Archive for the ‘Russe’ Category

L’arrestation d’un néonazi

3 janvier 2011
Ce site de désinformation sioniste nous parle de l’arrestation d’un néonazi à l’aéroport de Tel Aviv. Ce fasciste venait du Kirghizistan, pays dont il a été extradé en vertu d’une démarche auprès d’Interpol formulée par les autorités sionistes..

Arrestation d’un néonazi à l’aéroport Ben Gourion
[Lundi 03/01/2011 19:56]

Les autorités israéliennes ont interpellé ce lundi, à son arrivée à l’aéroport Ben Gourion, un activiste néonazi d’origine russe qui menait des actions criminelles dans la ville de Petah Tikva. Dmitri Bogotich, 24 ans, a été arrêté par Interpol dans le Kirghizstan et extradé vers Israël.
Son gang, intitulé la « patrouille 36 », attaquait notamment des Juifs religieux, des sans-abris et des travailleurs étrangers. Il s’est enfui en Russie après la première enquête diligentée contre lui en 2007 mais à l’époque, on ignorait encore la gravité de ses actes.


Bogotich a effectué le voyage sous escorte policière et dès l’atterrissage, il a été mis en état d’arrestation.
Rappelons qu’en 2007, huit membres de son gang ont été appréhendés suite aux agressions dont ils s’étaient rendus coupables à l’encontre de personnes isolées, s’attaquant tout particulièrement à des drogués et à des homosexuels. Bogotich est le seul à avoir pu échapper à l’époque à la justice.

 

Nazisionistes prenant la pose

Joli pedigree, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce qu’omet cependant de préciser l’article publié dans ce site, c’est que si Dimitri Bogotich est bien d’origine russe, il n’en est pas moins un ressortissant de l’entité sioniste. Il est en fait originaire de Russie comme de nombreux délinquants sionistes, tandis que d’autres de ces délinquants sont originaires de Moldavie, de Pologne, de France, des Etats Unis etc. Il s’en prenait également aux lieux de culte juifs!

On peut lire dans Haaretz que:

 

Le jour il servait comme garde dans l’armée israélienne et, la nuit selon l’acte d’inculpation, il agressait des gens sur la base de leur appartenance ethnique

Délinquant 24h sur 24 pour tout dire.

>Les graines de l’antisémitisme

13 décembre 2008

>

L’Agence Juive et le Yediot Aharonot, un des principaux quotidiens de l’entité sioniste s’émeuvent de la commercialisation par une chaîne de magasins aux Etats-Unis de graines de tournesol grillées.

Le Yediot écrit :

Des magasins appartenant à une famille russe stockent et vendent des dizaines de paquets comportant une étiquette représentant un Juif d’apparence sinistre et avide. Pour l’Agence Juive : brusque montée d’antisémitisme aux Etats-Unis en raison de la crise financière globale.

Un peu plus loin :

Amos Hermon, chef de la Task Force contre l’antisémitisme de l’Agence Juive explique que ce n’est pas la première fois que des symboles anti juifs sont utilisés par des Russes. « Ce que nous voyons ici est l’utilisation de représentations identiques à celles qui étaient d’usage dans l’Allemagne nazie et en Europe orientale avant et pendant la seconde guerre mondiale, » a-t-il déclaré.

« Le fabricant a choisi consciemment de susciter et d’invoquer des sentiments antisémites, pensant ainsi accroître ses ventes. »



Je ne connais pas la langue de ces Russes taxés sans vergogne d’antisémites mais si on en croit le Yediot on lit sur la partie gauche de l’étiquette :

Shalom d’Israël »

Et sur la partie droite, une phrase en argot qui dirait :

Crachez-les partout » par allusion aux « sales Juifs.»

Bon, je ne suis pas russophone, mais j’ai l’impression que crachez-les partout concerne la partie non comestible de la graine et que « sales juifs » ne figure pas sur l’étiquette.

On a là un exemple type de fabrication d’un événement antisémite qu’on a même le culot de mettre en lien avec la crise financière globale (au fait pourquoi la crise financière devrait-elle s’accompagner d’une montée de l’antisémitisme ?). La propagande sioniste a effectivement besoin de l’antisémitisme et c’est au microscope qu’elle le traque, quitte éventuellement à en semer elle-même les graines.

Car ces graines avec leur emballage au goût pour le moins douteux ne sont vendues que dans quatre magasins de New York, une ville peuplée de plusieurs millions d’habitants !

Ensuite, rien ne dit que les emballages en question soient utilisés pour la commercialisation de ces graines dans d’autres réseaux de distribution, aux Etats-Unis ou ailleurs.

Et ce que le Yediot comme l’Agence Juive se sont bien gardés de dire, c’est que si les commerces incriminés appartiennent bien à une famille russe, en l’occurrence la famille Shnayder, cette dernière est juive ashkénaze. D’ailleurs les magasins de la famille Shnayder se trouvent à Brooklyn, c’est-à-dire un quartier où les Juifs sont nombreux et constituent probablement l’essentiel de la clientèle.

Maintenant, voyons si cette manifestation « antisémite » va faire le tour du monde de l’information…

Les graines de l’antisémitisme

13 décembre 2008

L’Agence Juive et le Yediot Aharonot, un des principaux quotidiens de l’entité sioniste s’émeuvent de la commercialisation par une chaîne de magasins aux Etats-Unis de graines de tournesol grillées.

