Archive for the ‘Chicago’ Category

Source ‘gay’: la synagogue homosexuelle de Chicago n’a jamais été visée par des colis piégés

5 novembre 2010
Ce qui est bien avec la propagande, c’est que même quand tous ses éléments de réalité sont éliminés un à un, son empreinte en mémoire reste d’une acuité redoutable et que l’efficience du contenu de représentation surpasse celle des éléments de réalité.
On apprend maintenant que la synagogue « gay » de Chicago n’a en fait jamais été destinataire des colis piégés expédiés du Yémen. Cette information, répercutée par les dirigeants de la synagogue, provenait de toute une série de sources, dont la police ne fait bien entendu pas partie.
Connaître l’identité de ces sources serait sans doute très intéressant…
 

La dirigeante de la synagogue: nous n’avons pas été la cible de colis piégés
CNN (USA)  3 novembre 2010, traduit de l’anglais par Djazaïri

Une synagogue de Chicago qu’on pensait être destinataire d’un colis piégé n’a en réalité jamais été visée, a déclaré mercredi un dirigeant de la congrégation.
Lili Komblum, vice présidente d’Or Chadash, a déclaré qu’en dépit d’informations antérieures, un agent du FBI l’a informée que sa synagogue n’était pas un des objectifs visés dans la tentative avortée d’attentat à la bombe dont l’origine se trouve au Yémen.

Pendant le week-end, Komblum a déclaré avoir eu des informations de toute une série de sources qui l’ont amenée à croire qu’Or Chadash, qui assure des offices religieux pour la communauté ‘gay’, bisexuelle et transsexuelle, était concernée par le complot.

Un rabbin perplexe

3 novembre 2010
La synagogue de Chicago qui était, dit-on, visée par des colis piégés expédiés à son intention par al Qaïda fait savoir que son site a reçu récemment des dizaines de visites d’internautes Egyptiens.
On ne nous dit cependant pas si ces visites sont intervenues avant ou après les informations sur les colis piégés qui seraient, rappelons-le, partis du Yémen et non d’Egypte.
 Le rabbi Michael R. Zedek, qui officie dans cette synagogue, indique par ailleurs avoir appris que ce n’étaient pas deux colis piégés qui visaient son institution religieuse mais quatre.
Mais en fait, ce n’était pas la congrégation principale qui était visée par ces colis, mais Or Chadash, une congrégation beaucoup plus petite qui a la particularité d’accueillir en son sein des « gays » et des lesbiennes et qui est domiciliée dans la synagogue de Lakeside.

Larry Edwards, le rabbin d’Or Chadash, déclare dans une interview avoir appris seulement hier que sa congrégation était peut être visée. « Nous sommes plutôt perplexes à l’idée qu’une petite congrégation comme la nôtre ait pu se retrouver dans le collimateur de quelqu’un, » affirme le rabbin Edwards. « J’espère avoir plus d’informations. »

Il a quand même raison le rabbin Edwards d’être perplexe car sa congrégation ,finalement peu connue à Chicago, et encore moins aux Etats Unis a néanmoins su attirer l’attention de terroristes fanatisés du fin fond du Moyen-Orient.
Et ces fanatiques ont pu renseigner l’adresse du destinataire sur les colis sans se tromper et en évitant toute confusion avec la grande synagogue qui accueille le petit groupe de pratiquants homosexuels!
Aux visites égyptiennes, le site de la congrégation peut ajouter la mienne. J’ai voulu voir s’il était facile de constater la présence d’une congrégation « gay » et lesbienne sur le site de la synagogue. Eh bien non, ce n’est pas facile du tout et il vaut mieux en être informé à l’avance. La présence d’une telle congrégation, avec sa spécificité homosexuelle, n’est en effet mentionnée qu’une seule fois et est noyée au milieu d’un texte sur l’histoire de la synagogue. Personnellement, je l’ai trouvée en utilisant le moteur de recherche interne au site de la synagogue.
Il y a donc trois mystères: pourquoi avoir choisi une synagogue de Chicago, et pas de New York ou Miami par exemple? Pourquoi avoir spécifiquement ciblé une congrégation homosexuelle dissimulée en quelque sorte dans une plus vaste congrégation juive? Et enfin, comment ces fanatiques enturbannés ont-ils pu tout simplemnt avoir connaissance de l’existence de cette congrégation « gay » et lesbienne?
A la lecture de l’article du Wall Street Journal, on croit comprendre que la congrégation homosexuelle dispose d’un site internet. J’ai été personnellement incapable de le retrouver.
Il va falloir que j’aille faire un stage chez al Qaïda…

al Qaïda, une organisation "dans le vent"

31 octobre 2010
C’est bon, nous sommes en alerte terroriste mondiale rouge vif. 
Le scénario a eu un peu de mal à se mettre en place, mais maintenant tout le monde de la politique et de la presse est raccord pour s’entendre sur la gravité exceptionnelle de la menace venue du Yémen. Il semble qu’on a même procédé à une arrestation là-bas, une femme. Décidément, al Qaïda n’est pas une organisation misogyne contrairement à ce qu’on pense trop souvent.
C’est même une organisation tout à fait « in » et dans le vent qui connaît très bien les détails de la vie juive à Chicago puisqu’on apprend qu’une synagogue « gay et lesbienne » était visée par un des colis piégés, en fait une organisation de ce type incorporée dans une congrégation juive qui la tolère. Faut vraiment être au Yémen pour connaître ce genre de détails!
Antisémitisme + homophobie = garantie d’un succès propagandiste maximal.
Pendant que chacun s’excite sur des cartouches d’encre inoffensives, la police britannique vient de neutraliser deux bombes en Ulster. L’une renfermait une quarantaine de kilos d’explosifs et était disposée sous un pont de chemin de fer, tandis que l’autre, un explosif de nature liquide, était dans un véhicule garé sur le parking longue durée de l’aéroport de belfast.
Pas de quoi en faire un tintouin et, de fait, peu de journaux en parlent car, comme le précise Le Figaro (un des rares journaux à le faire), ces bombes sont 

sans rapport avec l’alerte mondiale suscitée par des colis piégés du Yemen

Tentatives d’attentats d’al Qaïda: mais que fait Brice Hortefeux?

30 octobre 2010
Si Oussama Ben Laden s’est adressé directement à Brice Hortefeux pour menacer la France, il est par contre passé à l’action contre les Etats Unis sans crier gare. On apprend en effet que:

Deux colis suspects ravivent la crainte du terrorisme aux USA

Si le risque induit par ces explosifs était sans doute relativement faible, il faut admettre que tout a été fait pour en maximiser le potentiel médiatique.
En effet, cette action survient juste après le dernier message « authentifié » d’Oussama Ben Laden et en pleine campagne de mi-mandat aux Etats Unis.
On nous dit par ailleurs que

L’explosif, dissimulé à chaque fois dans des cartouches d’encre pour imprimantes, était le même que celui utilisé dans une précédente attaque venue du Yémen et revendiquée par Aqpa [al Qaïda Péninsule Arabique], a dit une élue démocrate au fait des questions de sécurité.

En passant, je note une anomalie dans la désignation d’al Qaïda dans la région car jamais au grand jamais un mouvement islamiste fondamentaliste n’aurait envisagé de se désigner selon un terme référant à une nationalité ou une ethnie (arabique)
Cette précédente attaque venue du Yémen est celle de la tentative effectuée , rappelez-vous, par Umar Farouk Abdulmutallab l’homme au slip piégé. Cette tentative avait eu lieu, on s’en souvient, le jour de Noël, une date de nature à en maximiser également l’impact médiatique. Ce rappel de la tentative précédente n’est certes pas innocent et s’inscrit dans une démarche qui vise à optimiser le retentissement de la tentative d’attentat et de celle des mesures policières pour la déjouer.
Et si j’osais, il n’y a pas loin entre des testicules piégées et des cartouches d’encre piégées!
Mais non, non, j’ose quand même pas.
Tous les éléments de propagande sont en fait méticuleusement énumérés dans cet article que vous pouvez lire sur Le Point et qui commence par ce qui est peut être l’élément majeur:

La saisie vendredi de deux colis contenant des explosifs à destination de la communauté juive de Chicago accrédite la thèse d’une « menace terroriste crédible » contre le territoire américain.

Oui, parce que au cas où vous feriez partie des sceptiques, on vous dit tout de suite que les colis piégés étaient destinés à la communauté juive de Chicago. Pour mettre l’esprit critique sous l’éteignoir, et en même temps mobiliser les souvenirs les plus sombres de l’histoire, il n’y a pas mieux en magasin que d’affirmer que la communauté juive est menacée. Et à Chicago, où Emmanuel Rahm, ex chef de cabinet du président Obama est candidat aux élections municipales!
Le Yediot, un journal de l’entité sioniste fait même son titre sur:

Obama: des synagogues visées dans un possible complot terroriste

Le titre du Yediot n’est pas franchement affirmatif cependant. C’est que le Yediot, comme la plupart des journaux sionistes n’aime pas (plus) Obama et n’a pas trop envie de lui servir la soupe sur ce coup là.
En effet, alors qu’on dit un peu partout que les objets suspects étaient en provenance duYémen, le Yediot note bien ce qui suit:

Le gouvernement yémenite a fait part de son étonnement devant les informations qui lient son pays aux deux colis explosifs découverts sur des avions cargo à destination des Etats Unis. Dans une déclaration distribuée aux journalistes et publiée sur son site web officiel, le gouvernement affirme qu’aucun avion cargo UPS n’a décollé du Yémen à destination directe ou indirecte d’aéroports britanniques ou américains.

Et ne se gêne pas pour mettre Obama devant son petit mensonge car si

Obama a déclaré qu’un examen initial a déterminé que « ils [les colis] contenaient apparemment du matériel explosif »

Avant qu’Obama ne s’exprime, une source du FBI avait déclaré à Reuters que les tests initiaux pratiqués en Grande Bretagne n’avait pas révélé de présence d’explosifs.

Aucun des avions concernés ne venait donc du Yémen. D’où venaient-ils alors?

La réponse est connue pour au moins deux des avions:

L’un des appareils était en provenance de l’aéroport international Roissy-Charles de Gaulle de Paris (France, le deuxième était en provenance de l’aéroport international de Cologne (Allemagne) et devait repartir pour Louisville (Kentucky). La provenance de l’appareil posé à Newark n’a pas été indiqué mais certaines sources parlent du Yémen, sans qu’il soit à l’heure actuelle possible de le confirmer

Comme on l’a vu, nous pouvons confirmer en définitive qu’aucun avion ne venait du Yémen. Par contre l’un d’entre eux s’avère être parti d’un aéroport parisien.
Mais qu’est-ce que fabrique Brice Hortefeux?
Rien. Et pour cause puisqu’il n’y a eu ni explosifs, ni tentatives d’attentats. La propagande, ça fonctionne exactement comme le conditionnement pavlovien. Au début, le chien de Pavlov ne salive au son de la sonnette que quand celui ci se produit dans un certain intervalle temporel avec l’apparition de nourriture. Au bout d’un certain temps, on constate qu’il réagit au son de la sonnette seul.

Ce qu’on appelle débat électoral aux Etats Unis

17 octobre 2010
Ce post vient dans le droit fil du précédent. Il nous rappelle aussi un autre « débat » électoral aux Etats Unis où, comme ici, la discussion ne portait pas sur la crise financière ou les problèmes de logement mais sur le soutien suffisant ou pas apporté à au squat juif installé en Palestine. On pense irrésistiblement à ce député-maire Français qui expliquait avec passion à son auditoire que l’entité sioniste était plus importante que le débat sur la réforme du système  de retraite.
Yitzhak Benhorin, le journaliste du Yediot qui nous relate ce débat surréaliste ne le dit certes pas, mais la toute première phrase de son papier donne  l’impression qu’il est sincèrement sidéré par l’étendue de la bêtise des Américains.

Israël occupe une place centrale dans la campagne électorale en Illinois

Dans la compétition en Illinois pour le siège au Congrès – un affrontement entre deux candidats Juifs – Israël s’est frayé un chemin au sommet de l’agenda politique. Le thème du concours: Qui en fait plus pour la protection des intérêts juifs?
par Yitzhak Benhorin, Yediot Aharonot (Sionistan) 17 octobre 2010 traduit de l’anglais par Djazaïri

Oubliez la crise financière; dans le 9ème district électoral en Illinois, c’est Israël qui a pris la place centrale dans la campagne électorale. Un candidat Juif a tenté de convaincre son électorat majoritairement juif que son concurrent Juif n’en avait pas fait assez pour protéger l’intérêt juif.

Le 9è district électoral pour le Congrès, qui recouvre les banlieues nord de Chicago, sont une zone comportant une importante population juive. De manière prévisible, les deux candidats sont Juifs. La candidate démocrate est l’élue au Congrès sortante Jan Schakowsky, une modérée dont la réélection semble assurée. En course contre elle, le républicain Joel Pollak, 33 ans, un Juif orthodoxe avec des conceptions conservatrices qui l’ont amené à s’en prendre à sa concurrente en mettant la question d’Israël au centre de la campagne.

‘Ma préoccupation: Israël’

Pollak a l’habitude de transporter avec lui une carte du Proche Orient dans ses déplacements électoraux, et de la montrer aux électeurs. La semaine dernière, il avisitéla synagogue réformée de B’nai Jehoshua Beth Elohim à Deerfield en Illinois, qui accueillait un débat entre les deux candidats. Il a déployé la carte Google en sa possession et annoncé au public: « Ce soir, je vais surtout m’intéresser à Israël ».

Ce fut un débat significatif qui a été répercuté par la presse nationale, même par de grands organes de presse comme le New York Times. Pollak a demandé aux personnes présentes de dire s’ils remarquaient la frontière entre Israël et les territoires de l’Autorité Palestinienne. Il a affirmé que les électeurs devaient comprendre le problème et envoyer un élu au Capitole capable de protéger l’Etat juif. Selon lui, l’élue sortante n’en fait pas assez pour Israël.

Le principal obstacle pour Pollak est que Schakowsky a été qualifiée de « casher » par la communauté pro-israélienne, et l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), un important groupe de pression, a fait l’éloge se son travail.
 

Le fait qu’on la connaisse pour son soutien à la politique moyen orientale du président US Barack Obama n’a pas encore affaibli sa popularité au sein de l’électorat juif.

La compétition Pollak-Schakowsky n’est pas le seul affrontement où Israël se trouve au centre de l’attention; dans le 10ème district vosin de Chicago nord, Israël est une question importante dans la course entre le candidat républicain au Congrès Robert Dold et son opposant démocrate Dan Seals.

Israël est un sujet qui intervient également souvent dans la lutte pour le siège au Sénat qu’occupait Obama avant son élection à la présidence. Le républicain Mark Kirk, qui a un impressionnant état de services en faveur d’Israël; attaque constamment son concurrent démocrate Alexi Giannoulias en essayant de le présenter comme anti-Israël. De son côté, Giannoulias, peu à l’aise, réfute cette accusation.


%d blogueurs aiment cette page :