L’émir a des preuves: le gouvernement syrien derrière la révolte du peuple de Bahreïn

Selon Alain Gresh, le gouvernement syrien avait reçu en mai dernier un message de soutien de la part de l’émir du Bahreïn, lui-même aux prises avec une agitation populaire qu’il a entrepris de mater avec le concours de l’armée saoudienne.

Aujourd’hui, le même Hamad bin Isa al-Khalifa accuse l’Iran (comme d’habitude) et la Syrie (ça c’est dans l’air du temps) d’inciter la population à la révolte et affirme avoir 

« des preuves que la Syrie entraîne de jeunes Bahreïnis pour renverser la famille régnante ». 

Une accusation semble-t-il  gratuite qui vient s’ajouter à celle, gratuite également, formulée par Alain Juppé, selon qui une récente attaque contre des Casques bleus Français déployés au Liban « porte la marque de la Syrie. »

Les preuves ne viendront jamais, un peu comme pour la Libye tout récemment. Resteront les accusations et leur vertu incantatoire, idéale pour accompagner les tambours de la guerre.


Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :