Syrie et armes chimiques: la force de destruction du mensonge

Jason Diltz d’Antiwar nous parle des armes chimiques en Syrie. Plus précisément, il fait le point sur la manipulation grotesque mise en place par les gouvernement occidentaux pour accuser les autorités syriennes d’avoir utilisé de telles armes contre la population civile.

A ceux qui veulent une preuve de l’étendue de la manipulation, celle-ci est apporté par Diltz qui signale que le gouvernement des Etats Unis a essayé d’obtenir du Secrétaire Général de l’ONU qu’il ordonne le retrait des inspecteurs spécialisés qui se trouvent en ce moment même en Syrie.

Apparemment, les régimes occidentaux seraient prêts à en découdre contre la Syrie et une attaque serait prévue dans les deux semaines à venir.

De fait, tout en stigmatisant une éventuelle agression occidentale contre la Syrie, la Russie a fait clairement savoir qu’ elle ne s’opposerait pas militairement à une telle entreprise.

On comprend bien que la Russie n’en a ni les moyens et encore moins la volonté. Mais qu’elle a sans doute reçu des garanties que les bombardements auraient une portée somme toute limitée sur le plan politique, c’est-à-dire qu’ils ne viseraient pas à détruire la direction politique syrienne mais à l’affaiblir significativement et à entretenir ainsi le chaos dans le pays.

Fait nouveau, le régime sioniste a également fait savoir nettement qu’il encourageait une telle démarche agressive contre le pouvoir syrien.

Pour prendre la mesure de l’émotion suscitée en effet par l’usage (certain d’après François Hollande) supposé d’armes chimiques par l’armée syrienne, il suffit de constater l’état de confusion mentale d’un Laurent Fabius qui est allé confier son affliction à son ami Shimon Peres, un utilisateur pourtant avéré de l’arme chimique contre le peuple palestinien.

Image

Le Journal du Dimanche « le président (sioniste) Shimon Peres, qui embrasse Laurent Fabius comme un membre de sa famille »

Ce qui déclenche ces poussées humanitaires (traduisez bellicistes) chez les dirigeants occidentaux, c’est tout simplement l’état de déconfiture politique et militaire de leurs protégés qui sont repoussés partout où l’armée gouvernementale a décidé de passer à l’offensive. Ce fut le cas à al Qussayr , aux alentours de Lattaquié et c’est maintenant le cas dans la périphérie de Damas.

Les offensives de l’armée syrienne se soldent à chaque fois par de lourdes pertes chez l’adversaire qui les compense en faisant de plus en plus appel à des gamins qu’on endoctrine  contre le gré des familles ou avec l’accord de celles qui ont un besoin désespéré de moyens de subsistance et qui acceptent donc de recevoir une indemnisation [le salaire de l’enfant soldat) et peuvent même passer en tête de liste pour l’accès à l’aide alimentaire.  

On signale même une tendance nouvelle, l’arrivée de jeunes mineurs venus de Tunisie, d’Algérie et d’Europe pour combattre en Syrie.

L’ONU rejette un appel des Etats Unis à retirer ses inspecteurs de Syrie tandis que la guerre menace

Les Etats Unis se préparent à attaquer, mais les inspecteurs contunuent ) enquêter sur les accusations

Par  Jason Ditz, Antiwar (USA) 26 août 2013 traduit de l’anglais par Djazaïri

Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-Moon a rejeté aujourd’hui les demandes américaines de retirer de Syrie les inspecteurs en armement chimique, les personnes informées de la teneur de la conversation affirmant qu’il est «resté ferme sur le principe.»

Les dirigeants des Etats Unis et d’autres pays occidentaux cherchent désespérément à préserver leur version sur l’usage d’armes chimiques par la Syrie et semblent craindre que cette dernière soit sérieusement mise à mal par l’enquête onusienne.

C’est pourquoi, après avoir d’abord exigé que les inspecteurs puissent se rendre sur site, les Etats Unis ont brusquement tourné  casaque quand la Syrie a accepté, insistant pour dire qu’il était «trop tard.» Depuis, les officiels [occidentaux] ont soutenu être déjà convaincus de la culpabilité [de l’armée] syrienne sur la base d’informations de presse et de déclarations des rebelles, et se préparent à lancer des attaques dans les quinze jours à venir.

Les dirigeants britanniques ont franchi un pas supplémentaire et ont essayé d’anticiper sur les conclusions de l’enquête en affirmant que les preuves ont probablement été détruites ou «trafiquées» et que ce que les enquêteurs diront au monde sur ce qui s’est passé à Jobar sera dépourvu de fiabilité.

A l’instar de ce qui avait conduit à l’invasion de l’Irak, les dirigeants occidentaux ont déjà pris leur décision et sont maintenant en train de faire tout leur possible pour éviter la production de preuves qui ruineraient leur projet.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Syrie et armes chimiques: la force de destruction du mensonge”

  1. ghassan1984 Says:

    il y a un schéma pré déssiné pour le monde arabe depuis l’invasion de l’iraq. Tu le sais très bien Mounadil.
    Elle a suivi par l’assasinat de Rafik el Hariri premier ministre du Liban en Fevrier 2005, puis par une « prise du pouls » de la résistance libanaise par le biais d’une guerre israelienne qui a ravagé 3000 civils.
    Les états unis, ce pays fondé sur l’exploit du territoire d’autrui, sur les guerres sales et froides, sur l’esclavagisme, sur les bombes atomiques, est en train de détruire l’humanité à petit feu.

    J'aime

  2. Dakichia dans youtube et Mchouneche Elmatkaouek dans fb Says:

    Réponse à Dominique Moisi sioniste travaillant pour Georges Soros autre sioniste.

    Mais préalablement quelques réactions de ma part à quelques prises de positions hypocrites d’hommes politique et publics
    Regardez cette espèce de crapule en train de triturer les phrases de la langue française pour récupérer des miettes qui restent pour faire une démonstration de ses capacités de fanfaron sioniste. Vous savez bien Mr BHL qui a tiré les missiles chimiques contre les civiles à Ghota, en Banlieue de Damas, le dire fausserait tout votre raisonnement, et vous serez obligé d’inventer d’autres mensonges, comme ceux du Président François Hollande qui dit que « Le Régime » est responsable de ce qui se passe chez lui » alors que c’est bien la complicité directe de François Hollande qui a armé en armes chimiques ces terroristes de Jabhet el Nousra qui font du bon boulot selon son Ministre des Affaires Etrangères Mr Laurent Fabius. Vous serez un vieillard Mr BHL, l’Algérie n’est plus qu’une illusion dans vos rêves Crémieux, et le Temple et le Trône de Salomon à Jérusalem sur lequel vous songez vous assoir, identique à celui dans le 7em ciel ne se fera pas tant qu’il y aura le Front de Libération de la Palestine vivant. Israël sera déduit et la Palestine reviendra Palestine. Le temple que vous voulez construire sur les ruines de la Mosquée d’Al-Aqsa fera votre ruine. Que le trône que vous voulez placer au milieu vous le vendrez tôt ou tard en Brocante avec les luminaires et les instruments de musiques qui seront à réglés pour moins que rien.

    Laurent Fabius, n’avez vous pas honte d’entendre cette espèce de crapule qu’est BHL en train de triturer les phrases de la langue française pour récupérer des miettes qui restent pour faire une démonstration de ses capacités de fanfaron sioniste. Vous savez bien MR le Ministre des Affaires Etrangères de la République Française qui a tiré les missiles chimiques contre les civiles à Ghota, en Banlieue de Damas, le dire fausserait tout votre raisonnement, et vous serez obligé d’inventer d’autres mensonges, comme ceux du Président François Hollande qui dit que « Le Régime » est responsable de ce qui se passe chez lui » alors que c’est bien la complicité directe de François Hollande qui a armé en armes chimiques ces terroristes de Jabhet el Nousra qui font du bon boulot selon vos propres dires Mr Laurent Fabius. Vous serez un vieillard Mr, l’Algérie n’est plus qu’une illusion dans vos rêves paternalistes, et les rêves Crémieux, que BHL vous oblige à réaliser et le Temple et le Trône de Salomon à Jérusalem sur lequel vous songez vous assoir, identique à celui dans le 7em ciel ne se fera pas tant qu’il y aura le Front de Libération de la Palestine vivant. Israël sera déduit et la Palestine reviendra Palestine. Le temple que vous voulez construire sur les ruines de la Mosquée d’Al-Asa fera votre ruine. Que le trône que vous voulez placer au milieu vous le vendrez tôt ou tard en Brocante avec les luminaires et les instruments de musiques qui seront à réglés pour moins que rien.

    Dominique Moisi se voulant stratège sioniste, financé à travers une des sociétés Georges Soros, cet encore nom d’un non moins sioniste juif que lui, américain milliardaire qui œuvre d’arrache pied pour un Monde de libre échange, un Monde de capitalisme sauvage, comme celui qui lui a permis par de la spéculation à détourner malhonnêtement les avoirs des autres. Faisant le constat, Dominique Moisi tire la conclusion que l’Entité sioniste est de facto victorieuse sur les Etats arabes trop divisés et très engagés en hostilité les uns contre les autres pour reprendre leurs esprits et libérer la Palestine colonisée par les sionistes.
    Sans évoquer ce que d’autres sionistes avant lui ont planifié de faire pour un nouveau Sykes/Picot, comme par exemple Bernard Lewis et son élève Hamilton, sans parler de Brezinski ni de Kissinger tous auteurs d’études sociologiques , géostratégiques, de plans géopolitiques au service de puissances impérialistes, de personnalités exécutives, de Présidents des Etats Unis consécutifs. Lorsque Dominique Moisi fait son expertise, il nous cache les tenants et les aboutissants dans cette affaire. A commencer par la guerre de guérilla en Afghanistan menée contre l’armée rouge soviétique par des Jihadistes inventés de toutes pièces par Brezinski juif sioniste américain d’origine polonaise avec un laqué saoudien, Bandar Ben Sultan. Ensuite le 11 septembre comme action provoquée sur le sol américain par les nouveaux conservateurs américains de connivence avec le Mossad israélien exécutée par Al-Qaïda nom donné alors aux Jihadistes inventés vainqueurs en Afghanistan. Cet action à New-York contre les deux Tours suscita une réaction du peupla américain manipulé pour accepter les yeux fermés l’invasion de l’Afghanistan sous le prétexte de pourchasser le terrorisme qui comme une tumeur cancéreuse répondit ses métastases partout où se trouve des communautés musulmanes. L’étape suite est ce que Dominique Moisi nomme « La guerre d’Iraq » menée en 2003, pour casser un Etat qui se construit pour l’empêcher de devenir Nation; et le vainqueur n’est pas l’Iran, mais bien la réalisation concrète du plan pour un nouvel ordre mondial, pour un nouveau Moyen-Orient imaginé par Bernard Lewis, ci-dessus cité, et qui fut Professeur de Sociologie à l’Université de Londres et qui présenta à Jimmy Carter, Président des USA sa vision de ce que le Moyen-Orient doit être pour éloigner la finitude d’Israël. Dire que l’intervention militaire menée par les USA en Iraq, pour détruire l’armée irakienne qui s’était retournée occupant le Koweït et menaçant par la même les pays du CCG. Cette même armée irakienne fut utilisée auparavant par les USA eux mêmes et les pays du Conseil de Coopération du Golf pour tenter d’interrompre la construction débutante de la République Islamique Iranienne, et par son échec mis l’Etat irakien en ruine, endetté, n’est une faute géostratégique des USA qui ont affaibli leurs alliés traditionnels, ou plutôt les aliénant encore plus à eux sous le prétexte de la menace shiite iranienne toute inventée pour la réalisation de ce nouveau Moyen-Orient. Dominique Moisi dit que…..
    « Dix ans plus tard, il semblerait que nous assistions une nouvelle fois à des développements ironiques dans la région : Israël semble pour l’instant être le seul véritable vainqueur des révolutions du printemps arabe » Oui cela a toute les apparences durant ce dit « Printemps Arabe » , Israël doit en ce moment apprécier le travail des ses hommes de main commandés par son homme de main en la personne de Banda&r Ben Sultan. Mais il lui reste un os à la gorge qui n’arrive pas à passer, ce fut la guerre de 2006 contre le Hizbollah, le Groupe Amal et les fractions combattantes palestiniennes au Liban.
     » http://youtu.be/e-MuSdYvtRs

    Maintenant sur le plan de la volonté de combattre, quant est-il ? 5 point qui ont causé la débâcle sioniste et qui se sont encore aggravés, et 7 qualités qui ont mené à la victoire de la résistance et qui se sont améliorés. D’abord les conditions matérielles et psychologiques du combattant : Côté militaire, le dôme vanté protecteur du ciel israélien capable d’abattre le missile lancé par l’adversaire par un missile patriote qui l’abat, s’est avéré que seulement efficace pour abattre deux missiles ennemis sur 20 missiles lancés ce qui équivaut à 10% d’efficacité que seulement pour une petite zone du territoire à protéger; les 18 missiles qui passent atteindront leurs objectifs, chargés de 30 kilos d’explosif pour chacun des missiles deux ou trois bâtiments détruits dans Haïfa et même Tel Aviv, et le réacteur nucléaire de Dimona, Eilat, et la production électrique, et les aéroports civiles et militaires qui ne pourront plus recevoir les avions F 16 et bombardiers et transport de troupe de retour de leurs missions. Un simple drone, de fabrication locale a pu voler longtemps sans être remarqué, tout autour de ce qui été programmé à filmer et envoyer ces films, et n’a pu être abattu que difficilement par 3 F18 partis le chasser. Le coût est de l’ordre de 60 milliards de dollars annuel, si pour protéger 20 % du territoire. De 20 à 50% de protection , le coût serait de l’ordre de 1 trillion de dollars pour 5 années, de 50 à 60 % du territoire, il faut 3 trillion de dollars, équivalent à 3 milles milliards durant 5 années, élevant le taux à 70% de protection, il faut 7 trillion de dollars c’est à dire 7 milles milliards de dollars pour 20 ans, et donc par de solution valable pour une totale protection ou même relative. L’autre aspect militaire la guerre des blindés, les Markabas 4, qui furent détruite malgré la publicité qu’ils étaient faits avec une technologie le meilleur du monde. Des projectiles genre cornette et mines intelligentes, et plus encore non montré, ont été capable de les détruire. Merkaba 4 construit selon une certaine technologie que le général 3imed Moghnéi tué par les services secrets israéliens après leur défaite dont il était l’ingénieur. Ce Markaba 4 qui équipé de deux moteurs de manœuvre, un à l’avant et un à l’arrière, frappé par un missile anti charre au devant, ce charre continue d’avancer, de même, frappé à l’arrière , il continue de manœuvrer, donc il faut le frapper par deux missiles pour le neutraliser car au milieu c’est le vide. Deux charres même méthode, trois et ainsi de suite. Donc logistiquement pas de supériorité pour les sioniste que seulement par air, problème à résoudre ou déjà résolue, par mer c’est déjà fait par des missiles de fabrication syrienne et le bateau de guerre atteint au large du Liban. Maintenant sur le plan du combattant lui-même. les meilleurs connaissances et études israéliennes pour motiver leurs troupes reconnaissent qu’ils ne peuvent rivaliser contre le combattant qui défend sa terre et qui n’a pas peur de la mort, et celui qui aime la vie terrestre, la jouissance impossible de le fanatiser, donc il faut lui fournir les meilleurs armes sensées redoutables, destructives, 100% certaines. Une protection pour ses arrières, sa maison, sa famille, ses villes, sa population. Résultat le charre est détruit, la maison est détruite, donc pas sur, hésitant, peureux,

    Le double attentat à Tripoli au Liban et sa signification dans le contexte actuel.
    25 août 2013, 02:42

    Le changement radicale après l’échec de ce qui est appelé le projet Qatari et Turc de gagner la guerre contre l’Etat syrien, et l’événement décisif survenu après par l’abondant soudain du Sheikh Hamed el Thani de son pouvoir à Qatar au bénéfice de son fils Salim, n’est pas à cause de son âge mais bien contraint par les USA de le faire, sinon tous les avoir de Qatar dans le Monde seront gelés. Encore plus, pourquoi dans la même foulée son cousin premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères le fut aussi expulsé de toutes les activités offensives dans ce dossier syrien. Encore autre chose, pourquoi ce départ prématuré des Frères Musulmans du pouvoir d’Egypte, pourquoi ces commentaires et ces troubles en Turquie. Ce qui est claire ce sont les difficultés et les défaites coup sur coup des forces terroristes dans leurs batailles face à l’Armée Arabe Syrienne. La bataille d’Al-Qoséir fut le point de rupture dans cette affaire; ce qui fut et ce qui vient après. La réunion à Doha, présidait par John Kerry, Secrétaire d’Etat au Affaires Etrangères des USA, contient des annonces et parmi elle le rapport de force en défaveur des terroristes doit devenir en leur faveur et donc par quels moyens plus que ceux déjà utilisés. Les Saoudiens prirent le relais des mains des Qataris et des Turcs, et c’est le Prince Bandar Ben Sultan qui orchestre désormais les opérations terroristes. Rapport de force pour l’ensemble du Moyen-Orient. Donc l’alliance derrière les américains – Turc, OTAN, CCG et quelques parties arabes dans ce conflit et celle derrière la résistance contre ce projet impérialiste qui au début n’avait pas la présence certaine des Russes qui aujourd’hui devint le chef de fil, avec la Chine, l’Iran, l’Iraq, la Syrie, le Hizbollah et d’autres parties dans le Monde comme le BRIC. C’est claire que le lieu de confrontation principal et pour le moment la Syrie et l’issue va définir le nouveau rapport de force à l’échelle globale. Comme ce le fut pour la 2em guerre mondiale, nous sommes devant la troisième guerre mondiale. Ce qui va être décidé ajourné combien de fois le sommet Barak Obama Poutine, une sorte d’un nouveau Yalta. Un côté est préoccupé par des détails avant de faire le pas, C’est l’Amérique, l’autre côté est serein et se déclare prêt pour ce sommet, c’est la Russie. Lorsqu’à Doha, la décision de tenter de changer le rapport de force négatif pour les USA et positif pour la Russie, qu’il devienne positif pour les USA. Puisque les forces des frères musulmans ainsi que cette dite armée libre syrienne n’ont pas réussi leurs missions, seule Al-Qaïda est capable de le faire avec ses candidats au suicide, en plus elle équivaut en tactique de guerre urbaine, dans les maquis les forces contre elles pareilles à celles du Hizbollah, des nouveaux formés parmi les civiles syrien pour la défense nationale et l’armée arabe syrienne désormais organisée en commandos et le reste en armée classique vigilante pour la défense contre toute attaque étrangères. Aussitôt leur chef connu, ce Directeur des renseignements saoudiens Bandar Ben Sultan obtint le commandement par les américains et les israélien la permission d’utiliser même les moyens chimiques, interdits par la convention internationale. Ce dernier déclencha sans attendre l’intensification de l’agression par tous les moyens, 2 voitures piégées explosant à Tripoli au Liban, en Iraq aussi, attaques chimiques contre El Ghouta Oriental et occidental dans la Banlieue de Damas en Syrie tout en tentant par tous les moyens d’en faire porter le crime par Damas, ce qui n’a pas été possible, vue le moment choisie en même temps que l’Etat Syrien reçoit les experts de l’ONU pour enquêter justement qui et qui a utilisé ces armes chimiques en Syrie. Egalement pour Bandar Ben Sultan surtout de reprendre ce qui a été perdu lors des combats à El-Qoséir et El Khalidia dans la Préfecture de Homs proche de la frontière du Liban et attachée à Damas. Pourquoi Al-Qaïda est maintenant employé comme dernier recours, puisque le Président Barak Obama dit ouvertement qu’il n’y aura pas d’intervention américaine sans la décision du Conseil de Sécurité de l’ONU, apparemment bloqué par la preuve irréfutable des russes par photos satellitaires prouvant que les deux missiles chimiques furent le fait des terroristes présents sur deux ces points de tir, identiques à celles que les américains détiennent, il devient ridicule pour eux de dénier et de considérer cette utilisation d’armes chimiques comme la ligne rouge à ne pas franchir, alors qu’elle est franchie par leurs hommes de main sur le terrain. Ceci dit, des roquettes furent lancées depuis le Liban sur la zone en frontière avec la Palestine occupée par Al-Qaïda, rien que pour chauffer encore plus l’atmosphère, ce qui créa une panique énorme parmi la population civile israélienne. Est-ce le Hizbollah, non ce n’est pas lui, et tout devient trouble, incontrôlable, est-ce le début d’une guerre totale prématurée ?
    En Syrie dans la zone côtière, pour occuper el Qardaha, Al-Qaïda tenta le coup fort. Pourquoi, c’est le lieu de naissance de Bachar el Assad dans cette Zone de Ladiqia. Dans cette bataille, un chef d’Al-Qaïda fut tué, des snipers libyens au nombre de 30, le furent aussi, 200 somaliens également en y ajoutant 60 tchéchènes. Le nombre de Syriens de l’armée fut seulement 8, mais encore trop vu la gratuité de cette guerre. 13 villages en 6 jours de combat furent libérés de ces terroristes qui ne se privèrent pas de tuer des civiles par vengeance. Cette Al-Qaïda est complètement défiguré, l’argent l’a rendu vilaine.

    Dominique Moisi dit cependant qu’il y a un bémol  » La plupart des Israéliens contesteraient avec force cette interprétation. Leur environnement régional est beaucoup plus instable et imprévisible. Le système israélien de défense antimissile « Dôme de fer » interceptait il y a quelques jours une roquette lancée depuis le Sinaï qui visait le port d’Eilat. Contrairement au passé, aucune frontière israélienne n’est désormais sûre, surtout le long de la frontière avec l’Égypte. Aucune alliance implicite ne peut être garantie. Tous les scénarios sont ouverts. Israël peut-il rester une oasis de stabilité, de sécurité, de modernité et de croissance économique dans un environnement si explosif ?
    La réponse est non, bien sûr. Israël pourrait être tenté de se considérer comme un genre d’arche de Noé d’aujourd’hui, mais ce n’est pas le cas. Tel-Aviv est devenue un mélange de San Francisco, Singapour et São Paulo, mais la ville demeure toujours à moins de 300 kilomètres de Damas. Pour les pessimistes (ou les réalistes, selon votre point de vue), Israël doit rester en alerte maximale pour limiter les risques auxquels il est confronté. Mais surtout, de nombreux Israéliens (si ce n’est la plupart d’entre eux) estiment que ce n’est pas le moment de faire preuve d’imagination ou d’audace. La reprise du processus de paix avec l’Autorité palestinienne n’est qu’une façade. Israël ne peut simplement pas ignorer les Américains comme le fait l’armée égyptienne alors même qu’elle massacre ses opposants islamistes. Mais une lecture très différente de la situation actuelle est aussi envisageable. »

    Rien n’a commencé comme vous dites comme une révolution , au sens du dix-huitième siècle, puisque l’initiative n’est pas le fait des peuples arabes guidés par des idéologues arabes , mais bien par une manipulation des service secrets occidentaux déguisés en Académies spécialisées dans l’agitation pacifique , comme CANVAS (otpor) qui a durant la guerre froide avec l’URSS permis la victoire du capitalisme sur le socialisme des pays antérieurement membres du Pacte de Varsovie à économie socialiste pour la plus part. Pologne, Tchécoslovaquie, Yougoslavie, Hongrie, Bulgarie, Géorgie, Ukraine, Azerbaïdjan Albani. Maintenant pour l’ensemble fonctionnant avec des systèmes de productions capitaliste, liés au Capitalisme mondiale. Donc CANVAS en activité par les réseaux sociaux électroniques, internet, Face Book, Youtube, Twiter, pour provoquer des manifestations dites pacifique, pour enfin aboutir à une anarchie et placer au pouvoir les hommes de leurs choix, qui sont les leaders des groupes d’opposants pour la plus part à couleur islamiste, représentés par la Confrérie des frères musulmans sous le contrôle des puissances occidentales. Donc pas comme dit Dominique Moisi  » une révolution, au sens dix-huitième siècle du terme » mais bien une manipulation étrangère.

    Ces troubles artificiellement fabriqués en Libye, en Egypte, en Tunisie, au Yémen, à Bahreïn ont naturellement engendré une atmosphère de guerre de religion, que Dominique Moisi compare à  » une réédition des guerres religieuses entre les catholiques et les protestants qui ont ravagé l’Europe de 1524 à 1648, tout comme les sunnites et les chiites s’opposent aujourd’hui  » Contrairement à ce que dit cet expert tout inventé, cette guerre souhaité entre shiites et sunnites n’est pas une mouvement naturel, mais ce que cherche à provoquer le sionisme, de même une guerre entre musulmans et chrétiens tous deux ennemis des juifs l’interprétation du monothéisme . Guerre de religion souhaitée par les sionistes qui ont fabriqué un islamisme sioniste qu’est Al-Qaïda avec son idéologie Wahhabite, Takfiriste contre les autre musulmans et contre les Chrétiens sionistes encore une fabrication sioniste sous forme d’église évangéliste des nouveaux conservateurs américains à la Georges Bush père et fils corps et âmes pro-israélien pour la Construction du Temple de Salomon sur les ruines de la Mosquée d’Al-Aqsa musulmane. L’on cherche par ce moyen à impliquer les pays arabes dans ces guerres intestines pour permettre à cette Entité de connaitre la paix durant les deux siècles avenir, mais ceci est loupé, le Hizbollah au Liban est bien conscient de cette manœuvre sioniste, ainsi qu’en République Arabe Syrienne, ainsi qu’en Egypte pays de 80 millions de sunnites qui mis un terme à celui qui était chargé de provoquer effectivement cette guerre de religion entre sunnites et shiites, Md Morsi el-3ayat, et la nouvelle direction du pays combat les frères musulmans de la même façon qu’ils sont combattus en Syrie.
    La guerre à grande échelle souhaitait par les sionistes entre musulmans et chrétiens, se limitera entre Al-Qaïda agent sioniste et les chrétiens sionistes. Les chrétiens et les musulmans en masse s’allieront pour réclamer les droits inaliénables des palestiniens musulmans et chrétiens, ce qui les guidera à une guerre inévitable contre le sionisme. Et donc contre Israël.
    Mr Dominique Moisi parle de coopération possible entre la Syrie et Israël, de qu’elle Syrie, parle-t-il; à t’il vendu la peau de l’ours avant de l’avoir acheté ? Aucune coopération ne peut avoir d’explication. L’insécurité sa source première c’est cette Entité cancéreuse, cette Tumeur qu’il faut détruire. En Syrie, il n’y a pas de « Régime » c’est en Israël qu’il y a un Régime raciste, ségrégationniste, et de ce fait jamais l’Etat syrien, le peuple syrien, l’armée arabe syrienne n’auront besoin de la collaboration d’Israël en matière de sécurité.

    Les forces israéliennes et jordaniennes travaillent désormais ensemble pour assurer soi-disant la sécurité de leurs frontières respectives non pas contre les infiltrations jihadistes depuis l’Irak ou la Syrie, mais plutôt pour injecter les terroristes jihadistes en Syrie. C’est tout le contraire Mr Dominique Moisi, tandis que l’Égypte dont le peuple aliéné par ces foutus accords de paix israélo égyptiens signés à Camp David sont sur le point de redéfinir leurs frontières et leur souveraineté diminuée par ces mêmes accords de capitulation égyptienne vis-à-vis d’Israël. Aucun objectif commun dans Sinaï pour vider le contenu du conflit israélo-palestinien. Ces troubles dans les pays arabes, ne contribueront pas comme le prétend Me Dominique Moisi à l’intégration d’Israël dans la Région,
    Vos propos qui conduisent à votre conclusion qui sont : « Bien sûr, il ne faudrait pas en tirer de mauvaises conclusions. Il se peut qu’Israël soit, plus que jamais, devenu un partenaire stratégique clé pour certains régimes arabes, ou un allié de facto contre l’Iran (comme il l’est pour l’Arabie saoudite). Mais cela n’implique pas que les voisins d’Israël se soient résolus, sur le plan émotionnel, à son existence parmi eux. Et cela ne veut pas dire non plus qu’Israël puisse agir à sa guise, où et quand il le désire. Au contraire, le gouvernement israélien ne devrait pas utiliser les troubles régionaux pour justifier de ne rien faire afin de résoudre le conflit avec les Palestiniens.  » Ce qui n’est pas vrai, puisque c’est Israël qui est derrière tout ce chaos suite à sa défaite durant la guerre contre le Hizbollah en 2006. Vous ajoutez que  » Les conditions actuelles, bien que confuses de l’avis de tous, peuvent être envisagées comme une fenêtre d’opportunité – un moment pour envisager de sérieux sacrifices dans l’intérêt d’une survie à long terme. », c’est ce que Hillary Clinton avait suggéré devant le Congres de L’AIPAC, que Israël devra chercher la paix avec la région et le prix pour y parvenir sera lourd. Droit des palestiniens à un Etat indépendant, retours de tous les réfugier, et récupération de leurs biens spoliés. Même si Israël à l’intention de s’adresser au monde Arabe en lui disant : « Il se peut que vous ne m’aimiez pas, et que vous ne m’aimerez jamais, mais je ne suis pas – et je n’aurais jamais dû être – votre principale préoccupation. », alors qu’elle doit être la préoccupation toujours la plus actuelle. Jamais normaliser avec cette Entité doit être une attitude permanente. même, s’ « Il est clair aujourd’hui que vous avez d’autres priorités. »
     » Le bourbier arabe ne crée peut-être pas les conditions de paix et de réconciliation entre les Israéliens et les Palestiniens. Mais il a fait de la « trêve stratégique » (du Hamas) encouragée par de nombreux dirigeants arabes (comme le CCG) la seule alternative concevable.  » La seule alternative concevable c’est de ne jamais cesser la lutte armée contre cette Entité sioniste qui n’est qu »une spoliation, un colonialisme que nécessite une lutte de libération nationale palestinienne. « Les Arabes ne peuvent pas être à la fois en guerre contre eux-mêmes et contre Israël. », Mais déjà pointent des prises de consciences.  » Les événements chaotiques qui se déroulent au Moyen-Orient peuvent – et doivent – modifier l’approche et les perceptions des protagonistes. Il ne faut plus se contenter de considérations à court terme. Les dirigeants israéliens doivent ajuster leur raisonnement stratégique à long terme à ce Moyen-Orient qui finira par émerger de l’actuel désordre. » Ce qui revient à dire que si cette Entité sioniste est heureuse de ce qui arrive, elle n’est cependant pas certaine du lendemain.
    « Cela signifie de ne pas exploiter l’opportunité aujourd’hui offerte de construire plus d’implantations sur les terres palestiniennes, ou de développer les implantations existantes ainsi que le gouvernement de Benjamin Netanyahu semble déterminé à le faire. Israël pourrait bien être l’actuel vainqueur des printemps arabes ; mais par sagesse, il devrait laisser le butin »

    « Dakichia »

    Réponse à Dominique Moisi sioniste travaillant pour Georges Soros autre sioniste.

    Dominique Moisi se voulant stratège sioniste, financé à travers une des sociétés Georges Soros, cet encore nom d’un non moins sioniste

    J'aime

  3. Syrie et armes chimiques: la force de destructi... Says:

    […] Jason Diltz d’Antiwar nous parle des armes chimiques en Syrie. Plus précisément, il fait le point sur la manipulation grotesque mise en place par les gouvernement occidentaux pour accuser les autor…  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :