Posts Tagged ‘football’

Milice catholique, sectes protestantes et orthodoxe: les affrontements de l’Euro 2016 à Marseille expliqués!

11 juin 2016

Moon of Alabama a repris une bonne partie des tweets de Hayder al-Khoei, un chercheur irako-britannique spécialiste du chiisme.

Afficher l'image d'origine

Hayder al-Khoei

Ses tweets sont relatifs aux affrontements entre supporteurs russes et anglais à Marseille samedi 11 juin et portent de façon amusante une sévère critique de la manière dont la presse occidentale rend compte des crises politiques dans certaines régions du monde.

Les affrontements à Marseille préfigurent une guerre sectaire plus générale

Moon of Alabama (USA) 11 juin 2016 traduit de l’anglais par Djazaïri

Marseille – Des affrontements entre supporters sectaires de deux équipes qui s’opposent dans des jeux rituels antiques ont éclaté aujourd’hui. Les observateurs craignent un risque d’escalade vers une guerre sectaire plus vaste à l’échelle de l’Europe.

La milice locale est intervenue mais comme sa propre religion est méprisée par les deux parties qui se bagarrent, elle a fini par les combattre toutes les deux. Les combats de rue ont commencé quand des supporteurs organisés de l’équipe orthodoxe russe ont jeté des bouteilles de bière vers les partisans ivres des Anglais protestants.

De violents affrontements se sont déroulés à Marseille. Un Anglais est entre la vie et la mort.

On lance des bouteilles de bière

Lancer des bouteilles de bière est considéré comme une insulte en Europe. La milice française catholique a utilisé des gaz lacrymogènes et attaqué de indistinctement les parties en querelle ainsi que les badauds. Les indigènes accusent cette milice d’attaquer son propre peuple et ont exigé la chute immédiate du régime Hollande.

Several people were arrested and injured, according to police, who used tear gas and water cannons to break up the bottle-throwing rioters.

Un milicien catholique maîtrise un adepte d’une des deux sectes qui s’affrontent à marseille

Les Protestants anglais, les catholiques français et les Slaves orthodoxes se détestent mutuellement en raison d’une histoire sectaire profondément enracinée et d’une longue série de guerres en Europe. Cette violence hideuse est enracinée dans des conflits qui remontent aux guerres franco-anglaises du 13ème siècle et à l’invasion de la Russie par Napoléon. Un siège en 1627 [La Rochelle, NdT] avait marqué le point culminant des tensions sectaires internes à la France. Il s’était terminé par une victoire catholique malgré l’aide des protestants arrivant d’Angleterre. Les heurts en France entre les Anglais soutenus par les Etats Unis et les Russes soutenus par les Chinois s’inscrivent aussi dans le cadre d’une guerre par procuration entre le capitalisme et le communisme en mer de Chine méridionale.

Après que sa milice a perdu le contrôle des affrontements, le gouvernement catholique de la France a promis d’envoyer des renforts pour mater les deux camps. Les organisations humanitaires ont appelé à faire preuve de retenue et à ne pas blesser les modérés impliqués dans les bagarres. Des experts de la région ont discuté de la fourniture d’armes aux moins sectaires des participants. Les autorités catholiques de Pologne ont appelé l’OTAN à tenir Poutine pour responsable des heurts à Marseille. Une agression russe contre tout membre de l’OTAN ne doit pas être tolérée, ont-elles déclaré.

Gilad Shalit, un spectateur encombrant pour le FC Barcelone

27 septembre 2012

Castille contre Catalogne

Hier, cette dépêche AFP ne semblait avoir été reprise par aucun organe de presse français, un peu comme si les pérégrinations du soldat sioniste Gilad Shalit n’intéressaient plus personne. Aujourd’hui, seul Europe 1 en parle.

