Archive for the ‘Angleterre’ Category

Harry Potter est enterré en Palestine occupée

17 novembre 2010
Plus exactement à Ramle, près de Lod (ex Lydda, ville où est situé l’aéroport Ben Gourion). La pierre tombale indique qu’il a été tué à Hébron en juillet 1939.
La dépêche de l’Associated Press explique pudiquement que le soldat Britannique Harry Potter est mort lors d’un affrontement avec un groupe armé.
Groupe armé, c’est l’euphémisme de rigueur pour désigner une bande terroriste sioniste. Car en juillet 1939, les Palestiniens étaient déjà désarmés par les autorités britanniques, ce qui n’était pas le cas des terroristes Juifs. Ces derniers n’avaient, à cette date, pas encore décidé d’appliquer un cessez-le-feu afin de ne pas gêner le Royaume Uni dans sa lutte contre l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste. Cessez-le-feu dont le Lehi (groupe Stern) ne sera d’ailleurs jamais partie prenante.
Ce sont maintenant les amis de ceux qui l’ont tué qui se font du fric grâce à cette attraction touristique due à cette homonymie fortuite avec le personnage de fiction bien connu.

La tombe de «Harry Potter» devient un site touristique

 

Harry Potter est mort… en 1939. Et sa tombe est en train de devenir un site touristique israélien.
Ce Harry Potter là n’était pas un jeune sorcier à lunettes, mais un jeune soldat anglais, enterré dans le cimetière militaire britannique de Ramle dans le centre d’Israël. Il porte seulement le même nom que le personnage inventé par la romancière J.K Rowling et cela suffit à attirer les visiteurs.
La ville de Ramle ne tient pas le compte des touristes attirés par cette curiosité, mais les guides touristiques et la municipalité assurent que la tombe de l’homonyme est devenue un site populaire, surtout pour les touristes israéliens.
«Il n’y a pas de lien avec le Harry Potter que nous connaissons par la littérature, mais le nom fait vendre, le nom fait faire du commerce», explique Ron Peled, un guide touristique qui dit avoir emmené des dizaines de groupes de touristiques sur la tombe de Harry Potter.
Le soldat Harry Potter était né près de Birmingham en Angleterre et s’était engagé en 1938 dans l’armée britannique. Selon le site de son régiment, il est arrivé cette année-là dans la Palestine sous mandat britannique, où il a été tué dans des affrontements avec un groupe armé en 1939. Il avait 18 ans. Sa pierre tombale mentionne, par erreur, qu’il est mort à 19 ans, car il avait menti sur son âge pour pouvoir être enrôlé.
Sa tombe a commencé à intéresser les premiers curieux il y a environ cinq ans, selon la municipalité, et la ville l’a inscrite sur son site touristique au début de l’année.
«C’est une sorte de pèlerinage pour un homme dont le nom sort de l’ordinaire. Si on ne disait pas qu’Harry Potter est enterré ici, personne ne viendrait», reconnaissait récemment Josef Peretz, un visiteur israélien de 76 ans, originaire de Tel Aviv.
La première partie de «Harry Potter and the Deathly Hallows» («Harry Potter et les reliques de la mort»), adaptation au cinéma du dernier tome de la série de romans de J.K. Rowling, sort bientôt au cinéma.

Les adieux à l’antisémitisme de l’extrême droite

13 octobre 2010
Ces adieux seraient une bonne nouvelle si à une haine ancienne ne venait pas s’en substituer une autre (finalement très ancienne elle aussi).
L’English Defence League (EDL) est un parti d’extrême droite « anglais » qui, comme d’autres, a troqué l’antisémitisme contre le sionisme pour mieux combattre ce qu’il appelle l’islamisation de l’Angleterre.
C’est sûrement plus qu’un hasard si l’article de wikipedia en français consacré à l’EDL renvoie dans la rubrique « articles connexes » vers un article sur la Ligue de Défense Juive. C’est de même autre chose qu’un hasard si l’EDL possède une « Division Juive » qui a sa propre page Facebook. Il est fort probable que la Ligue de Défense Juive (Jewish Defence League) a joué un rôle non négligeable dans l’émergence de cette English Defence League qui affiche clairement son soutien à l’entité sioniste et a adopté tous les thèmes chers aux néoconservateurs.
Ceci n’est pas nécessairement pour rassurer les organisations juives britanniques, même celles qui sont très engagées en faveur de l’Etat sioniste car il a quand même fallu quelques années pour que le sionisme fasse oublier aux Anglais son visage terroriste.

 

Un rabbin US: les Juifs Britanniques devraient soutenir l’organisation d’extrême droite EDL
Jerusalem Post (Sionistan) 10 octobre 2010

L’English Defence League (EDL), une organisation britannique d’extrême droite opposée à « l’islamisation » de l’Angleterre et qui est en contact avec l’organisation Tea Party aux Etats Unis, a invité à Londres ce mois-ci le rabbin Nachum Shifren, un activiste du Tea Party, pour parler du code de la sharia, a rapporté le Guardian de dimanche.

Shifren, qui est candidat aux prochaines élections sénatoriales de mi-mandat aux Etats Unis, affirme que la communauté juive britannique devrait soutenir l’EDL.

« La communauté juive est paralysée par la crainte, exactement ce que veut la majorité des agitateurs musulmans extrémistes. Les Anglais sont en pointe dans cette guerre – et c’est une guerre. Un des objectifs de cette visite est de mettre fin à l’idée dans la communauté juive selon laquelle on ne peut pas coopérer avec l’EDL, ce qui est inepte, » a-t-il dit.

Comme on peut le voir, encore un sioniste prêt à promouvoir la guerre civile au profit de l’entité sioniste où il ne semble pourtant pas pressé de faire son pseudo retour à Sion. Et il n’a pas envie non plus de parler aux Anglais de la loi talmudique.
On notera que les seuls qui parlent d’application de la sharia en Occident, ce sont les adhérents ou partisans d’organisations ou de thèses d’extrême droite. On a un peu de peine à entendre une voix musulmane, et certainement pas une vois musulmane peu ou prou représentative, en parler pour en faire la demande ou en poser l’exigence.

Du Betar à l’English Defence League, l’art de manipuler l’extrême droite

13 septembre 2009
A quelques jours d’intervalle, l’Angleterre a connu, à Birmingham puis à Londres, deux manifestations islamophobes organisées par des mouvements d’extrême droite.

A Londres, la manifestation était organisée par « Stop à l’islamisation de l’Europe » et rassemblait une douzaine de personnes. Une poignée de gens pour un grabuge à effet maximal.
Dans ce cas, nous semblons plutôt avoir affaire à des personnes, sans doute manipulées, mais aussi désorientées et inquiètes pour leurs proches qui combattent en Afghanistan. Et qui plutôt que d’en faire le reproche à leur gouvernement se tournent contre ceux que la propagande leur a désignés comme les potentiels ennemis de l’intérieur qui voudraient, dixit la même propagande, « islamiser l’Europe. »

A Birmingham, c’est peut-être autre chose et la manifestation s’est déroulée à l’instigation de l’English Defence league.
La presse francophone et hexagonale n’est pas très douée pour parler de ce genre de manifestations et encore moins pour les illustrer de documents photographiques ou filmiques.
Alors disons que « English Defence League » rappelle furieusement « Jewish Defence League, » l’autre nom du Betar, cette organisation paramilitaire juive extrémiste.

Ensuite, qu’il est tout à fait étrange qu’un groupuscule identitaire d’extrême droite de ce genre cherche à mettre en avant par exemple la défense des droits des homosexuels (condamnés à mort disent-ils par la sharia).

C’est que nous avons là l’exemple d’un prétendu mouvement nationaliste qui reprend tous les thèmes chers à la propagande sioniste pour montrer l’incompatibilité des valeurs de l’Occident et de celles des Musulmans. Comme si, disons-le en passant, les droits des homosexuels étaient un des principes fondateurs de la civilisation occidentale.
Peu importe si c’est dans l’entité sioniste que deux homosexuels (gays) ont été assassinés où si ce sont les amis Irakiens des USA qui font la chasse aux homosexuels à Bagdad.

Le drapeau sioniste est d’ailleurs bien visible dans la vidéo de propagande postée par les sionistes.

Tout cela n’a pas échappé aux commentateurs sur ce site web proche du … Front National!



%d blogueurs aiment cette page :