Posts Tagged ‘antisionisme’

Bob Campbell, tenace militant pro-palestinien de Middlesborough

10 mai 2016

Bob Campbell est un militant travailliste britannique qui a de fortes convictions anticoloniales et qui les fait connaître, entre autres sur la question de Palestine ou sur la situation actuelle en Irak et en Syrie.

Comme d’autres il a défrayé la chronique de l’autre côté de la Manche par des prises de position très tranchées. Le dernier cas ayant été celui de l’ancien maire Ken Livingstone qui a évoqué les relations positives entre Nazis et sionistes. Ken Livingstone, qui a été suspendu du parti Travailliste est cependant resté ferme sur son propos qui est conforme à à la vérité historique.

Bob Campbell a pour sa part une présence sur Facebook où il dénonce ce qu’il considère être le lien de subordination à l’égard de l’entité sioniste de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL ou Daesh).

Bob Campbell

Bob Campbell

Ajoutons-y une image du criminel Benjamin Netanyahou se balançant au bout d’une corde, et nous avons là l’exemple parfait du nouvel antisémite qui n’est plus celui qui n’aime pas les Juifs mais celui que certains Juifs [ceux qui sont sionistes] n’aiment pas.

Bob Campbell, membre du Parti Travailliste dément avoir été suspendu suite à ses propos sur Israël et sur l’EIIL (Daesh)

C’est le dernier d’une série d’incidents antisémites présumés qui impliquent des membres du Parti Travailliste

Par Will Worley, The Independent (UK) 28 Mars 2016 traduit de l’anglais par Djazaïri

Un militant travailliste qui a affirmé que l’EIIL (Daesh) est contrôlé par l’Etat d’Israël souligne qu’il n’a pas été suspendu par le parti en dépit d’informations selon laquelle il en avait été exclu du fait de ses propos.

Bob Campbell, de Middlesborough, avait affirmé sur Facebook juste au lendemain des attentats de Bruxelles que « l’EIIL est dirigé par Israël. »

Le jour d’après, M. Campbell avait mis en ligne une image qui soutenait que Daesh n’avait pas attaqué Israël « parce que le chien ne mord pas sa propre queue. »

untitled-3.jpg

Extraits: la France reconnaît la Palestine et elle est attaquée peu après par Daesh – deux fois! La Belgique organise une réunion pour débattre des droits humains des Palestiniens et est attaquée peu de temps après par Daesh.

Le Sunday Times avait relaté que M. Campbell avait été suspendu après la découverte de ces propos par le député de la circonscription Tom Bienkinsop qui a exigé une enquête.

Cependant, M. Campbell qui nie être antisémite, a déclaré à The Independent qu’il n’a pas été suspendu.

En plus des deux récents posts sur Facebook, M. Campbell a aussi publié des images comparant l’holocauste à la situation à Gaza, avec la légende « Holocauste, la suite… SVP, stoppez Israël. »

Il a aussi posté des images qui montrent le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou pendu à un arbre et un drapeau israélien modifié avec l’image d’un rat et les mots : « La vraie peste. »

Campbell a depuis démenti avoir posté l’image du rat.

« Je publie de nombreux posts pro-juifs mais je publie [aussi] des posts antisionistes, » dit-il.

Campbell est la dernière personne parmi une série de membres du Parti Travailliste accusés d’antisémitisme.

En mars de cette année, Vicki Kirby avait aussi été suspendue en attendant les résultats d’une enquête sur les messages antisémites qu’elle aurait diffusés sur Facebook.

Elle avait déjà été suspendue en 2014 pour avoir fait des commentaires agressivement anti-israéliens sur un réseau social.

Le maire travailliste de Bradford, Khadim Hussain, avait été suspendu pour des raisons semblables.

Le ministre des finances du cabinet fantôme John McDonnell a déclaré à The Independent que les membres du Parti Travaillistes professant des idées antisémites devraient être exclus définitivement.

« Pas question de me laisser berner. Des gens diront peut-être ‘J’ai changé ma façon de voir’ – Eh bien allez faire quelque chose dans un autre parti, » a déclaré M. McDonnell.

« L’antisémitisme est notre société, c’est pour ça qu’il relèvera la tête dans n’importe quelle partie de la société et nous devons être éternellement vigilants. »

Nous n’avons pu joindre personne avant publication au parti Travailliste pour s’exprimer sur cette affaire.

Publicités

Des Juifs antisionistes reçus à la chancellerie allemande!

3 février 2014

Les choses bougent tout doucement, trop sans doute, mais elles bougent.