Le soldat israélien Shalit invité par le FC Barcelone au clasico

(AFP) – il y a 1 heure
MADRID — Le soldat franco-israélien Gilad Shalit, retenu prisonnier par le mouvement palestinien Hamas entre 2006 et 2011, a reçu une invitation de la part du FC Barcelone pour le clasico contre le Real Madrid du 7 octobre, a annoncé le club catalan mercredi.
« Nous avons reçu une demande d’invitation de la part d’un ancien ministre israélien pour cette personne, et le club a décidé de l’inviter comme il le fait pour beaucoup d’autres », a expliqué à l’AFP une source du club catalan.
« Nous n’avons pas entendu parler de protestations en ce qui concerne cette invitation, mais pour bien faire comprendre que le Barça ne prend aucunement position à travers cette invitation dans le conflit israélo-palestinien, nous rappelons qu’en 2011, le vice-président du club Carles Villarubi avait reçu le leader palestinien Mahmoud Abbas et lui avait montré les installations du club », a ajouté la même source.
Enfin, le FC Barcelone a insisté sur le fait qu’il ne s’agissait nullement d’une invitation dans la tribune présidentielle, mais d’une invitation normale en tribunes.
Le journal El Pais a affirmé mercredi que cette invitation avait provoqué une polémique et des protestations de la part de plusieurs associations pro-palestiniennes.
Selon le journal, plusieurs de ces associations ont adressé une lettre au président du Barça, Sandro Rosell, pour lui demander de renoncer à l’invitation, soulignant que Gilad Shalit n’était pas « un simple citoyen », mais un soldat de l’armée israélienne.

L’information est par contre largement répercutée par la presse espagnole et notamment par le journal El Pais qui donne le ton dès le titre de l’article consacré à cette invitation. On voit qu’effectivement, les dirigeants du club sont gênés aux entournures (au moment de la publication de l’article, l’invitation n’est pas confirmée officiellement).

Un spectateur gênant

Par Ignacio Cembrero / Ramon Besa, El Pais (Espagne) 25 septembre 2012 traduit de l’espagnol par Djazaïri
Controverse autour de l’invitation qu’aurait faite le Barça à un soldat israélien, détenu pendant cinq ans par le Hamas, pour assister au classique contre Madrid le 7 octobre au Camp Nou.
La présence annoncée du sergent israélien Gilad Shalit lors du classique Barcelone-Madrid le 7 Octobre, au Camp Nou, a suscité une réaction de rejet chez les militants et associations pro-palestiniens et est devenue un problème difficile à gérer pour le club catalan. Le militaire, captif pendant cinq ans du Hamas dans la bande de Gaza , qui est un fervent partisan du FC Barcelone a t raté les hauts faits de son équipe au moment de son apogée (2006-2011). Shalit a exprimé son désir d’aller voir un match du Barça et le club catalan est prêt à exaucer son souhait.
Des sources auprès du club barcelonais ont confirmé hier à notre journal qu’un ancien ministre israélien avait contacté le service du protocole de Barcelone pour solliciter une invitation pour Shalit pour assister au classique du championnat.
Bien que non encore satisfaite, la requête aurait été approuvée ainsi que l’ont annoncé la chaîne de télévision Eurosport et le journal Sport. L’accord a été divulgué officieusement sur Facebook et par l’Association Catalane des Amis d’Israël. Pilar Rahola, ex dirigeante de Esquerra Republicana de Catalunya (Gauche Républicaine) a précisé que le Barça lui avait demandé d’ête son hôte («c’est un honneur pour moi,» a-t-elle dit ; je l’accompagnerai à la tribune et je lui présenterai l’histoire du barça et du pays»).
Pendant la réunion des représentants des adhérents de barcelone, samedi, une des personnes présentes a demandé au président Sandro Rosell s’il était vrai que le soldat israélien avait été invité. La réponse fut «non.» Un porte parole du club a expliqué hier que Rosell n’était alors pas au courant de la requête reçue par le protocole.
Musa Amer Odeh, le délégué général de Palestine en Espagne s’est également intéressé à cette éventuelle invitation et a obtenu une réponse plus alambiquée. «Ils m’ont dit qu’ils avaient distribué des invitations VIP non nominatives à une association dont le nom ne m’a pas été précisé, et que cette dernière, à son tour, pourrait en donner une à Shalit,» nous a-t-il dit au téléphone.
Les associations pro palestiniennes ont demandé par écrit à Rosell de retirer l’invitation à Shalit qui, malgré une santé fragile avait voulu faire partie d’une unité combattante de l’armée israélienne.  Shalit, 26 ans, «n’est pas un simple citoyen israélien, mais un sergent major,» est-il rappelé à Rosell
Dans une lettre rédigée par Jorge Sánchez de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) qui recueille des signatures sur les réseaux sociaux. Sanchez s’étonne de l’empathie dont témoigne le club «à l’égard du seul soldat israélien à avoir été en captivité ces dernières années (…) alors qu’il garde un silence absolu sur les 4 660 prisonniers palestiniens qui sont enfermés dans les prisons israéliennes, parmi lesquels se trouvent 260 enfants, six femmes et 20 parlementaires.»
«Shalit était tankiste et il tirait sur Gaza, tuant des victimes en grande majorité civiles,» poursuit Odeh, le délégué de Palestine. «Il n’était pas un otage séquestre, mais un prisonnier de guerre,» soutient-il, indigné.
La convention de Genève ne s’appliquait pas à lui. Pour essayer de le libérer, l’armée israélienne avait déchaîné l’opération Pluie d’Eté (de juin à novembre 2006) dans laquelle 405 Palestiniens périrent, dont 60 % de civils. Ce fut un échec et Shalit ne fut libéré qu’en octobre 2001, en échange de la sortie des prisons israéliennes de 477 prisonniers palestiniens, dont beaucoup étaient en détention administrative sans avoir été jugés.
 «Les protestations pendant la match de basket Barça – Maccabi de Tel Aviv [en février 2011 au Palau Blaugrana] seront peu de choses en comparaison de ce que nous préparons au Camp Nou,» a annoncé BDS. La rencontre avait été interrompue par des spectateurs qui brandissaient des drapeaux palestiniens. Ils ont également l’intention de demander à la Qatar Foundation qu’elle cesse de sponsoriser le Barça.