Le Yediot écrit :

Des magasins appartenant à une famille russe stockent et vendent des dizaines de paquets comportant une étiquette représentant un Juif d’apparence sinistre et avide. Pour l’Agence Juive : brusque montée d’antisémitisme aux Etats-Unis en raison de la crise financière globale.

Un peu plus loin :

Amos Hermon, chef de la Task Force contre l’antisémitisme de l’Agence Juive explique que ce n’est pas la première fois que des symboles anti juifs sont utilisés par des Russes. « Ce que nous voyons ici est l’utilisation de représentations identiques à celles qui étaient d’usage dans l’Allemagne nazie et en Europe orientale avant et pendant la seconde guerre mondiale, » a-t-il déclaré.

« Le fabricant a choisi consciemment de susciter et d’invoquer des sentiments antisémites, pensant ainsi accroître ses ventes. »



Je ne connais pas la langue de ces Russes taxés sans vergogne d’antisémites mais si on en croit le Yediot on lit sur la partie gauche de l’étiquette :

Shalom d’Israël »

Et sur la partie droite, une phrase en argot qui dirait :

Crachez-les partout » par allusion aux « sales Juifs.»

Bon, je ne suis pas russophone, mais j’ai l’impression que crachez-les partout concerne la partie non comestible de la graine et que « sales juifs » ne figure pas sur l’étiquette.

On a là un exemple type de fabrication d’un événement antisémite qu’on a même le culot de mettre en lien avec la crise financière globale (au fait pourquoi la crise financière devrait-elle s’accompagner d’une montée de l’antisémitisme ?). La propagande sioniste a effectivement besoin de l’antisémitisme et c’est au microscope qu’elle le traque, quitte éventuellement à en semer elle-même les graines.

Car ces graines avec leur emballage au goût pour le moins douteux ne sont vendues que dans quatre magasins de New York, une ville peuplée de plusieurs millions d’habitants !

Ensuite, rien ne dit que les emballages en question soient utilisés pour la commercialisation de ces graines dans d’autres réseaux de distribution, aux Etats-Unis ou ailleurs.

Et ce que le Yediot comme l’Agence Juive se sont bien gardés de dire, c’est que si les commerces incriminés appartiennent bien à une famille russe, en l’occurrence la famille Shnayder, cette dernière est juive ashkénaze. D’ailleurs les magasins de la famille Shnayder se trouvent à Brooklyn, c’est-à-dire un quartier où les Juifs sont nombreux et constituent probablement l’essentiel de la clientèle.

Maintenant, voyons si cette manifestation « antisémite » va faire le tour du monde de l’information…

Les graines de l’antisémitisme

13 décembre 2008

L’Agence Juive et le Yediot Aharonot, un des principaux quotidiens de l’entité sioniste s’émeuvent de la commercialisation par une chaîne de magasins aux Etats-Unis de graines de tournesol grillées.

Le Yediot écrit :

Des magasins appartenant à une famille russe stockent et vendent des dizaines de paquets comportant une étiquette représentant un Juif d’apparence sinistre et avide. Pour l’Agence Juive : brusque montée d’antisémitisme aux Etats-Unis en raison de la crise financière globale.

Un peu plus loin :

Amos Hermon, chef de la Task Force contre l’antisémitisme de l’Agence Juive explique que ce n’est pas la première fois que des symboles anti juifs sont utilisés par des Russes. « Ce que nous voyons ici est l’utilisation de représentations identiques à celles qui étaient d’usage dans l’Allemagne nazie et en Europe orientale avant et pendant la seconde guerre mondiale, » a-t-il déclaré.

« Le fabricant a choisi consciemment de susciter et d’invoquer des sentiments antisémites, pensant ainsi accroître ses ventes. »



Je ne connais pas la langue de ces Russes taxés sans vergogne d’antisémites mais si on en croit le Yediot on lit sur la partie gauche de l’étiquette :

Shalom d’Israël »

Et sur la partie droite, une phrase en argot qui dirait :

Crachez-les partout » par allusion aux « sales Juifs.»

Bon, je ne suis pas russophone, mais j’ai l’impression que crachez-les partout concerne la partie non comestible de la graine et que « sales juifs » ne figure pas sur l’étiquette.

On a là un exemple type de fabrication d’un événement antisémite qu’on a même le culot de mettre en lien avec la crise financière globale (au fait pourquoi la crise financière devrait-elle s’accompagner d’une montée de l’antisémitisme ?). La propagande sioniste a effectivement besoin de l’antisémitisme et c’est au microscope qu’elle le traque, quitte éventuellement à en semer elle-même les graines.

Car ces graines avec leur emballage au goût pour le moins douteux ne sont vendues que dans quatre magasins de New York, une ville peuplée de plusieurs millions d’habitants !

Ensuite, rien ne dit que les emballages en question soient utilisés pour la commercialisation de ces graines dans d’autres réseaux de distribution, aux Etats-Unis ou ailleurs.

Et ce que le Yediot comme l’Agence Juive se sont bien gardés de dire, c’est que si les commerces incriminés appartiennent bien à une famille russe, en l’occurrence la famille Shnayder, cette dernière est juive ashkénaze. D’ailleurs les magasins de la famille Shnayder se trouvent à Brooklyn, c’est-à-dire un quartier où les Juifs sont nombreux et constituent probablement l’essentiel de la clientèle.

Maintenant, voyons si cette manifestation « antisémite » va faire le tour du monde de l’information…


%d blogueurs aiment cette page :