Archive for the ‘Viva Palestina’ Category

Le député Britannique George Galloway interdit d’entrée au Canada car il représente une menace pour la sécurité nationale !

21 mars 2009

Les médiats français se sont fort peu intéressés au convoi humanitaire Viva Palestina emmené à bon port, à Gaza, par le député Britannique George Galloway. L’impressionnant convoi humanitaire avait pourtant traversé l’hexagone…

Les mêmes médiats ne s’intéressent pas non plus, eux qui sont si friands de la liberté de circulation des personnes et des idées, à ce qui vient d’arriver à George Galloway.

Pourtant, il ne s’agit pas d’un fait anodin car le gouvernement d’Ottawa, dont les citoyens sont aussi des sujets de sa Gracieuse Majesté, vient de refuser à George Galloway l’entrée sur le territoire canadien.

Ne vous demandez pas si Galloway pose une menace sérieuse au Canada en prônant par exemple la sécession du Québec ou encore l’indépendance des peuples indigènes de ce pays.

Non, le grand tort de Galloway est d’être un « Cromwell de bazar qui se vante d’apporter un ‘soutien financier’ au Hamas, une organisation terroriste interdite au Canada » selon le ministère canadien de l’immigration.

On rappellera au passage que le Hamas, qui avait remporté la majorité des suffrages au cours d’un scrutin régulier, n’a jamais lancé d’attaques ou d’attentats sur des cibles extérieures à la zone de conflit avec l’entité sioniste ; et certainement pas au Canada.

Ce motif du soutien au Hamas semble encore plus impérieux que l’opposition de George Galloway à la présence de troupes de l’OTAN, dont celles du Canada, en Afghanistan.

Au nom du sionisme, les autorités canadiennes ont donc décidé que George Galloway constituait «un danger pour la sécurité nationale». On lira dans le même article la réponse pleine de noblesse du député Britannique.

Car M. Galloway, contrairement aux affirmations canadiennes et au titre de l’article qui en fait état, ne soutient pas le Hamas en particulier, mais le peuple palestinien et son droit à la résistance face aux criminels sionistes.

Mais on sait aussi à quel point le pouvoir en place actuellement au Canada est soumis au sionisme qui a certainement fait plus de victimes Canadiennes que le Hamas.

>Le député Britannique George Galloway interdit d’entrée au Canada car il représente une menace pour la sécurité nationale !

21 mars 2009

>

Les médiats français se sont fort peu intéressés au convoi humanitaire Viva Palestina emmené à bon port, à Gaza, par le député Britannique George Galloway. L’impressionnant convoi humanitaire avait pourtant traversé l’hexagone…

Les mêmes médiats ne s’intéressent pas non plus, eux qui sont si friands de la liberté de circulation des personnes et des idées, à ce qui vient d’arriver à George Galloway.

Pourtant, il ne s’agit pas d’un fait anodin car le gouvernement d’Ottawa, dont les citoyens sont aussi des sujets de sa Gracieuse Majesté, vient de refuser à George Galloway l’entrée sur le territoire canadien.

Ne vous demandez pas si Galloway pose une menace sérieuse au Canada en prônant par exemple la sécession du Québec ou encore l’indépendance des peuples indigènes de ce pays.

Non, le grand tort de Galloway est d’être un « Cromwell de bazar qui se vante d’apporter un ‘soutien financier’ au Hamas, une organisation terroriste interdite au Canada » selon le ministère canadien de l’immigration.

On rappellera au passage que le Hamas, qui avait remporté la majorité des suffrages au cours d’un scrutin régulier, n’a jamais lancé d’attaques ou d’attentats sur des cibles extérieures à la zone de conflit avec l’entité sioniste ; et certainement pas au Canada.

Ce motif du soutien au Hamas semble encore plus impérieux que l’opposition de George Galloway à la présence de troupes de l’OTAN, dont celles du Canada, en Afghanistan.

Au nom du sionisme, les autorités canadiennes ont donc décidé que George Galloway constituait «un danger pour la sécurité nationale». On lira dans le même article la réponse pleine de noblesse du député Britannique.

Car M. Galloway, contrairement aux affirmations canadiennes et au titre de l’article qui en fait état, ne soutient pas le Hamas en particulier, mais le peuple palestinien et son droit à la résistance face aux criminels sionistes.

Mais on sait aussi à quel point le pouvoir en place actuellement au Canada est soumis au sionisme qui a certainement fait plus de victimes Canadiennes que le Hamas.