Les instances du club ont beau dire que cette invitation n’a pas de caractère politique, en tout cas qu’elle ne signifie pas un parti pris, peuvent-elles vraiment ignorer que la démarche du terroriste sioniste, effectuée par l’intermédiaire de politiciens sionistes, a une finalité propagandiste avérée.

Comment comprendre sinon que :

Au départ, le club lui avait offert un siège au balcon, une proposition rejetée par Gilad Shalit, qui se retrouvera en tribune près de la pelouse, aussi parce qu’une équipe de télévision va rassembler des éléments pour un documentaire.

Les dirigeants du club sont donc au courant de l’aspect propagandiste d’une présence qui n’a pas grand-chose à voir avec une passion pour le football et c’est ce qui explique probablement leur gêne. On aimerait juste connaître la contrepartie offerte par les sionistes.

Pour conclure, disons que le Qatar a une occasion rêvée de démontrer son engagement en faveur de la cause palestinienne (c’est vrai, on peut toujours rêver).

Mahmoud Sarsak muselle la presse française!

17 juin 2012

André Gignac, Frédéric Kanouté, Anthony Letallec, Mike Digbeu, Jo Le Guen sont parmi les premiers signataires d’un appel à la libération du footballeur Palestinien Mahmoud Sarsak.

Frédéric Kanouté

Anthony LeTallec

Ce geste honore ces sportifs très connus en France voire à l’étranger.

Habituellement, un tel appel signé par des gens de cette qualité trouve un large écho dans la presse, souvent à l’affût des prises de position de personnalités sportives sur des questions de société ou politiques.

Force est de constater que ce n’est pas le cas puisque les grands media hexagonaux restent très discrets ou même muets sur cet appel.

Sans doute parce que le bénéficiaire de cet appel est un Palestinien et que l’Etat pointé du doigt est l’entité sioniste.

Pourtant cet appel vient après celui cosigné par des personnalités comme Eric Cantona ou Ken Loach et celui lancé par Joseph Blatter, président de la FIFA

LYON: rassemblement samedi 16 juin en soutien au footballeur palestinien Mahmoud Sarsak

14 juin 2012

Ce samedi rassemblement à LYON en soutien à MAHMOUD SARSAK, footballeur palestinien emprisonné, depuis 3 ANS sans procès ni accusation,en grève de la faim depuis plus de 86 jours.
Il est entre la vie et la mort, il faut se bouger!!

RDV Samedi à 14h Place de la République (en face du manège) LYON

via Collectif Caladois Peuple Palestinien

Eric Cantona et Mahmoud Sarsak

13 juin 2012

Mahmoud Sarsak est un footballeur Palestinien de la bande de Gaza  qui espérait faire avancer sa carrière en rejoignant la Cisjordanie, ce lambeau de sa terre natale occupée par des sauvages.

Mal lui en a pris car voilà maintenant trois ans qu’il croupit dans les geôles de la seule démocratie du Proche Orient.

Mahmoud Sarsak est en grève de la faim depuis 80 jours dans l’indifférence des  gouvernements et des media occidentaux si prompts à interpeller les consciences sauf quand les agissements condamnables sont le fait de l’Etat prétendu juif.

Un certain nombre de personnalités, dont l’ancien footballeur Eric Cantona, viennent d’adresser un courrier  à Hugh Robertson, ministre Britannique des sports, et à Michel Platini, président de l’UEFA (dont l’entité sioniste est adhérente) pour leur demander d’agir en faveur de la libération du footballeur Palestinien.

Vous ne trouverez rien  dans vos journaux sur cet appel cosigné par cette ancienne vedette du football dont la notoriété s’est prolongée par une carrière dans le cinéma, entre autres domaines d’activité.

Cette information est pourtant disponible auprès de l’Agence France Presse en langue… anglaise.

Vous trouverez cette info en français dans la presse militante ou chez nos voisins helvètes.

Qu’on ne me dise pas qu’il n’existe pas une conspiration du silence dans les media français dès lrs qu’il en va de l’image de marque de la canaille sioniste.

Mahmoud Sarsak et Eric Cantona

ERIC CANTONA APPELLE À LA LIBÉRATION DE MAHMOUD SARSAK !

Cantona vient d’appeler à la libération du footballeur palestinien Mahmoud Sarsak, et se prononce contre la tenue de la coupe européenne de football junior en Israël, en mars 2013.

Communiqué de plusieurs personnalités dont Eric Cantona :

« Nous sommes choqués de voir que certains politiciens et institutions sportives qui se sont inquiétés de la tenue de l’Euro en Ukraine, en raison des violations des droits de l’homme, se taisent quand Israël est censé accueillir la coupe européenne de foot des moins de 21 ans en 2013.

Le racisme, les violations des droits de l’homme et du droit international sont monnaie courante dans ce pays. Le gouvernement israélien laisse ainsi sa population attaquer les immigrés africains, qu’ils qualifient d’ »infiltrés » et veulent emprisonner dans des camps militaires.

Il y a dans les prisons israéliennes plus de 4000 prisonniers politiques palestiniens, dont plus de 300 « détenus administratifs », incarcérés sans procès ni accusations.

Parmi ces derniers, le footballeur de Gaza, Mahmoud Sarsak, 25 ans, emprisonné depuis près de 3 ans. Désespéré, il s’est mis en grève de la faim il y a plus de 80 jours et il est à l’agonie.

Nous appelons à le soutenir, ainsi que toutes les victimes des exactions israéliennes.

Il est temps de mettre un terme à l’impunité israélienne et d’exiger de cet Etat le respect des mêmes lois que les autres pays. »

Eric Cantona, acteur et ancien footballeur

Noam Chomsky, Professor MIT, USA

John Dugard, Former Special Rapporteur of UN on Palestine, South Africa

Trevor Griffiths, écrivain, UK

Paul Laverty, scénariste, UK

Ken Loach, réalisateur, UK

Michael Mansfield, QC, UK

Miriam Margolyes OBE, Acteur, UK

John Pilger, Journaliste, auteur, réalisateur, Australia

Show Racism the Red Card (http://www.theredcard.org/news/news…

Ahdaf Soueif, écrivain, UK

 Déclaration de la FIFpro : http://www.fifpro.org/news/news_det…

 VIDEO : la mère de Mahmoud Sarsak parle de son fils (en anglais) : http://www.youtube.com/watch?v=qhF3...

 http://www.bdsmovement.net/2011/let….

Cristiano Ronaldo, la star du football portugais soutient la Palestine!

20 novembre 2011

Après Frédéric Kanouté, Ibrahim Dagasan, et Mohamed Abou Trika, c’est au tour de la star du football portugais Cristiano Ronaldo de faire valoir sa solidarité avec la Palestine, tout particulièrement avec Gaza qu’il a visitée à plusieurs reprises.

Notez bien que, alors que vos journaux sont à l’affût des moindres faits et gestes des vedettes du sport, et Cristiano Ronaldo jouit d’une immense notoriété, ils ne se sont pas précipités pour vous parler du geste solidaire de ce footballeur. Personnellement, je ne l’ai trouvée que sur Sportune.fr

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo: 2400€ pour ses chaussures. Pour la bonne cause…

par Nicolas Bernardeau, Sportune.fr, 20 novembre 2011

 Dans le domaine « bonne action », le joueur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo n’est pas le dernier de la classe. Parmi, les sujets qui préoccupent tout particulièrement le Madrilène : La Palestine et la ville de Gaza. Le Portugais qui s’était déjà rendu à plusieurs reprises dans la ville placée sous l’Autorité palestinienne a cette fois-ci offert ses chaussures de football à une fondation qui les a vendues aux enchères 2400 euros. Cet argent a été ensuite reversé aux écoles de la Bande de Gaza. Parfois perçu comme arrogant et sûr de lui,Cristiano Ronaldo en aidant les plus démunis montre une nouvelle facette de son personnage.

Cristiano Ronaldo offre 2400 euros à une école de la bande de gaza

À l’origine, les chaussures de Cristiano Ronaldo ont été mises en vente à partir de 700 euros. Mais, la popularité de CR7 aidant, les Nike du joueur du Real de Madrid ont finalement trouvé preneur pour 2400 euros. L’ensemble des bénéfices a été reversé aux écoles de Gaza pour que les enfants puissent apprendre dans de meilleures conditions. Dans une ville ou 60 % de la population serait constituée de personnes âgées de moins de 18 ans, on comprend mieux pourquoi l’éducation est au cœur de toutes les préoccupations.

Cristiano Ronaldo soutient la cause palestinienne

Ce n’est pas la première fois que Cristiano Ronaldo soutient la cause palestinienne. Alors qu’il évoluait encore sous le maillot de Manchester United, le Portugais avait été photographié aux côtés de l’Kufiyyeh, principal soutien à l’indépendance de la Palestine. Mais, la star du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, n’est pas le seul à donner de son temps à la Palestine. De grandes stars du football mondial comme le Malien Kanouté soutiennent aussi la cause palestinienne. Le 7 janvier 2009, lors de la guerre de Gaza de 2008-2009, le Ballon d’Or africain Frédéric Omar Kanouté avait ostensiblement soutenu les Palestiniens en arborant un tee-shirt portant l’inscription : « Palestine » durant la rencontre de Coupe d’Espagne de football, face au Deportivo La Corogne. La Fédération espagnole avait décidé de sanctionner d’une amende de 3000 euros l’ancien Lyonnais. Les fans de Cristiano Ronaldo peuvent dormir tranquille, leur chouchou de son côté, n’a pas écopé d’une amende pour avoir donné ses chaussures de foot…


%d blogueurs aiment cette page :