On apprend ainsi qu’un cadre de la chancellerie allemande a récemment rencontré des militants antisionistes de l’organisation juive ulltra-orthodoxe Naturei Karta, la même organisation qui s’était associée à l’humoriste Dieudonné, à Yahia Gouasmi et Alain Soral dans la liste antisioniste.

A mon avis, les Allemands qui connaissent la réalité de la position sioniste à l’époque de l’arrivée au pouvoir de Hitler sont plus nombreux que d’aucuns le pensent.

Un officiel du bureau de Merkel rencontre des Juifs antisionistes

La secte ultra-orthodoxes antisionistes tient une réunion avec un officiel allemand dans le cadre d’une possible tentative pour saper la connexion entre Israël, le judaïsme et l’Allemagne

par Eldad Beck, Yediot Aharonot (Sionistan) 3 février 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

Un cadre de haut niveau du bureau de la chancelière allemande Angela Merkel a rencontré des représentants de l’organisation ultra-orthodoxe antisioniste Naturei Karta lors de la journée internationale de commémoration de l’holocauste la semaine dernière.

Cet officiel a rencontré quatre membres de l’organisation à Berlin où ils protestaient contre l’existence de l’Etat d’Israël et l’exploitation de l’holocauste par les sionistes pour des raisons politiques.

Le Yediot a révélé que l’officiel est un chef de département au bureau de la chancelière et que, contre tous les usages, les a rencontrés ouvertement. Les membres de Naturei Karta ont confirmé que le but de cette rencontre était de clarifier aux yeux des Allemands que le sionisme ne représente pas le judaïsme.

La délégation de Naturei Karta comprenait deux survivants de l’holocauste, Moshe Dov et Chezkel Klein, ainsi que son porte parole, le rabbin Yisroel Dovid Weiss qui a affirmé pendant la rencontre que « l’holocauste était une punition divine pour les Juifs parce que les sionistes ne voulaient pas suivre le chemin de Dieu et voulaient devenir indépendants. » [une lecture classique du judaïsme veut que l’exil soit une punition divine infligée aux Juif] 

naturei karta

Weiss a affirmé à l’officiel de la chancellerie qu’environ 10 % des Juifs appartiennent au mouvement antisioniste.

Ces dernières années, des officiels du bureau de Mme Merkel ont oeuvré à miner la relation spéciale entre Israël et l’Allemagne afin de dégager l’Allemagne de sa responsabilité historique pour l’holocauste.

La rencontre, rapportée par le journal de gauche Neues Deutschland, n’avait pas de caractère secret.

Par le passé, Naturei Karta a assisté en Iran à des manifestations qui niaient l’holocauste, parrainées par l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad.

Propagande antisémite fabriquée dans un ancien camp d’extermination nazi!

31 janvier 2014

 Pologne – Un employé du musée de l’ancien camp de la mort nazi de Majdanek accrochait des affiches antisémites à Lublin.

Meteor (Sionistan) 27 janvier 2014

Il était l’un des six hommes accusés d’incitation à la haine pour avoir accroché des affiches antisémites dans la ville de Lublin.

Les hommes ont été arrêtés le 23 janvier. Trois ont été arrêtés à un arrêt de bus de Lublin, alors qu’ils accrochaient une affiche sur laquelle on pouvait lire « Les sionistes, hors de Lublin ». D’autres affiches ont été trouvées dans leur voiture.

Trois autres ont été arrêtés dans leurs maisons. L’ employé du musée, identifié comme Krzysztof K., âgé de 50 ans, travaille dans le département d’exposition, où il conçoit des couvertures de livres et de catalogues. La police a déclaré qu’au moins deux affiches antisémites ont été imprimées à partir d’une imprimante du musée.

 Selon la police, les hommes accrochaient des affiches antisémites depuis 2010. Ils risquent jusqu’à 7 ans de prison.

Voilà qui n’est pas banal : l’accusé est un membre du personnel d’un musée implanté dans un ancien camp nazi qui aurait accueilli, entre autres détenus, 130 000 Juifs entre 1942 et 1943.

Je tire ce chiffre de JewishGen, un site de généalogie affilié au Museum of Jewish Heritage consacré évidemment au souvenir de l’holocauste.

Pour ceux que ça intéresse, JewishGen propose un lien vers le site internet du musée Yad Vashem et un lien interne au cas où vous voudriez savoir par votre ADN si vous vous rattachez biologiquement au peuple élu.

Je ne sais pas si la réponse apportée sera précise vu le laxisme en matière historique de JewishGen qui nous indique que le camp de Majdanek est devenu un camp de concentration en 1943 mais que l’extermination y avait commencé en 1942. Au lieu de concentrer puis exterminer, les nazis ont donc exterminé puis concentré la population dans ce camp de prisonniers.

Chambre à gaz en bois à Majdanek

Chambre à gaz en bois à Majdanek

Revenons-en à ce graphiste polonais qui a utilisé ses compétences et le matériel à disposition dans l’atelier graphique du musée. L’article reproduit ci-dessus nous explique qu’il a conçu et imprimé des affiches antisémites.

Pourtant le seul slogan cité en guise de preuve est : « Les sionistes hors de Lublin ».

Ce qui n’est pas tout à fait la même chose que « Les Juifs hors de Lublin » sauf quand on est un sioniste dûment patenté qui prône la confusion entre sionisme et judaïsme, ce qui n’est justifié ni d’un point de vue religieux, ni d’un point de vue historique ou sociologique.

Lublin se situe à environ 160 kilomètres au sud-est de Varsovie

Lublin se situe à environ 160 kilomètres au sud-est de Varsovie

L’information sur cet employé du musée de Majdanek est reprise longuement par le Daily Mail de Londres qui titre ainsi :

 Un concepteur suspendu du musée d’un camp de concentration nazi pour s’être servi de l’imprimerie pour produire des affiches avec le slogan « Les Juifs dehors »

Et en sous-titre :

 Le musée du camp était un centre de production de propagande nazie, affirme la police

Ce qui est un comble quand on sait que :

Le musée avait été créé sur place pour commémorer les 80 000 victimes assassinées par les Nazis.

Le Daily Mail a eu la bonne idée de reproduire les affiches saisies par la police.

Lublin1-horz

Non, je ne lis pas le polonais mais le web ne manque pas de dictionnaires et on peut ainsi facilement savoir comment on écrit le mot « juif » en polonais.

Le dictionnaire Sensagent nous propose trois mots : Żyd, Żydzi et Żydowski, Il nous propose aussi les mots Izraelita, Hebrajka et Hebrajczyk

Maintenant on peut examiner les affiches et constater qu’aucun de ces mots n’est présent sur aucune d’entre elles.

Il y a bien une affiche avec une étoile de David barrée, mais l’emblème communiste de la faucille et du marteau est également barré tout comme une signalétique représentant l’homosexualité ainsi qu’un signe dont la signification m’échappe,

On peut donc raisonnablement supposer que nous sommes là devant des affiches reflétant une idéologie nationaliste pas nécessairement antisémite,

Le fait que l’antisionisme soit affirmé sur une affiche n’est pas non plus indicatif d’antisémitisme puisque aussi bien le sionisme que l’antisionisme peuvent s’insérer dans des idéologies de type nationaliste.

Pensons par exemple à l’English Defence League ou tout simplement à la Ligue de Défense Juive (Betar).

Gageons que nous sommes là surtout devant un homme excédé par le sionisme et ce que Norman Finklestein appelle « l’industrie de l’holocauste ».

Mounadil et les réseaux de l’extrême

22 février 2013

Crawler Map est un outil qui permet de voir sous la forme de nuages de points interconnectés (ou pas) comment se situe un site ou un blog sur la toile en termes en présentant graphiquement une analyse des statistiques de connectivité.

Crawler Map propose ainsi une cartographie des « réseaux de l’extrême » qui fait apparaître un certain nombre de blocs .

Un bloc de points jaunes fortement interconnectés figure les sites et blogs antisionistes tandis qu’un bloc de points rouges figure des sites dits d’alter-infos. Ces groupes de nuages jaune et rouge sont fortement interconnectés jusqu’à se chevaucher.

Mes deux blogs jumeaux se trouvent dans le nuage jaune, à la limite du nuage rouge. La version wordpress est fortement connectée au site Alterinfo, au site de Sylvia Cattori, à Soutien Palestine et au blog d’Annie Bannie, en dépit des fortes divergences entre elles et moi sur la Syrie. Le diamètre du point et ses connexions renvoient à son « influence ».

Curieusement, le site de la Ligue de Défense Juive figure à la lisière du nuage antisioniste mais en ocre (cf ci-après) et est interconnecté entre autres avec la version blogspot de Mounadil, sans doute à cause de liens qu’il fait vers les sites pro Palestine et vice versa.

Un nuage de points ocres figure les sites sionistes comme Tsahal.fr ou riposte séfarade. A noter que le site Iran Resist est figuré en ocre et nettement à l’intérieur du nuage de sites sionistes.

Un nuage de points bleus représente les sites identitaires comme Français de souche, Polémia ou islamisation.fr Le site Union des Français Juifs est figuré par un point bleu à mi-chemin du bloc sioniste et du bloc identitaire.

Un groupe de sites antisionistes se détache, caractérisé par une faible connectivité interne et externe.

Enfin, le groupe des sites dits salafistes est figuré par des points verts fortement interconnectés mais isolés des autres groupes de nuages.

Cette technique d’analyse statistique, très utilisée en psychologie et en marketing donne, à quelques détails près, une image assez exacte de la configuration idéologique de ce qui nous est présenté comme des réseaux de l’extrême.

Personnellement, je ne me considère pas comme un extrémiste sauf à considérer que prôner l’égalité entre tous les humains, vouloir la justice et la paix, notamment pour le peuple palestinien soient des manifestations d’extrémisme.

Image

Il faut excommunier le révérend antisémite Stephen Sizer!

3 novembre 2012

On peut lire sur le site d’une agence de presse juive (Jewish Telegraphic Agency), que les Juifs de Grande Bretagne ont déposé plainte auprès de l’église anglicane contre un prêtre «antisémite» et attendent que des mesures disciplinaires soient prises à son encontre.

Ce qu’il faut entendre par les Juifs de Grande Bretagne c’est en fait le conseil des députés Juifs de Grande Bretagne, le Board of Deputies of British Jews.

Cette organisation se plaint en effet du révérend Stephen Sizer et du contenu du site web animé par ce dernier.

On peut lire que :

Sizer, responsable ecclésiastique de l’Anglican Christ Church à Virginia Water dans le Surrey, a par deux fois retouché son site web après avoir fait des liens vers des sites qui promeuvent le déni de l’holocauste et des théories du complot sur le sionisme, rapporte la  Jewish Chronicle.

Un dossier de preuves à charge présente ce que le Board of Deputies affirme être du matériel antisémite que Sizer a posté en ligne ou a transmis à des contacts ces deux dernières années et demie.

On aurait bien aimé avoir ces éléments de preuves qui ne sont peut-être en réalité, si du moins ils existent, ce qui est douteux,  que des commentaires modérés à posteriori par le prêtre.

Le conseil des députés Juifs a cependant l’air assez sûr de son coup, fort d’un avis juridique dans le domaine du droit canonique (chrétien).

Plus anglicans qu’eux, impossible !

Si on veut mieux comprendre ce que reprochent les députés Juifs à Stephen Sizer,  il suffit de se rendre sur son blog ou sur son site web. On peut constater la conception qu’a cet homme de son apostolat, qui l’amène par exemple en mission au sud Soudan comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.

Le révérend Stephen Sizer au sud Soudan

Ou à s’engager fermement en faveur de la cause palestinienne.

Et il ne le fait bien entendu pas sur la base de principes haineux et antisémites comme le prétendent les députés Juifs, bien au contraire.

Et le motif immédiat de la démarche des députés Juifs est à rechercher dans le rôle du révérend Sizer dans la fondation Awareness qui

est une organisation non gouvernementale internationale qui œuvre à construire la paix dans nos communautés à travers l’éducation. Nous œuvrons à aider les Chrétiens à donner du sens à leur foi et leur culture au 21ème siècle, et à accroître leur attention à la foi et à la culture de leurs voisins, de sorte à pouvoir vivre dans des sociétés diverses sans crainte et sans mettre en cause leurs convictions.

Nous pensons qu’une plus grande compréhension entre les religions et entre les peuples finira par vaincre l’extrémisme, et contribuera à forger un environnement où les gens pourront vivre ensemble en paix.

Je ne suis pas Chrétien, mais je souscris des deux mains.

Cette déclaration de principe s’est concrétisée par une conférence intitulée «Chrétiens dans le Nouveau Moyen Orient : craintes et espoirs» qui s’est tenue à Londres du 22 au 24 octobre 2012.

Il va sans dire que la fondation Awareness prend position en faveur du peuple palestinien, en tant que peuple opprimé mais aussi en tant que composante de la présence chrétienne en Asie mineure.

D’ailleurs sur le logo qui apparaît sur la page Moyen Orient de la fondation, on peut voire quatre drapeaux : jordanien, syrien, libanais et palestinien. Mais pas celui de l’entité sioniste!

Awareness Moyen Orient

Et Awareness aggrave encore son cas avec la carte qui figure sur la même page:

présence d’Awareness au Moyen Orient

C’est sûr, il faut excommunier le révérend Stephen Sizer!


%d blogueurs aiment cette page :