits par ce journaliste Brésilien.

Je me suis quand même décidé à traduire un se ses récents papiers parus dans Asia Times. Je suis pas vraiment satisfait du résultat, mais bon…

Dans cet article, Pepe Escobar revient sur la victoire de l’OTAN en Libye, une victoire que le président des Etats unis a d’ailleurs revendiquée comme telle, balayant ainsi toute idée saugrenue selon laquelle des «rebelles» auraient mis à bas le régime du  colonel Kadhafi.

L’action de l’OTAN en Libye correspond en fait à un nouveau concept stratégique des Etats Unis qui consiste à faire faire la partie visible du job par d’autres, en l’espèce les alliés incorporés dans l’OTAN et, dans des cas comme celui de la Libye, les monarchies démocratiques arabes.

Pour Pepe Escobar, la guerre de Libye marque un nouveau degré de la déchéance de l’Occident qui s’est trouvée réduite à s’allier avec ceux qu’elle pourfend ailleurs, les prétendus combattants du «djihad» associés à d’anciens dignitaires du régime abattu.

Un scénario que certains seraient tentés de reproduire en Syrie où, pour l’instant, le gouvernement a réussi à éviter l’apparition d’un « Benghazi » d’Orient qui pourrait servir à donner un point d’appui militaire à une intervention dite « humanitaire ».

Escobar compare les occidentaux à des vautours qui se vautrent sur la dépouille du colonel Kadhafi, chacun revendiquant sa part de responsabilité dans l’assassinat de l’ancien dirigeant Libyen. 

Les Français avaient été sans doute les premiers à claironner leur part dans le meurtre, suivis de près par les Américains. C’est maintenant au tour des Anglais qui disent que leurs forces spéciales SAS encadraient sur place à Syrte les forces du Conseil National de Transition et ont organisé la coupure des voies de retraite possibles pour Kadhafi et ses hommes. Des forces spéciales du Qatar travaillaient également avec les SAS, le Qatar étant vous le savez, une démocratie modèle.

Et last but not least, ce sont maintenant les Allemands qui revendiquent leur portion du cadavre du dirigeant Libyen. Ils le font à la manière hypocrite coutumière des occidentaux en disant qu’ils savaient depuis un moment où se trouvait le colonel Libyen mais prétendent  n’avoir «pas transmis les données de localisation précises qui ont mené à l’attaque de l’Otan jeudi dernier».

A part ça, l’Allemagne n’était pas partie prenante de l’action militaire. Mais quand vient l’heure de festoyer…

Au lieu d’utiliser le mot vautour (vulture), Escobar aurait dû utiliser la désignation brésilienne de cet animal nécrophage : URUBU.

Bernard Lavilliers avait fait une très bonne chanson sur le thème de l’urubu :

Urubus, vous n’avez pas de cri

Cri de chasse, cri d’amour, cri de peur

Urubus, vous attendez qu’on meure

Mort de faim, mort d’amour, mort de peur

Cercles noirs cisaillant le ciel vide

Sans espoirs, attentifs et avides

Sans beauté, sans couleur et sans race

Obstinés, nettoyeurs et voraces

Anonymes citoyens solitaires

………………………………..

Urubus

Les aigles sont déchus

Innombrables vous gardez les issues !

Et comme le dit Bernard Lavilliers dans l’intro de sa chanson : Urubu, c’est le nom africain du vautour américain. Un texte qui a gardé toute sa valeur ainsi qu’en témoigne ce qui se passe en Libye où nous avons le grand urubu américain et les petites hyènes d’Europe et du Canada.

Les Anglais d’Alan Parsons Project avait fait aussi un très bon titre dans une veine assez voisine avec Vulture Culture (culture de vautour), une chanson absolument d’actualité.

Comment l’Occident a vaincu en Libye

par Pepe Escobar, Asia Times (Hong Kong), 22 octobre 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri

Ils se disputent la carcasse comme des vautours. Le ministère français de la défense dit que c’et lui qui l’a eu avec des tirs d’avions Rafale sur son convoi. Le Pentagone dit qu’il l’a eu avec un missile Hellfire tiré d’un Predator. Après qu’un colonel Mouammar Kadhafi blessé eut cherché refuge dans un tube de drainage sous une autoroute – un rappel sinistre du “trou” de Saddam Hussein – il a été découvert par las « rebelles » du Conseil national de Transition (CNT). Et puis dûment exécuté.

Abdel-Jalil Abdel, un médecin Libyen qui a accompagné le corps de Kadhafi dans une ambulance et l’a examiné a déclaré que la mort avait été causée par deux balles, une dans la poitrine et l’autre à la tête.

Le CNT – qui a proféré mensonges sur mensonges pendant des mois – jure qu’il est mort dans un “échange de tirs”. Mais c’est peut-être la foule qui l’a tué. C’est peut-être Mohammad al-Bibi, un jeune de 20 ans qui arbore une casquette aux couleurs de l’équipe de base-ball des New York Yankees et qui a pose pour le monde entier avec le pistolet plaque or de Kadhafi, sans doute son certificat pour obtenir la coquette prime de 20 millions de dollars offerte pour Kadhafi “mort ou vif.”

Les choses sont de plus en plus curieuses quand on se souvient que c’est exactement ce que la secrétaire d’Etat US Hillary Clinton avait annoncé moins de 48 heures auparavant, lors de sa visite éclair à Tripoli : Kadhafi doit être « capturé ou tué. » La bonne fée a exaucé les souhaits de Mme Clinton qui en a été informé en regardant l’écran d’un Blackberry – et a réagi avec un tonitruant et riche de sens « Wow. »

Le butin ira aux vainqueurs. Ils ont tous participé : l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), le Pentagone et le CNT. Dès la première minute, une résolution de l’ONU imposant une zone d’exclusion aérienne dans le ciel libyen s’est transformée en feu vert pour un changement de régime et le plan A a toujours été de le capture et de le tuer. L’assassinat ciblé, telle est la politique officielle de l’administration Obama. Il n’y avait pas de plan B.

Laissez-moi vous bombarder pour vous protéger

A propos de la “Responsabilité de Protéger” les civils (R2P), ceux qui doutent de ses vertus devraient s’accrocher aux explications données par le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen : « L’OTAN et nos partenaires ont appliqué avec succès le mandat historique des nations Unies pour protéger la population libyenne. » Quiconque veut vérifier la protection des civils par l’OTAN n’a qu’a monter dans un pick-up et aller à Syrte – la nouvelle Falloujah.

Les réactions ont été assez instructive. Le bureaucrate du CNT Abdel Ghoga l’a jouée Colisée dans la Rome Impériale et déclaré, “Les révolutionnaires ont eu la tête du tyran.”

Le président des Etats Unis Barack Obama a affirmé que la mort de Kadhafi signifie que “nous voyons la force du leadership américain dans le monde.” Ce qui revient à « nous l’avons eu” auquel on pouvait s’attendre, sachant également que Washington a assume pas moins de 80 % des coûts opérationnels de ces imbéciles de l’OTAN (plus d’un milliard de dollars – dont le mouvement d’occupation de Wall Street pourrait dénoncer en disant que cet argent aurait pu servir à créer des emplois aux USA). Bizarre que les Etats Unis disent maintenant « nous l’avons fait », parce que la maison Blanche a toujours affirmé que ce n’était pas une guerre ; c’était quelque chose de « cinétique ». Et ils n’étaient pas à la tête de l’intervention.

C’est le majestueux stratège de la politique étrangère, le vice président US Joe Biden, qui s’est chargé d’apporter un éclairage beaucoup plus vif que celui d’Obama : « Dans cette affaire, l’Amérique a dépensé 2 milliards de dollars et n’a pas perdu une seule vie. C’est plus de cette manière que nous traiterons les affaires du monde à l’avenir. »  Le monde est prévenu, c’est ainsi que l’empire va s’occuper de lui à partir de maintenant.

Sentez mon amour humanitaire

Alors félicitations à la “communauté international – qui est constituée comme chacun sait de Washington, de quelques membres dociles de l’OTAN et des familles royales démocratiques du Qatar et des Emirats Arabes Unis dans le golfe persique. Cette communauté, du moins, a apprécié le résultat. L’Union Européenne a salué « la fin d’une ère de despotisme.» Alors qu’il y a seulement quelques mois ils caressaient le burnous de Kadhafi, ils se renient maintenant dans des éditos sur les 42 ans de règne d’un “bouffon.”

La présence de Kadhafi au tribunal pénal international de La Haye aurait été des plus gênantes parce qu’il aurait volontiers rappelé les baises-mains, les accolades chaleureuses et les contrats juteux que l’Occident venait lui quémander après être passé du statut de «chien fou» (Ronald Reagan) à celui de « notre salaud. » Il aurait aussi avec plaisir donné des détails sur ces opportunistes véreux qui se font passer pour des «révolutionnaires» et des «démocrates.»

Parce que la notion même de droit international est au fond d’un drain aussi sale que celui où Kadhafi se terrait. Le dictateur Irakien Saddam avait au moins eu un procès bidon dans un tribunal d’opérette avant de rencontrer son bourreau. Oussama ben Laden a simplement été zigouillé, un genre d’assassinat, après une incursion en territoire pakistanais. Kadhafi a été l’objet d’une surenchère, liquidé dans un mélange de guerre aérienne et d’assassinat.

De puissants vautours encombrent les cieux. Mohammed El Senoussi, l’héritier du trône libyen (le roi Idriss avait été renversé en 1969) est disponible pour un rôle de premier plan, ayant déjà fait savoir qu’il « est un serviteur du peuple libyen qui décidera ce qu’il veut. » Traduction : Je veux le trône. Il est évidemment le candidat favori de la monarchie contre-révolutionnaire d’Arabie Saoudite.

Et que dire de ces bourricots des think-tanks de Washington qui marmonnent que c’était le “moment Ceaucescu” du printemps arabe? Si seulement le dictateur Roumain avait amélioré le niveau de vie du pays – en termes d’accès aux soins, à l’éducation, d’aides aux jeunes mariés, etc. au niveau d’une partie de ce que Kadhafi a accompli en Libye. Sans oublier le fait que Nicolae Ceaucescu n’avait pas été déposé par un bombardement « humanitaire » de l’OTAN. Il faut vraiment être en état de mort cérébrale pour gober la propagande sur le caractère «humanitaire» des plus de 40 000 bombes qui  ont dévasté l’infrastructure libyenne ramenée à l’âge de pierre (vous voulez du choc et effroi au ralenti?). Ce qui n’a jamais rien eu à voir avec la R2P – le bombardement implacable de Syrte en est la preuve.

Comme les quatre membres principaux du BRIC le savaient avant même de voter la résolution 1973 de l’ONU, il s’agissait de la domination de la Méditerranée pour en faire un lac OTAN, il s’agissait de la guerre de l’Africom contre la Chine et l’installation d’une base stratégique très importante, il s’agissait de l’obtention de contrats juteux par les Britanniques et les Français pour exploiter les ressources naturelles de la Libye à leur profit, il s’agissait de  l’arrangement du récit du printemps arabe par l’Occident  qui avait été pris au dépourvu en Tunisie et en Egypte.

Ecoutez les pleurnicheries des barbares

Bienvenue à la Libye nouvelle. Des milices intolérantes rendront infernale la vied es Libyennes. Des centaines de milliers de personnes originaires d’Afrique subsaharienne – celles qui n’ont pas pu fuir – seront implacablement persécutées. Les ressources naturelles de la Libye seront pillées. Les  nombreux missiles sol-air dont se sont emparés des islamistes seront un argument extrêmement convaincant pour transformer la “guerre contre le terrorisme” en Afrique du Nord en guerre sans fin. Il y aura du sang – qui coulera dans une guerre civile parce que la Tripolitaine refusera d’être dirigée par la Cyrénaïque arriérée.

Quant aux dictateurs encore en poste ailleurs, prenez une assurance vie auprès de l’OTAN Inc. L’Egyptien Hosni Moubarak, le Tunisien Zine el-Abidine Ben Ali et le Yéménite Ali Abdallah Saleh ont été asses malins pour en souscrire une. Nous savons tous qu’il n’y aura pas de R2P pour libérer les Tibétains et les Ouïghours, ou le people qui vit dans le goulag monstrueux du Myanmar, ou le people d’Ouzbékistan, ou les Kurdes de Turquie, ou les Pachtounes qui vivent des deux côtés de la ligne Durand tracée par les impérialistes.

Nous savons tous aussi que le changement ne sera crédible aux yeux du monde entier que le jour où l’OTAN appliquera une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Arabie Saoudite pour protéger les Chiites de la province orientale, et quand le Pentagone tapissera e bombes ces milliers de princes corrompus et moyenâgeux de la famille saoudite.

Ca n’arrivera pas. En attendant: c’est comme ça que l’Occident s’achève: avec un bang de l’OTAN et l’anarchie et les pleurnicheries  de quelques milliers de barbares. Dégoûté ? Mettez un masque de Guy Fawkes et donnez de la voix, faites savoir que ne l’acceptez pas. [raise hell]

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “URUBU, le nom africain pour le vautour américain”

  1. Dakichia Says:

    Ce qui me gène dans cette histoire, c’est la concordance des événements comme s’ils étaient programmés à l’avance. ce 20102011 e

    par Mchouneche Elmatkaouk, samedi 22 octobre 2011, 19:02

    Ce qui me gène dans cette histoire, c’est la concordance des événements comme s’ils étaient programmés à l’avance. D’abord la visite surprise de Hillary et ce qu’elle a dit :la visite-surprise à Tripoli d’Hillary Clinton. Saluant une illusion « la victoire de la Libye » «  » »Peut-être aussi non seulement leur révélant l’emplacement exacte qui a été déterminé par leurs moyens d’écoutes « radio », juste en face dans la baie même de Cyrte, aussi peut-être que le véhicule transportant le Guide de la Nation Libyenne a été balisé par satellite et aussi donner le feu vert pour le faire » » » ».La visite-surprise à Tripoli d’Hillary Clinton. Saluant une illusion de « la victoire de la Libye »….

    la visite-surprise à Tripoli d’Hillary Clinton. Saluant « la victoire de la Libye », ainsi la secrétaire d’État américaine a tenu à assurer le nouveau pouvoir libyen que « la chose la plus importante » était de « s’assurer que Kadhafi et son régime ne puissent plus perturber la nouvelle Libye », laissant entendre à demi-mot que la Libye nouvelle pouvait encore compter sur le soutien occidental. « Nous espérons qu’il sera capturé ou tué bientôt, ainsi, vous n’aurez plus à avoir peur de lui et vous pourrez aller de l’avant », a-t-elle souligné, en écho aux inquiétudes exprimées par le « Premier ministre » N°2 du gang CNT.

    Les propos ainsi exprimé de Madame la Secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Hillary Clinton ne sont-ils pas une violation flagrante du droit international. La violence politique et le parrainage du terrorisme même. Entourée de personnages de la mouvance jihadiste, elle continue de cibler ouvertement le symbole d’une Nation, le Guide d’un peuple. Ne viole-t-elle pas ainsi toutes conventions internationales. Que dira-t-on si un quelconque Ministre des Affaires Etrangères serait exprimé ainsi. Les brigands qui l’ont entouré ne représentent qu’eux mêmes, le peuple libyen ne les a pas désigne pour le représenter. Les USA sont tenues de respecter les résolutions du Conseil de sécurité et de l’appliquer. Ce genre d’acte irréfléchi sape les normes internationales et le système international. Les USA doivent être tenus pour responsable de leurs actes. nous appelons tous les pays à se joindre à nous pour condamner cette menace contre la paix et la sécurité internationales » C’est une escalade dangereuse dans l’utilisation de longue date par le gouvernement des USA de la violence. Et nous considérons qu’une tentative d’assassiner le Guide d’une Nation souveraine constitue une violation flagrante du droit international » qualifiable d’« acte de guerre » contre tous les arabes

    http://youtu.be/2D0LEW6vGF8 Hillary Clinton Nous sommes venus, nous avons dit, et il meurt (M’3ammar El Kadhafi)

    araphrasant l’imperator Jules César à l’issue de la guerre des Gaules (« Veni, Vedi, Vici » c’est-à-dire : « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu »), la secrétaire d’État des États-Unis d’Amérique, Hillary Clinton, a déclaré en riant à CBS à l’issue de la guerre contre la Libye : « We came, we saw, he died ! » (« Nous sommes venus, nous avons vu, il [Kadhafi] est mort ! »)
    «  » »les premiers éléments laissent à penser qu’un convoi de voitures accompagnant M’3ammar el Kadhafi décidé de quitter Cyrte assiégée et à cause des bombardements de plus en plus meurtriers de par leurs effets chimiques, missiles au phosphore blanc, bombes dès l’explosion absorbant tout oxygène alentour étouffant les êtres vivants à proximité.

    Ce convois en question semble en toute probabilité avoir été balisé par un agent travaillant pour l’Otan de l’intérieur de la résistance loyale, et dès que le signal fut donné, là voilà Madame Hillary Clinton qui vient lors de sa visite-surprise à Tripoli annoncer la bonne nouvelle au N°2 du CNT pour le tenir au courant et de déclencher le moment voulu la propagande nécessaire pour fabriquer n’importe quel scénario de son côté décrivant les circonstances de la mort du Guide.

    Un flot de commentaires préparés à l’avance a été déversé instantanément par les médias atlantistes visant à diaboliser Mouammar el-Kadhafi et, de la sorte, à faire oublier les conditions barbares de sa mort.

    le « Premier ministre » N°2 du gang CNT. Mahmoud Jibril de la tribut des Warfallah apparentés aux Béni Walid, s’inquiète des destructions chez plus que les autres brigands qui pour le moment voient tout l’Ouest de la Libye épargné par leurs « alliés » commence a murmurer des solutions prévues selon les plans sionistes, partager la Libye en petites entités, comme un corps humain, la tête là, l’estomac là-bas, les bras plus loin , enfin une sorte de corps disloqué. Que dit-il cette associé à Bernard Henri Levy dans le bisness du bois malais, cet opportuniste consultant en technique de communication ayant appris au gros crapaud-buffle Hamed de Qatar le langage de Davos, ainsi qu’a d’autres énergumènes comme lui, actuellement ministrant ce gang CNT, également membre de cette ligue libyenne de défense des droits de l’homme , en même temps responsable éditorialiste de la chaine Qatarie El Jazzera dont il se sert pour diffuser sa propagande pour le destruction de la structure politique , sociale et culturelle originelle de la Libye, devenant par là indéniablement juge et parti accusant le gouvernement libyen en tant que ligue, et récoltant les résultats des ces accusations mensongères en tant que Commission Nationale Transitoire, et donc gouvernement provisoire, pour aboutir à la mise en place d’un gouvernement, son gouvernement illégitime en Libye, et diffusant continuellement d’autres mensonges au moyen de cette chaine de ce crapaud-buffle Hamed à qui il a appris le langage de Davos. pour entretenir la braise de ce complot de ce gouvernement provisoire complotant contre un Etat de droit légitime du peuple libyen.

    Les principaux dirigeants de la Coalition ont salué la mort de leur ennemi comme marquant la fin de l’opération « Protecteur unifié ». Ce faisant, ils admettent implicitement que celle-ci ne visait pas à mettre en œuvre la Résolution 1973 du Conseil de sécurité, mais à renverser un régime politique et à en tuer le leader, alors même que l’assassinat d’un chef d’État en exercice est interdit en droit états-unien et universellement condamné.

    De plus, le lynchage de Mouammar el-Kadhafi montre la volonté de l’OTAN de ne pas le déférer à la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de le condamner pour crime contre l’humanité que le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie ne put prouver la culpabilité de Slobodan Milosevic malgré deux ans de procès.

    Dans le torrent de boue déversé par les médias atlantistes pour salir sa mémoire, reviennent en boucle des accusations mensongères, ce qui montre a contrario que ces médias disposent de peu d’éléments authentiques utilisables à charges.

    Que dit-il encore de crapuleux : « Il ne reste plus qu’une ville aux mains des fidèles de Mouammar Kadhafi, Béni Walid, est tombée dit-il . Ce derniers bastions acquis à l’ex-Guide libyen, est tombé aux mains du nouveau  » pouvoir libyen  » A M’3ammar el Kadhafi il ne reste que Syrte, où les combats ont redoublé d’intensité. Ville orpheline dans le pays. Pourtant, alors que la « libération totale » du pays promise par le nouveau régime – qui signifierait la fin du mandat de l’Otan – n’a jamais été aussi proche et que l’ex-dictateur libyen a disparu depuis la prise de sa résidence de Bâb al-Aziziya, à Tripoli, le 23 août dernier, le numéro deux du Conseil national de transition (CNT) libyen a été l’auteur de révélations pour le moins surprenantes.

    « Je crois fermement que Kadhafi tente de revenir au pouvoir avec l’aide des tribus touareg dans le nord du Niger, le sud de la Libye et le sud de l’Algérie et du Mali », a affirmé Mahmoud Jibril, chef de l’exécutif provisoire, dans une interview publiée mardi par le quotidien panarabe Asharq al Awsat. « Je pense qu’il se prépare vraiment à ça », a-t-il insisté. Selon Mahmoud Jibril, le colonel Kadhafi a deux options, soit « déstabiliser le nouveau régime en Libye, soit proclamer un État séparatiste dans le Sud, qu’il nommera comme il voudra : les Touareg, le Sud, la Grande Afrique », a poursuivi le numéro deux du CNT.

    « Je ne pense pas qu’il puisse se calmer avant de faire quelque chose, car la vengeance l’habite et il n’accepte pas la défaite », a néanmoins insisté Mahmoud Jibril au sujet de Mouammar Kadhafi. « Il fera l’impossible pour détruire tout nouveau système en Libye. » D’après le président du conseil exécutif du CNT, l’ex-leader se déplace en permanence entre le Sud libyen, le nord du Niger et l’Algérie et son entourage a recruté entre 10 000 et 15 000 hommes de la région du Darfour (Soudan) et des Al-Rachayda – une importante tribu du Soudan – pour combattre auprès de lui. La guerre de Libye n’est peut-être pas (encore) terminée.

    Appel du pied à l’Otan , pour ne pas les laisser seuls devant la révolte du peuple libyen qui peu-à-peu prend de l’ampleur. Jibril a peur.

    Ces déclarations ne doivent rien au hasard, en plein milieu de la visite-surprise à Tripoli d’Hillary Clinton. Saluant « la victoire de la Libye », la secrétaire d’État américaine a tenu à assurer le nouveau pouvoir libyen que « la chose la plus importante » était de « s’assurer que Kadhafi et son régime ne puissent plus perturber la nouvelle Libye », laissant entendre à demi-mot que la Libye nouvelle pouvait encore compter sur le soutien occidental. « Nous espérons qu’il sera capturé ou tué bientôt, ainsi, vous n’aurez plus à avoir peur de lui et vous pourrez aller de l’avant », a-t-elle souligné, en écho aux inquiétudes exprimées par le « Premier ministre » libyen.

    Ces déclarations ne doivent rien au hasard, en plein milieu de la visite-surprise à Tripoli d’Hillary Clinton. Saluant « la victoire de la Libye », la secrétaire d’État américaine a tenu à assurer le nouveau pouvoir libyen que « la chose la plus importante » était de « s’assurer que Kadhafi et son régime ne puissent plus perturber la nouvelle Libye », laissant entendre à demi-mot que la Libye nouvelle pouvait encore compter sur le soutien occidental. « Nous espérons qu’il sera capturé ou tué bientôt, ainsi, vous n’aurez plus à avoir peur de lui et vous pourrez aller de l’avant », a-t-elle souligné, en écho aux inquiétudes exprimées par le « Premier ministre » libyen.

    Etats Unis d’Afrique (LVO) : C’est officiel, le porte parole pour le groupe des rebelles touaregs de l’Alliance (ADC) Hama haj Sid’Ahmed a appelé les journalistes à diffuser l’information selon laquelle  » les Touaregs se préparent politiquement et militairement à rejoindre la résistance en Libye. Les combattants Touaregs affluent déjà en Libye pour lutter contre l’occupation de l’OTAN et aider leurs frères libyens dans le processus de libération ».

    Cette information arrive alors que les combats se poursuivent à Syrte, en Libye ou les Forces de la Défense Nationale libyenne, défendent vaillamment la ville et causent chaque jour de lourdes pertes aux mercenaires de l’OTAN .

    Les mercenaires de l’OTAN prennent une autre leçon à Baní Walid

    Selon de nouveaux rapports, les mercenaires de l’OTAN ont essuyé une autre défaite dévastatrice à Béni Walid et se sont enfuit après avoir reçu de lourdes pertes. Les mercenaires de l’OTAN ont tenté d’occuper Béni Walid plusieurs fois sans succès. Beaucoup de combattants ont déposé les armes et certains sont rentrés chez eux. Par contre, d’autres combattants ont eu moins de chance, lorsqu’ils ont essayé de rentrer chez eux à Misurata. Les mercenaires déserteurs se sont vu interdit d’entré dans leur ville, ce qui les a obligé de revenir sur la ligne de front et combattre.

    Déclaration du « Front du Salut de Misurata » concernant l’appel au soulèvement du peuple libyen le 14 octobre 2011

    Selon l’agence Seven Days News, suite à l’appel au soulèvement populaire pour la libération de la Libye ce vendredi 14 octobre 2011, le groupe du front du Salut de Misurata, a diffusé le communiqué suivant :

    “Pour ceux qui ne sont pas au courant, il y a eu, en Libye, 3 manifestations depuis le début du conflit de la Libye après le discours du guide Kadhafi. Les manifestants ont marché dans la rue de Tripoli et Karzaz et à côté de l’institut médical. les manifestants pacifiques désarmés ont été accueilli par des coups de feux, à l’arme lourde, tirés par les rebelles. Il y a eu plus de 120 martyrs mitraillés en pleine rue, alors qu’ils marchaient pacifiquement.

    Pendant six mois, les civils de Misurata ont été torturé et tué à cause de leur soutien à la Libye Verte. Leurs criminels les ont ensuite enterré dans des fosses communes.

    Le front du salut de Misurata, menace les rebelles en leur disant que dans le cas où les manifestants seraient attaqués par les rebelles barbares, cette fois-ci, le Front du Salut de Misurata va être très violent et se défendra en usant de méthodes très sanglantes, tels que des ceintures d’explosifs, des voitures piégées dans les rues… Combattants du désert…

    Selon de nouveaux rapports, des préparatifs pour une grande attaque massive ce vendredi, 14 Octobre 2011, sont en cours dans toutes les villes occupées de la Libye. Les groupes s’organisent et peaufinent leurs stratégies afin de mener leurs opérations avec le maximum d’efficacité. Des appels sont lancés sur internet comme celui de « Al Hadj » aujourd’hui à 08:45 dont le contenu est le suivant :

    “A tous les Moudjahidin civils ou personnel militaire, Soyez prêt à commencer ce vendredi la libération à l’aube. Que les commandos tueurs soient prêt. Que les tireurs d’élite soient sur les toits. Que les mines anti-personnelles et anti-char soient plantées sur les côtés de rues. Que les Cocktail Molotov faciles à fabrique soient prêts. Tuez les rats, pas de pitié, Criez “Allah ou Akbar Kabira !”, soyez victorieux. Soyez glorieux. Qu’Allah nous assiste.. Allah Est Le Tout-Puissant !”

