Archive for the ‘Rishon Lezion’ Category

Encore des croix gammées sur une synagogue !

20 juin 2010

Encore un incident antisémite qui va faire les choux gras de la LICRA et du CRIF dont les dénonciations véhémentes sont attendues. Parce que des croix gammées tracées sur une synagogue, c’est assurément intolérable.
Oui, sauf que ça se passe dans cet Etat qui a été fondé pour protéger les Juifs de l’antisémitisme.
Belle réussite en vérité. Quand on pense qu’ils ont dû chasser les habitants indigènes pour arriver à ce résultat...

 
Des svastikas tagués sur une synagogue de Rishon
Les graffiti découverts sur l’école hassidique, fréquentée par des survivants de l’holocauste, comprennent les mots: ‘Retournez en Pologne’
par Eli Senyor, Yediot Aharonth (Sionistan) 20 juin 2010 traduit de l’anglais par Djazaïri


 
Des agresseurs inconnus ont tracé des svastikas et des graffiti antisémites sur une synagogue de Rishon Lezion. A leur arrivée à la synagogue ce dimanche matin, les fidèles ont découvert les symboles nazis et déposé plainte auprès de la police. « Nous sommes vraiment horrifiés, » a déclaré un des fidèles.
 
La synagogue concernée appartient au courant hassidique et est fréquentée surtout par des personnes âgées, dont des survivants de l’holocauste.
Les vandales semblent être entrés dans les lieux de nuit, par les portes qui étaient ouvertes. Ils ont tracé à la bombe des svastikas et les mots: « Retournez en Pologne » près de la zone réservée au lavage rituel des mains.
 
Le directeur de la synagogue a été le premier à voir les graffiti quand il est arrivé sur le site vers 6h du matin. Il a immédiatement téléphoné à plusieurs fidèles avant d’aller au poste de police pour déposer plainte.

Les fidèles arrivés après lui ont également vu les graffiti et les swastikas et ont été choqués.
 
« De nombreux fidèles ont vécu directement la période de l’holocauste » déclare Sharon Goshan, un des fidèles. « Nous avons été choqués de voir qu’il y a encore de telles expressions d’antisémitisme dans l’Etat d’Israël. Nous espérons que la police attrapera très vite ceux qui sont derrière ces graffiti. »
 
Il ajoute, « Ce qui est absurde, c’est que les graffiti ont été tracés dans une synagogue hassidique dont on sait qu’elle ne discrimine pas entre juifs ashkénazes et séfarades, et qu’elle accepte tout le monde de la même manière, sans distinction de couleur, de race ou de genre. »

Halte à la drogue dans les lieux de culte.

15 novembre 2008

Rishon Lezion: des milliers de pilules d’Ecstasy saisies dans des synagogues
La drogue a été découverte dans les plafonds et salle de bain de synagogues ; la police explique que les dealers prévoyaient de vendre les pilules pendant une fête
par Eli Senyor, Yediot (Sionistan) 15 novembre 2008 traduit de l’anglais par Djazaïri

Quelque 6000 pilules d’ Ecstasy ont été saisies vendredi au cours d’une descente de police dans deux synagogues du quartier de Shikun Hamizrach à Rishon Lezion.

La police locale, qui avait été renseignée sur la drogue quelques jours avant, a trouvé 3000 pilules d’Ecstasy et un revolver cachés dans le plafond d’une synagogue rue Shitvei Yisrael.

3000 autres pilules ont été découvertes dans la salle de bain d’une autre synagogue située non loin de la première.

Selon les enquêteurs, les dealers de drogue, qui sont toujours en fuite, prévoyaient de vendre les pilules pendant une fête qui doit se tenir dans les prochains jours.

>Halte à la drogue dans les lieux de culte.

15 novembre 2008

>

Rishon Lezion: des milliers de pilules d’Ecstasy saisies dans des synagogues
La drogue a été découverte dans les plafonds et salle de bain de synagogues ; la police explique que les dealers prévoyaient de vendre les pilules pendant une fête
par Eli Senyor, Yediot (Sionistan) 15 novembre 2008 traduit de l’anglais par Djazaïri

Quelque 6000 pilules d’ Ecstasy ont été saisies vendredi au cours d’une descente de police dans deux synagogues du quartier de Shikun Hamizrach à Rishon Lezion.

La police locale, qui avait été renseignée sur la drogue quelques jours avant, a trouvé 3000 pilules d’Ecstasy et un revolver cachés dans le plafond d’une synagogue rue Shitvei Yisrael.

3000 autres pilules ont été découvertes dans la salle de bain d’une autre synagogue située non loin de la première.

Selon les enquêteurs, les dealers de drogue, qui sont toujours en fuite, prévoyaient de vendre les pilules pendant une fête qui doit se tenir dans les prochains jours.


%d blogueurs aiment cette page :