Archive for the ‘homicides’ Category

Un secret de la hasbara sioniste: comment un double meurtre commis à Mexico peut-il nourrir une propagande contre le président du Venezuela?

20 octobre 2010
Deux ressortissants de l’entité sioniste viennent d’être assassinés au Mexique, Moises Aruh, 60 ans, et sa fille Sapir 24 ans. Ils ont été tués à leur domicile où ils ont été découverts par des membres de ce qui a l’air d’être une brigade de secouristes Juifs, le ZAKA.
Ce crime a, on le comprend, mis en émoi la communauté juive de Mexico, forte de 40 000 âmes. Si le mobile du cambriolage n’est pas écarté, une autre piste retient l’attention de la presse sioniste (et ce n’est certes pas la piste de l’antisémitisme comme certains le prétendent):

On a spéculé dans la presse israélienne sur une relation à un titre ou à un autre entre ce double meurtre et une autre des filles d’Aruh, dont le travail de policier infiltré a récemment contribué au démantèlement d’un réseau israélien de trafic de drogue.

Ce crime intervient par ailleurs, toujours selon le Jerusalem Post,dans un contexte d’amélioration des conditions sécuritaires pour les Juifs au Mexique:

Des membres de la communauté indiquent que ces meurtres viennent à contre courant d’une tendance à l’amélioration de la sécurité dans la capitale, citant une très forte chute des enlèvements de Juifs Mexicains par des gangs qui qui les séquestrent pour obtenir une rançon.

« Nous n’avons pas eu beaucoup de kidnappings ces deux dernières années, surtout en raison du renforcement de la sécurité par notre communauté, » explique Mayzlef [un rabbin hassidique].

Il s’agirait donc d’un événement très grave bien entendu, mais non caractéristique du climat dans lequel vit la communauté juive de Mexico.
Tant mieux. Ceci dit, j’avais déjà signalé sur ce blog le rôle des trafiquants sionistes dans la guerre qui met au prise le gouvernement mexicain avec les cartels de la drogue, et ces derniers entre eux.
Mais ce n’est pas pour ça que cet article a attiré mon attention. Ce qui m’a surpris, c’est que dans ces circonstances pour le moins douloureuses un représentant communautariste juif ne puisse s’empêcher de délivrer son message de propagande (un peu comme les perroquets disent leurs phrases stéréotypées dès qu’on leur demande de parler).
Le rabbin Shlomo Pawil, responsable de la congrégation Magen David dans la ville de Mexico déclare en effet ce qui suit:

Si la criminalité est un problème pour les Juifs Mexicains, elle n’a pas atteint les proportions épidémiques qui affligent d’autres pays d’Amérique latine comme le Venezuela, où plus de personnes ont été tuées par des criminels l’an dernier qu’il n’y a eu de tués par les insurgés en Irak pendant la même période. »
« A Caracas, les gens ont peur de franchir le pas de leur porte, » affirme Pawill. « Ici, nous avons nos problèmes, mais les gens aisés marchent librement dans les rues. Ils peuvent bien avoir des gardes du corps, mais ils ne sont pas excessivement préoccupés par la situation. »

J’allais dire, c’est peut être parce qu’ils ont des gardes du corps qu’ils ne sont pas trop préoccupés, mais bon c’est la logique de notre rabbin!
Non, ce que je me demande c’est pourquoi il parle du Venezuela alors qu’il se trouve au Mexique et que le double meurtre a été commis à Mexico? La réponse est simple: ce rabbin comme tous les sionistes n’aiment pas beaucoup le gouvernement de Hugo Chavez, qui le leur rend bien d’ailleurs.
Les chiffres de la criminalité sont effectivement très élevés au Venezuela, et il s’agit d’une situation déjà ancienne qui a évolué à la hausse. Cette évolution à la hausse se constate dans plusieurs pays d’Amérique latine et n’est pas caractéristique du Venezuela. Ce ne sont cependant sans doute pas des truands venus duVenezuela qui sont venus assassiner ce père et sa fille.
Le Mexique connaît traditionnellement des taux d’homicides beaucoup plus bas que le Venezuela et ce différentiel n’est pas apparu avec l’accession au pouvoir de M. Chavez à Caracas (à titre de comparaison, le taux d’homicides est 30 fois plus élevé au Venezuela qu’en France et 10 fois plus élevé au Mexique qu’en France).
Notre rabbin a quand même oublié de dire que des pays d’Amérique latine font pire que le Venezuela. Par exemple le Honduras, le Guatemala ou encore la Colombie où les dernières statistiques font apparaître un taux d’homicide presque deux fois plus élevé qu’au Venezuela.
Mais la Colombie est un pays traditionnellement allié du régime sioniste, d’où l’indulgence et l’amnésie de circonstance du rabbin.
De la propagande sur deux cadavres de victimes d’un crime crapuleux, c’est presque aussi crapuleux que le crime lui-même..

%d blogueurs aiment cette page :