Quand l’Iran gagne un procès aux Etats Unis

C’est le genre d’informations dont la presse hexagonale n’aime pas trop parler: chaque fois que l’Iran [ce pays supposé comploter la production de l’arme atomique] est dans une action en justice avec des intérêts occidentaux, les tribunaux lui donnent raison.

On avait ainsi vu en juin 2013 la plus haute juridiction britannique donner tort au gouvernement de David Cameron en annulant les sanctions prises par ce dernier contre une banque privée iranienne. Un peu plus tôt dans l’année, la même banque avait obtenu l’annulation des sanctions adoptées à son encontre par l’Union Européenne.

Cette fois c’est une société américaine qui vient de se voir donner tort en première instance puis en appel par la justice fédérale des Etats Unis.

Bell Helicopter perd un procès en appel contre l’Iran

par Michael Doyle, McClatchyDC (USA) 1er novembre 2013 traduit de l’anglais par Djazaïri Posted by Michael Doyle on November 1, 2013

Une cour d’appel a rejeté les réclamations de Bell Helicopter Textron contre l’Iran.

Dans une décision de 19 pages rendue vendredi, la Cour d’appel fédérale du District de Columbia a confirmé la décision antérieure prise en faveur de l’Iran par un juge de première instance. Le juge de première instance avait annulé un jugement par défaut contre ce pays au motif de la fabrication et la commercialisation d’un hélicoptère qui ressemble au Jet Ranger 206 de Bell.

Comme le résume la cour d’appel, « dans les années 1970, Bell a exploité une usine d’hélicoptères en Iran, qu’elle a abandonné après la révolution iranienne de 1979. En Décembre 2002, Bell a appris que l’Iran Aircraft Manufacturing Indistrial Company, une société entièrement détenue et contrôlée par le gouvernement iranien, utilisait l’usine pour fabriquer des hélicoptères qui ressemblaient au Jet Ranger 206 « .

Bell avait intenté un procès en 2006. L’Iran n’étant pas représenté au tribunal, Bell avait obtenu $22,035,002.28 plus les frais de justice au terme d’un jugement par défaut. L’Iran avait pas la suite obtenu l’annulation de de jugement.

Image

Bell Jet Ranger et son jumeau iranien, le Shahed 278

La cour d’appel, dans une décision écrite de la juge Judith W. Rogers, a tenu compte dans son raisonnement du fait que Bell ne pouvait pas exploiter l’exemption de l’activité commerciale dans la Loi sur l l’Immunité des Etats Etrangers – Foreign Sovereign Immunity -(qui retire l’immunité en matière commerciale à un Etat en cas de préjudice pour les USA) en raison d’un «manque de preuves que l’activité commerciale de l’Iran provoquait un «effet direct» aux Etats-Unis « .

Advertisements

Étiquettes : , , , ,

Une Réponse to “Quand l’Iran gagne un procès aux Etats Unis”

  1. blog danco » Blog Archive » Bulletin du 8 novembre 2013 Says:

    […] Quand l’Iran gagne un procès aux Etats Unis […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :