Archive for the ‘Michèle Alliot-Marie’ Category

L’aide sécuritaire française à Tunis devancée par le régime sioniste

12 janvier 2011
La France désireuse d’aider les autorités d’Alger et de Tunis en matière de gestion sécuritaire a semble-t-il été devancée par le régime sioniste au moins en ce qui concerne le régime tunisien.
Via The Angry Arab, cette vidéo tournée à Sidi Bouzid. Des jeunes examinent des munitions employées par les forces de police.
d
d
On voit d’abord des balles qui n’ont tien de balles à blanc mais qui ressemblent à celles des armes de guerre. On nous montre ensuite une grenade lacrymogène dont les personnes présentes observent qu’elles est fabriquée aux Etats Unis et enfin ce qui ressemble à un autre type de grenade lacrymogène en provenance, nous disent les personnes qui la manipulent, de l’entité sioniste.
A part ça, je crois bien que la révolution est en marche en Tunisie. Le seul moyen pour les Occidentaux de l’éviter est de se débarrasser rapidement du président Ben Ali.

La république non communautariste selon Mme Alliot-Marie

13 décembre 2010

A ceux qui, dans la majorité présidentielle ou dans la presse française multiplient les positions de principes prétendument anti-communautaristes, qu’ils demandent donc à Mme Alliot-Marie, ministre des affaires étrangères, à quel titre et en vertu de quel principe elle est allée expliquer la position officielle de la France vis-à-vis de l’Iran devant une assemblée de « dirigeants »  (communautaires) Juifs européens.

Michèle Alliot-Marie : la France tiendra le langage de la fermeté avec l’Iran La ministre des Affaires étrangères s’est adressée à des dirigeants juifs européens à Paris


PARIS (EJP)—La France « n’accepte pas que l’Iran déstabilise » le Moyen-Orient et le monde, a déclaré dimanche la ministre française des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie dans un discours devant une quarantaine de dirigeants juifs réunis à Paris à l’initiative du Congrès Juif Européen (CJE).
« Je sais les inquiétudes que suscite le régime iranien » et « la France tiendra le langage de la fermeté », a-t-elle dit.

« Si les responsables iraniens ne lèvent pas le doute sur leurs intentions, toutes les sanctions d’ordre économique devront être envisagées », a souligné la ministre au sujet du programme nucléaire de Téhéran, alors que l’Iran fait déjà l’objet de toute une série de sanctions à la fois de l’ONU et de l’Union européenne.
Michèle Alliot-Marie, nommée aux Affaires étrangères en novembre dernier, a par ailleurs affirmé que la France, « amie d’Israël », était toujours engagée pour une « paix durable » au Proche-Orient.

 


%d blogueurs aiment cette page :