Le convoi Viva Palestina (110 véhicules!) traverse la France dans l’indifférence de la presse française.

14 février 2009
Encore un exemple d’un événement autour duquel la presse hexagonale fait silence (si je me trompe, corrigez-moi).
Il s’agit du convoi d’aide humanitaire parti de Londres en direction de Gaza. Il s’agit tout de même d’un convoi de 110 véhicules organisé sous la houlette de l’organisation Viva Palestina et emmené par le député Britannique George Galloway.
Ce convoi traverse la France, et c’est sans doute la raison pour laquelle nos journaux ont choisi de ne pas en parler.
Par contre, la presse grand public outre Manche en parle ainsi qu’on peut le constater dans l’article que je vous propose et qui fait son titre sur des propos de George Galloway. Il n’est pas du tout indifférent que George Galloway fasse référence au maréchal Montgomery quand il parle de l’expédition dont il a pris la tête. Tout un chacun sait en effet le rôle décisif de ce général Britannique dans la victoire sur les forces nazies en Afrique du Nord.
Il s’agit donc d’un parrainage symbolique tout à fait approprié pour un convoi, pacifique certes, qui cherche à soulager les souffrances d’un peuple assiégé par les terroristes sionistes.

Galloway : ‘sur les traces de Monty dans le désert’
Par Michael Settle, The Herald (UK) 14 février 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri

George Galloway a suggéré hier soir qu’il marcherait sur les traces du maréchal Montgomery, le commandant de la fameuse huitième armée, en prenant la tête aujourd’hui d’un convoi de 110 véhicules qui traversera le désert nord africain pour apporter de l’aide à la population assiégée de Gaza.
Le député du mouvement du Respect sera à la tête d’une caravane d’une longueur de 1600 mètres qui commencera aujourd’hui son parcours de 8000 kilomètres au départ de Westminster et qui traversera la France, l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Egypte pour entrer à Gaza par le point de passage de Rafah au début du mois prochain.
Le convoi comprend un engin anti-incendie, 12 ambulances – dont une venant de Stirling en Ecosse – un bateau et des camions chargés de médicaments, d’outils, de vêtements, de draps et de chaussures ainsi que de cadeaux pour les enfants. L’ensemble de cette aide représente une valeur supérieure à 1 million de Livres. « Nous allons conduire le plus important convoi de véhicules britanniques en Afrique du Nord depuis Montgomery, » a déclaré le politicien Britannique âgé de 54 ans.
Son nouveau voyage humanitaire est plus ambitieux que celui qu’il avait entrepris en 1999 alors qu’il s’était impliqué dans la mission « Big Ben to Bagdad » sur un autobus londonien rouge pour attirer l’attention sur la situation critique des Irakiens sous régime de sanctions économiques.
Cependant sa façon de parler lui a valu des critiques de la part des conservateurs après qu’il ait déclaré : « Une intifada balaye la Grande Bretagne.
«C’est un mouvement massif et pacifique de soutien à la population agressée de Gaza et de Palestine. Il est partout mais est plus particulièrement vigoureux dans le nord de l’Angleterre et spécialement chez les jeunes Musulmans.»
L’intifada est actuellement considérée comme la lutte armée des Palestiniens contre Israël qui a débuté en 2000 et dont on estime qu’elle a coûté à ce jour la vie de 6000 personnes, essentiellement palestiniennes.
Hier soir, Dame pauline Neville-Jones, ministre de l’intérieur du cabinet fantôme conservateur, a réagi à ces propos en disant : «L’usage des mots par George Galloway est irresponsable et e incendiaire.»
Le leader du mouvement du Respect sera accompagné dans son voyage par des centaines de bénévoles Britanniques sous le parrainage de l’organisation Viva Palestina, et soutenu par de nombreuses organisations musulmanes ainsi que par la coalition Stop the War.
M. Galloway affirme que le convoi est la « manifestation concrète » de ce qu’il qualifie d’intifada britannique. « En à peine un mois, » dit-il, « d’aspiration que j’avais lancée devant les 100 000 personnes de la manifestation pro Palestine du 10 janvier, elle s’est métamorphosée en plus de 100 véhicules et près de 300 personnes.»
Toutes les personnes du convoi sont des bénévoles Britanniques auto financés. Les véhicules seront cédés à la population de Gaza et les volontaires rentreront au pays par avion.

>Le convoi Viva Palestina (110 véhicules!) traverse la France dans l’indifférence de la presse française.

14 février 2009

>

Encore un exemple d’un événement autour duquel la presse hexagonale fait silence (si je me trompe, corrigez-moi).
Il s’agit du convoi d’aide humanitaire parti de Londres en direction de Gaza. Il s’agit tout de même d’un convoi de 110 véhicules organisé sous la houlette de l’organisation Viva Palestina et emmené par le député Britannique George Galloway.
Ce convoi traverse la France, et c’est sans doute la raison pour laquelle nos journaux ont choisi de ne pas en parler.
Par contre, la presse grand public outre Manche en parle ainsi qu’on peut le constater dans l’article que je vous propose et qui fait son titre sur des propos de George Galloway. Il n’est pas du tout indifférent que George Galloway fasse référence au maréchal Montgomery quand il parle de l’expédition dont il a pris la tête. Tout un chacun sait en effet le rôle décisif de ce général Britannique dans la victoire sur les forces nazies en Afrique du Nord.
Il s’agit donc d’un parrainage symbolique tout à fait approprié pour un convoi, pacifique certes, qui cherche à soulager les souffrances d’un peuple assiégé par les terroristes sionistes.

Galloway : ‘sur les traces de Monty dans le désert’
Par Michael Settle, The Herald (UK) 14 février 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri

George Galloway a suggéré hier soir qu’il marcherait sur les traces du maréchal Montgomery, le commandant de la fameuse huitième armée, en prenant la tête aujourd’hui d’un convoi de 110 véhicules qui traversera le désert nord africain pour apporter de l’aide à la population assiégée de Gaza.
Le député du mouvement du Respect sera à la tête d’une caravane d’une longueur de 1600 mètres qui commencera aujourd’hui son parcours de 8000 kilomètres au départ de Westminster et qui traversera la France, l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Egypte pour entrer à Gaza par le point de passage de Rafah au début du mois prochain.
Le convoi comprend un engin anti-incendie, 12 ambulances – dont une venant de Stirling en Ecosse – un bateau et des camions chargés de médicaments, d’outils, de vêtements, de draps et de chaussures ainsi que de cadeaux pour les enfants. L’ensemble de cette aide représente une valeur supérieure à 1 million de Livres. « Nous allons conduire le plus important convoi de véhicules britanniques en Afrique du Nord depuis Montgomery, » a déclaré le politicien Britannique âgé de 54 ans.
Son nouveau voyage humanitaire est plus ambitieux que celui qu’il avait entrepris en 1999 alors qu’il s’était impliqué dans la mission « Big Ben to Bagdad » sur un autobus londonien rouge pour attirer l’attention sur la situation critique des Irakiens sous régime de sanctions économiques.
Cependant sa façon de parler lui a valu des critiques de la part des conservateurs après qu’il ait déclaré : « Une intifada balaye la Grande Bretagne.
«C’est un mouvement massif et pacifique de soutien à la population agressée de Gaza et de Palestine. Il est partout mais est plus particulièrement vigoureux dans le nord de l’Angleterre et spécialement chez les jeunes Musulmans.»
L’intifada est actuellement considérée comme la lutte armée des Palestiniens contre Israël qui a débuté en 2000 et dont on estime qu’elle a coûté à ce jour la vie de 6000 personnes, essentiellement palestiniennes.
Hier soir, Dame pauline Neville-Jones, ministre de l’intérieur du cabinet fantôme conservateur, a réagi à ces propos en disant : «L’usage des mots par George Galloway est irresponsable et e incendiaire.»
Le leader du mouvement du Respect sera accompagné dans son voyage par des centaines de bénévoles Britanniques sous le parrainage de l’organisation Viva Palestina, et soutenu par de nombreuses organisations musulmanes ainsi que par la coalition Stop the War.
M. Galloway affirme que le convoi est la « manifestation concrète » de ce qu’il qualifie d’intifada britannique. « En à peine un mois, » dit-il, « d’aspiration que j’avais lancée devant les 100 000 personnes de la manifestation pro Palestine du 10 janvier, elle s’est métamorphosée en plus de 100 véhicules et près de 300 personnes.»
Toutes les personnes du convoi sont des bénévoles Britanniques auto financés. Les véhicules seront cédés à la population de Gaza et les volontaires rentreront au pays par avion.


%d blogueurs aiment cette page :