    Quand à vous qui lisez ces lignes, n’oubliez pas de faire vos Dou3as afin que chaque action soit un succès, car le succès ne vient que d’Allah swt

    Voilà si tant est véritablement M’3ammar El Kadhafi dont il s’agit, on peut aussi se méfier de cette nouvelle génération d’êtres humains , ayant coupés la passerelle qui pouvait les relier à Dieu par la prière, devenus des monstres sans compte à rendre ni ici, ni dans l’au-delà auquel ils ne croient pas. Travaillant avec Lucifer directement. Le « Guide », le Leader qu’ils nous présentent a été lynché comme ci . Tout de suite le Chef des opérations du ciel et aussi de la terre:

    Le ministre Français de la Défense Gérard Longuet a révélé qu’un Mirage français-2000 a  » tiré un avertissement » —— http://youtu.be/5HcOt-ObtpA vidéo montrant le reste du convoi de voitures loyalistes tentant une sortie de Cyrte assiégée complètement calcinées. Le Convois que M’3Ammar sortant de Cyrte a été méthodiquement bombarder sans sommations tout à fait le contraire des propos mensonges de Monsieur le Ministre de la Défense Française.

    – — -comme si les avions de combat français tire des avertissements alors qu’ils ont massacrés plus que les autres avions de combat des autres coalisés dans ce crime, une plus grosse part le 1/3 des 90 000 morts libyens, et des 600 000 blessés, et la destruction de tout un pays, infrastructure et nature polluée par la radioactivité pour des siècles. Sur le point de cesser à regret cette mission détournée de l’ONU, du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, 1973, et celle juridique, 1970 empêchée puisqu’il y eu assassinat avant jugement que Luis Moreno-Ocampo voulait présenter à l’opinion internationale pour camoufler le complot organisé par les américano-sioniste; – tiré ainsi ouvertement sur une colonne de jusqu’à 80 véhicules qui tentaient de fuir Syrte bombardée avec du phosphore blanc, et des bombes qui bouffent l’oxygène sans rien laisser aux êtres à côté les tuant à l’étouffé , ce fait n’est pas nouveau pour les avions de combat français durant les 6 mois de bombardements.

    Ce jeudi 20 Octobre 2011 n’est par une exception à le règle, en ce début de journée.

    .. Les combattants libyens dit-il ont ensuite fait le reste au sol comme de bien entendu intervenant donc à leur tour , détruisant tous les véhicules, en plus d’un véhicule où ils reconnurent transportant dans le Colonel Kadhafi, », a-t-il ajouté. Monsieur Longuet a ensuite poursuivi ses propos aux journalistes de l’AFP à Paris que le convoi « a été empêché par des tires de sommations a poursuivre son déplacement, lorsqu’il cherchait à fuir à Syrte. « Nous détenant une Vidéo Youtube montant la destruction de ce convoi résultat d’un bombardement aérien de plus d’un avion ou d’hélicoptère de combat, et pas le fait de combats au sol entre loyalistes et renégats.  » Le Convois que M4Ammar sortant de Cyrte qui a été attaqué par des avions ou hélicoptère de combat, en premier lieu, par les français comme l’atteste le Ministre de la Défense Gérard Longuet en voulant dissimuler ce fait d’attaque réel par une sorte de sommation qui ne tient pas debout, et ensuite les rebelles de l’Otan ont fait le reste au sol en pleine coordination avec le ciel.

    http://youtu.be/5HcOt-ObtpA .

    Encore une Preuve du crime contre un Chef d’une Nation paisible attaquée par 40 gouvernements terroristes, mandatés par l’Onu par deux résolutions qu’ils ont sciemment vidés de leurs contenant d’établir une zone d’exclusion aérienne neutre au dessus de la cyrénaïque et non d’être parti dans le conflit que cette coalition a elle-même fabriquée. Ainsi utilisant ces deux résolutions détournées pour attaquer avec tout leurs moyens modernes de destruction.

    la chose la plus surprenant, pas très longtemps avant cette annonce de l’attaque du convoi et de la mort du supposé M’3ammar El Kadhafi, ce même Gérard Longuet déclaré que les opérations de l’Otan sont sur le pont de se terminer dans les heures qui vont suivre

    .

    Maintenant c’est au tour d’un renégat de s’exprimer :« Kadhafi était dans une jeep , nous avons ouvert le feu sur lui. Il est sorti et a tenté de s’enfuir, les combattants NTC « ont ouvert le feu à nouveau, il tenait un Kalachnikov (fusil d’assaut) dans une main et un pistolet dans l’autre, Kadhafi « semblait à gauche et à droite et a demandé ce qui se passait. Rebelles ont ouvert le feu à nouveau le blessant à la jambe et à l’épaule. Il meurt après cela, « selon Leith , un rebelle de l’Otan.

    Au tour de Mahmoud Jibril de s’exprimer : Quand il a été trouvé, il était en bonne santé, transportant une arme à feu, » Jibril dit à une conférence de presse à Tripoli. Kadhafi a été transféré à vers une camionnette, au point où il a été abattu dans la main droite.

    « Quand le véhicule commencé a partir , des coups de feu ont été tirés il a été pris entre les combattants de Kadhafi et les » révolutionnaires » , et il a été abattu dans la tête, » selon à Jibril.

    Une version toute différente et la plus vicieuses de Mahmoud Jibril accusant par la même les forces loyalistes de M’3ammar el Kadhafi d’avoir tiré sur Leur Leader pour le tuer. Et comme ce le tour de passe passe est joué, en se lave les mains, ils n’ont qu’a s’entretuer entre eux

    « Il était vivant jusqu’au dernier moment, jusqu’à ce qu’il arrive à l’hôpital » dans la ville de Misurata.

    Mais selon Jibril, Kadhafi a été abattu dans la tête « en crossfire » entre ses partisans et les nouveaux chasseurs de régime après sa capture Répétant encore une fois :.

    « Quand il a été trouvé, il était en bonne santé, transportant une arme à feu, » Jibril dit à une conférence de presse à Tripoli. Kadhafi a été transféré à une camionnette, au point où il a été abattu dans la main droite. » Ainsi trois versions diffué-

    Les médias atlantistes n’ont pas non plus cité les ingérences que j’ai condamnées de la Libye dans la vie politique française, notamment le financement illégal des campagnes électorales présidentielles de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal. Le « Guide » avait en effet autorisé son beau-frère Abdallah Senoussi à corrompre les deux principaux candidats en échange de la promesse de l’amnistier ou de faire pression sur la Justice française pour clore son dossier pénal [3].

    La mort de Mouammar el-Kadhafi ne changera rien au plan international. L’événement important était la chute de Tripoli, bombardée et conquise par l’OTAN —certainement le pire crime de guerre de ce siècle—, suivie de l’entrée de la tribu des Misurata pour contrôler la capitale. Dans les semaines précédant la bataille de Tripoli, l’écrasante majorité des Libyens ont participé, vendredi après vendredi, à des manifestations anti-OTAN, anti-CNT et pro-Kadhafi. Désormais, leur pays est détruit et ils sont gouvernés par l’OTAN et ses fantoches du CNT.

    La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

    J'aime

  2. Dakichia Says:

    « Et last but not least, ce sont maintenant les Allemands qui revendiquent leur portion du cadavre du dirigeant Libyen. Ils le font à la manière hypocrite coutumière des occidentaux en disant qu’ils savaient depuis un moment où se trouvait le colonel Libyen mais prétendent n’avoir «pas transmis les données de localisation précises qui ont mené à l’attaque de l’Otan jeudi dernier» ». C’est sans doute le but de la visite surprise de Hillary Clinton , avant le feu vert et le piège tendu à la sortie de Cyrte, attendu par les avions de combat français et au sol, ce dont a fait part le Ministre français Longuet plusieurs heures avant l’attaque déclarant que la mission de l’Otan est sur le point de prendre fin, et par la suite, « un mirage a tiré une sommation pour empêcher le convoi de voitures de quitter les lieux, alors qu’une vidéo montre que ce convoi a été totalement bombardé par une attaque aérienne importante, et par les SAS et les mistrati comme conclusion. « Dakichia » Youtube Chaine.

    J'aime

  3. L’Algérie menacée « Mounadil al Djazaïri Says:

    […] J’avais dit assez tôt sur ce blog que l’intervention militaire étrangère en Libye risquait d’avoir de graves conséquences pour l’Algérie. Les évènements qui ont suivi l’assassinat de Mouammar Kadhafi et l’arrivée au pouvoir de prétendus “rebelles” intronisés au son du canon anglo-français m’ont semble-t-il donné raison. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :