L’Etat et le régime turcs à l’épreuve de la Syrie

Un petit article qui en dit long : des gendarmes Turcs, donc des militaires, interceptent des camions chargés d’armes destinées à la Syrie,

Et l’équipage de ces camions n’est pas constitué de membres d’une quelconque milice du genre Jabhat al-Nosra mais tout simplement d’agents secrets agissant sur ordre des autorités de leur pays,

L’incident décrit ici attire notre attention sur l’hypocrisie du gouvernement de Recep Tayyip Erdogan mais surtout sur le manque de confiance et même l’animosité qui règnent dans l’appareil d’Etat turc.

 La gendarmerie turque fouille des camions près de la frontière avec la Syrie

Hürriyet (Turquie) 19 janvier 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

ADANA – Des équipages de gendarmerie ont intercepté trois camions dans la province méridionale d’Adana le 19 janvier suite à un renseignement reçu selon lequel ils transportaient des armes et des munitions.

Le bureau du gouverneur d’Adana a publié un communiqué indiquant que les personnes qui se trouvaient dans les camions appartenaient aux services de renseignements turcs ((MİT) et étaient en mission officielle.

Les camions sont repartis après la fouille, ajoute le communiqué.

Les services de sécurité ont saisi des armes dans les camions, selon le quotidien Radikal.

Les camions avaient été interceptés au péage de Ceyhan sur la route principale entre les provinces d’Adana et de Gaziantep.

Adana et Gaziantep sont deux pièces maîtresses du dispositif militaire de l'OTAN en Turquie

Adana et Gaziantep sont deux pièces maîtresses du dispositif militaire de l’OTAN en Turquie

Plus tard dans la même journée, le nombre de camions interceptés par les services de sécurité était monté jusqu’à sept, selon les informations de presse.

Des mesures de sécurité auraient été prises contre le risque d’explosion pendant l’opération, avec des dispositifs de brouillage déployés sur place.

La police a arrêté au moins deux journalistes qui avaient pris des photos des camions, a indiqué Doğan News Agency.

Début janvier, le gouverneur du Hatay, Celalettin Lekesiz, avait empêché la fouille d’un camion en prétextant que son chargement était un secret d’Etat. Le camion avait continué sa route après que le procureur avait pris note de cet élément.

Le gouvernement avait ensuite annoncé que le camion transportait de l’aide pour les Turkmènes en Syrie.

« Il y a des Turkmènes [en Syrie]. L’aide est pour eux. Chacun doit savoir ce qu’il a à faire ; » avait dir le ministre de l’intérieur Efkan Ala sans donner de précisions sur la nature de cette aide.

Les membres des services de sécurité qui avaient intercepté le camion avaient été par la suite relevés de leurs fonctions.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

2 Réponses to “L’Etat et le régime turcs à l’épreuve de la Syrie”

  1. caligula63 Says:

    Et tout ça à quelques heures de Genève II.
    Il est invité Erdo?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :