La communauté internationale selon Alain Juppé

f
On pouvait lire avant-hier dans le Figaro:

Le double veto russe et chinois à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie « paralyse la communauté internationale », a déploré ce soir le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé.

Une manière peu subtile de dire qui est la « communauté internationale » et qui n’en fait pas partie. La Chine avec son 1,3 milliard d’habitants n’en fait par exemple pas partie. Pas plus que la Russie avec ses seulement 140 millions d’habitants.

Et n’en font pas partie non plus ces pays regroupés dans l’ALBA (alliance bolivarienne pour les peuples d’Amérique) qui viennent d’affirmer leur appui à la Syrie en condamnant l’ingérence étrangère et encourageant son gouvernement à une issue politique à la crise. 
L’ALBA regroupe les Etats suivants: Cuba, le Venezuela, le Nicaragua, la  Bolivie, l’Equateur, Saint Vincent et les Grenadines, la Dominique et Antigua et la Barbade.
Sainte Lucie et le Surinam viennent tout juste d’engager un processus d’adhésion à cette organisation internationale.

Autant de nations qui croient appartenir à la communauté internationale. Or, la communauté internationale, c’est l’OTAN et, au gré des humeurs de cette alliance militaire, l’OTAN + l’entité sioniste, ou l’OTAN + les monarchies arabes.
Publicités

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “La communauté internationale selon Alain Juppé”

  1. Louise Says:

    Lavrov psychanalyse le bloc BAO : Syrie, ONU, vetos, “hystérie”…

    (…) On se trouve devant une pure réaction d’une psychologie commune et également malade. Il s’agit de forcer les évènements à avoir le sens et la vertu dont le discours virtualiste du bloc BAO veut absolument les parer, – parce que le bloc croit effectivement à ce sens et à cette vertu, et qu’il y croit tellement fort qu’il est prêt à employer les bombes et les avions qui vont bien (plutôt des Rafale que l’Inde préfère, que des JSF que personne n’a jamais vus) pour forcer les évènements à s’y conformer. Il n’est pas, il n’est plus question de domination de l’un sur l’autre, de pression hégémoniques à l’intérieur du bloc, etc. Tous sont égaux et unis et jamais sans doute les avant-garde révolutionnaires que sont les diplomaties des pays du bloc BAO n’ont été aussi égales dans l’exécution des consignes du Système. Ce n’est plus Washington qui mène la danse, ni l’OTAN, ni les Anglo-Saxons, mais bien un unisson général des réactions effectivement “hystériques”. A cet égard, la véritable haine (le mot est d’emploi nécessaire ici) qui a éclaté contre Russes et Chinois samedi à l’ONU, le temps de l’une ou l’autre réplique annonciatrice d’une sorte de nervous breakdown, est la haine du fou contre celui qui lui dénie l’accès à l’univers que son esprit enfiévré dessine pour la satisfaction, qui frôle le besoin extatique, de ses pulsions moralisantes . (…)

    http://www.dedefensa.org/article-lavrov_psychanalyse_le_bloc_bao_syrie_onu_vetos_hysterie__06_02_2012.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :