Gilad Atzmon et la fin de l’entité sioniste

Un très bon texte de Gilad Atzmon. Autant vous dire que je souscris complètement à son analyse.

La fin d’Israël

par Gilad Atzmon — 21 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

Dans son discours à la nation, le premier ministre Benjamin Netanyahou a admis aujourd’hui que la guerre à Gaza est une bataille pour l’existence de l’état juif. Netanyahou a raison. Et Israël ne peut pas gagner cette bataille ; il ne peut même pas définir en quoi consisterait une victoire. Ce qui est certain, c’est que la bataille ne porte pas sur les tunnels ou les activités souterraines des militants, les tunnels ne sont que des armes pour la résistance mais pas la résistance en elle-même. Les militants du Hamas et de Gaza ont attiré Israël dans un champ de bataille dans lequel il n’avait aucune chance de gagner et le Hamas a posé les conditions, choisi le terrain et a écrit les termes nécessaires pour la conclusion de ce cycle de violence.

Pendant dix jours, Netanyahou a fait tout ce qu’il pouvait pour éviter une opération terrestre de l’armée israélienne. Il se trouvait confronté à la réalité du fait qu’Israël n’a pas de réponse militaire à la résistance palestinienne. Netanyahou savait qu’une défaite sur le terrain anéantirait le peu qui subsiste de capacité de dissuasion de l’armée israélienne.

Il y a cinq jours, Israël, du moins aux yeux de ses partisans, avait le dessus. Il voyait ses citoyens soumis à des tirs incessants de roquettes, mais montrait quand même de la retenue, tuant les civils Palestiniens seulement de loin, ce qui contribuait à véhiculer une image imaginaire de puissance. Mais les choses ont vite changé depuis qu’Israël a lancé son opération terrestre.Israël est maintenant, une fois de plus, engagé dans des crimes de guerre colossaux contre une population civile et, pis encore, au moins sur le plan stratégique, ses commandos d’infanterie d’élite sont décimés dans la bataille de rue en face à face dans Gaza. Malgré l’évidente supériorité technologique et en puissance de feu d’Israël, les militants palestiniens sont en train de gagner la bataille sur le terrain et ils ont même réussi à porter le combat en territoire israélien. En outre, les tirs de roquettes sur Tel Aviv ne semblent pas s’arrêter.

La défaite de l’armée israélienne laisse l’état juif sans aucun espoir. La morale de l’histoire est simple. Si vous tenez absolument à vivre sur la terre de quelqu’un d’autre, la puissance militaire est l’ingrédient essentiel pour décourager le dépossédé d’agir pour réclamer ses droits. Le nombre de pertes dans l’armée israélienne et le nombre de corps de soldats d’élite israéliens qui retournent chez eux dans des cercueils envoie un message clair aux Israéliens comme aux Palestiniens. Il n’y a pas d’avenir pour un État réservé aux Juifs en Palestine ; ils devront peut-être essayer ailleurs.

 

Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

11 Réponses to “Gilad Atzmon et la fin de l’entité sioniste”

  1. salimsellami Says:

    A reblogué ceci sur salimsellami's Bloget a ajouté:
    Et la déroute au Sud-Liban et aujourd’hui à Gaza en sont les prémices !

    J'aime

  2. raimanet Says:

    A reblogué ceci sur raimanet.

    J'aime

  3. La fin d’Israël » Le blog de Chérif Abdedaïm Says:

    […] https://mounadil.wordpress.com/2014/07/21/gilad-atzmon-et-la-fin-de-lentite-sioniste/ […]

    J'aime

  4. Turminder Says:

    Merci pour la traduction !
    L’article n’en est pas moins inquiétant – mais G. Atzmon est rarement un gai-luron. Il se prépare, il va se préparer des choses pour parer à la défaite (analyse reprise ailleurs, signalant des désertions israëliennes [!] face à l’ennemi, des auto-mutilations et le recours à des mercenaires type x (Blackwater) pour pallier ces déficiences…
    Je ne sais absolument pas s’il faut s’en réjouir ou craindre cela. Mais toute désertion qui épargne potentiellement plusieurs vies innocentes dans le camp d’en face (au vu des statistiques) est bonne à prendre, malgré tout.

    J'aime

  5. Help Gaza & Boycott Israël : Les exports de l’entité scélérate en chute, signes de sa fin proche! | L'Amirauté Says:

    […] Atzmon aussi en parle : The End of Israël (traduit en français ici par Panamza) […]

    J'aime

  6. Abdel Says:

    Bonjour
    Pourriez vous joindre le lien de l’original de l’article Gilad Atzmon
    Merci

    J'aime

  7. Abdel Says:

    Merci de votre réponse rapide
    Le mieux est de mettre le lien vers l’original bien en évidence pas en lien caché
    Encore merci pour votre excellent travail

    J'aime

  8. Gaza, si nous t’oublions, resterons-nous encore humains ? Says:

    […] https://mounadil.wordpress.com/2014/07/21/gilad-atzmon-et-la-fin-de-lentite-sioniste/ […]

    J'aime

  9. Gaza, si nous t’oublions, resterons-nous encore humains ? | Tunivers Says:

    […] https://mounadil.wordpress.com/2014/07/21/gilad-atzmon-et-la-fin-de-lentite-sioniste/ […]

    J'aime

  10. alexandre Says:

    C’est un discours éculé que vous avez et que j’ai lu sur plusieurs post. Votre humanité est dans l’impuissance devant les israéliens – c’est pourquoi ce pays porte ISRAEL celui qui a vaincu les dieux et les hommes. Le hamas est une poche de fixation pour les juifs pour leur permettre de bâtir de plus en plus sur sa terre et qu’il n’y ait pas de paix. Israël n’a pas besoin de Gaza, les bombes sont la réponse aux attaques du hamas. Il vaut mieux un statut quo qu’un état terroriste à côté de soi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :