Archive for the ‘Le Caire’ Category

Football Algérie-Egypte, la défaite finale des chauvins

9 février 2011
On s’en souvient, les matchs Algérie Egypte comptant pour les éliminatoires de le dernière coupe du monde avaient donné lieu à des incidents et à une virulente campagne hostile à l’Algérie. Le coup d’envoi de cette campagne avait été donné par un certain Amr Adib, présentateur vedette d’un talk show sur la télévision égyptienne. Larbi.org explique bien quel a été le rôle de cet individu et ses procédés.
Cet enfant chéri du régime Moubarak qui n’a pas lésiné à encourager toutes sortes de dérives chauvines dans l’opinion égyptienne a senti le vent tourner et il a donc entrepris de se montrer avec ceux qui manifestent pour la démocratie place de la Libération au Caire.
Mal lui en a pris ainsi que le rapporte sur son blog Hossam el-Hamalawy, un journaliste de gauche qui travaille dans l’édition anglophone du quotidien cairote Al-Ahram.
On entend surtout « barra! »: dehors! et « Imchi! »: dégage!
Hossam el-Hamalawy écrit:

Hier, le bouffon sensationnaliste Amr Adeeb, qui avait presque provoqué une guerre entre l’Egypte et l’Algérie pour un match de football, qui s’est toujours porté à la défense de Moubarak, a essayé de se montrer place tahrir, dans une démarche opportuniste. Il a été immédiatement expulsé par les révolutionnaires présents sur la place.
Et au nom du peuple égyptien, je voudrais m’excuser auprès de nos frères et soeurs Algériens pour toutes les saloperies qu’a proférées Adib sur la nation algérienne en novembre dernier [en fait 2009].

Indépendamment de ses opinions politiques, une personne comme Hossam el-Hamlawy symbolise à mon avis tout ce qu’il peut y avoir de bon dans le peuple égyptien comme dans les autres peuples du monde arabe. Ce sont ces voix qui doivent primer et non celles qui exaltent un chauvinisme qui en soi est mauvais et dont le but n’est en réalité que de renforcer le pouvoir des oppresseurs.
Et puis, ces incidents dont nous parlons tout comme ceux qui avaient entouré le parcours de l’équipe de France en Afrique du Sud montrent qu’il serait bon de ramener le sport, le football surtout, à ce qu’il est: un jeu
Merci à l’Arabe en colère.

Algérie – Egypte: stop au chauvinisme. Non à la guerre du foot-ball.

16 novembre 2009
Il y a deux jours, l’équipe algérienne de foot-ball algérienne a été battue au Caire par son homologue égyptienne.
Il n’y a pas grand chose à dire sur le match ou sur l’arbitrage (sauf peut-être qu’il n’y avait pas six minutes d’arrêts de jeu).
Ceci dit, le match a été plutôt correct sur le terrain.
Par contre, la veille, des pseudo supporters Egyptiens avaient caillassé les joueurs Algériens. Nous avons tous sous les yeux l’image de ce joueur au visage ensanglanté.
Psychologiquement, les Verts n’étaient donc pas au mieux pour aborder le match.
La protection par la police égyptienne était-elle suffisante?
Apparemment non, mais qui pouvait s’attendre à un comportement aussi bête et dangereux de la part de supporters d’un pays hôte?
Ce caillassage et la défaite de l’équipe nationale ont déclenché une grande déception puis une explosion de colère en Algérie où des locaux appartenant à une entreprise égyptienne de téléphonie ont été sacccagés voire incendiés. La résidence d’un cadre Egyptien travaillant dans une cimenterie à proximité de M’sila a été attaquée, et Dieu sait ce qui se serait passé si les forces de l’odre n’étaient intervenues à temps.
Un appel au boycott de l’opérateur téléphonique Djezzy circule même sur internet. Comme si Djezzy avait une quelconque responsabilité dans cette affaire. Et comme si ce n’était pas Djezzy qui avait implanté le premier véritable réseau de téléphonie mobile en Algérie.
Alors certes, le comportement de ces supporters Egyptiens était honteux et criminel et doit trouver une réponse judiciaire.
Certes les esprits de ces supporters avaient été chauffés à blanc par une presse belliciste et chauvine (en matière de sports seulement). Les autorités égyptiennes n’ont pas non plus été très apaisantes; mais qu’attendre du régime de Hosni Moubarak?
Mais les Algériens n’avaient pas le droit, nous n’avons pas le droit, de sombrer dans ce chauvinisme imbécile.
Nous n’avons pas le droit, et ne devons pas, nous en prendre à des personnes dont le seul tort est d’être de nationalité égyptienne.
A croire que certains en Algérie comme en Egypte veulent une guerre du foot-ball comme celle qui avait vu  s’affronter le Salvador et le Honduras après un match qualificatif pour la coupe du monde de 1970 au Mexique (une guerre qui causa 5 000 morts!).
Les joueurs Algériens ont, pour leur part, été corrects sur le terrain du Caire et je suis certain qu’ils le resteront lors du match retour.

%d blogueurs aiment cette page :