Posts Tagged ‘Kenya’

L’Afrique à la veille de l’émergence économique?

20 janvier 2015

Tandis que les puissances néocoloniales et les Etats Unis s’affairent à semer le désordre et la mort en Afrique, une puissance pose un autre regard et a une autre démarche.

Cette puissance est la Chine qui, patiemment étend son influence au gré de partenariats bilatéraux qui se traduisent par des investissements substantiels, là où l’Europe se contente de prodiguer des conseils lénifiants de bonne gouvernance et d’apporter son expérience dans l’art de la guerre.

Le partenariat est aussi multilatéral ainsi qu’on peut le constater avec le projet de Route Maritime de la Soie qui reliera des ports africains, existants ou nouveaux, à l’Asie orientale, la Thaïlande et la Chine principalement.

Le projet de Route Maritime de la Soie, complété par des infrastructures terrestres, routières et ferroviaires, aura nécessairement un impact considérable sur l’évolution économique de l’Afrique , et contribuera à favoriser l’émergence d’un certain nombre de pays et à en sortir d’autres de la grande pauvreté.

A condition que l’effort chinois ne soit pas contrecarré par ces mêmes puissances occidentales qui voient d’un mauvais œil la place de plus en plus grande prise sur un continent qui est encore leur terrain de jeu favori.

La guerre contre le régime libyen s’inscrivait déjà dans cette lutte d’influence.

La Chine accélère le mouvement d’intégration de l’Afrique dans la Route Maritime de la Soie

par Atul Aneja, The Hindu (Inde) 19 janvier 2015 traduit de l’anglais par Djazaïri

La Chine a accéléré sir effort d’inclusion de l’Afrique dans la Route Maritime de la Soie – l’ambitieuse initiative transcontinentale de Pékin – suite à la visité dans le continent de son chef de la diplomatie Wang Yi.

Parmi les thèses qui ont été abordés pendant la visite de M. Wang dans cinq pays, la volonté d’aller de l’avant rapidement pour la construction d’une liaison ferroviaire à écartement standard entre Nairobi et Mombasa a été un des sujets phares.

Le projet de liaison entre la capitale du Kenya et le grand port du pays a de plus vastes implications. Une fois achevé , le corridor ferroviaire contribuera à connecter le vaste hinterland de l’Afrique orientale avec l’Océan Indien, ce qui en fait un projet d’un grand intérêt stratégique qui sera une pièce de plus dans la réalisation du projet du président Xi Jinping d’établissement de la Route Maritime de la Soie du 21ème siècle.

Si les projets se concrétisent, Mombasa serait finalement reliée à Malaba dans la région ouest du Kenya puis à Kampala, Kigali et Juba, les capitales de l’Ouganda, du Rwanda et du Sud-Soudan.

Les Chinois se sont lancés dans ce projet en ayant une conscience claire des opportunités plus larges qu’il présente à l’échelle régionale. Sur le plan du symbole, c’était évident à voir les dirigeants de l’Ouganda, du Rwanda et du Sud -Soudan assis aux côtés dy premier ministre chinois Li Keqian lors de sa visite à Nairobi, de même que des représentants venus du Burundi, de Tanzanie et de la Banque Africaine de Développement pour signer un accord sur le projet.

Avec des démarches concrètes effectuées sur le terrain, il semble bien que l’Afrique soit en train de devenir un des piliers du projet de Route Maritime de la Soie. En plus de construire des routes, des aéroports et des voies ferrées, les Chinois développent douze ports en eau profonde, dont sept se trouvent sur les côtes africaines.

Ce sont Djibouti, Dar es-Salam, Maputo, Libreville, Tema (Ghana), Dakar et Bizerte.

La Route Maritime de la Soie

La Route Maritime de la Soie

En échange, ces ports se connectent à la Route Maritime de la Soie étant donné qu’ils sont prévus pour traiter des cargos de fort tonnage en provenance d’Asie, chargés de nourriture et de produits manufacturés et qui repartiront en emportant des matières premières d’Afrique.

L’Afrique se connecte bien avec les grands pointes avancées de la Route Maritime de la Soie – la province chinoise de Yunnan qui partage des frontières avec le Myanmar, le Vietnam et le Laos ainsi que la Thaïlande plus au sud.

Espérant éviter le vulnérable détroit de Malacca, les Chinois construisent des corridors ferroviaires depuis Kunming, la capitale du Yunnan, vers le Myanmar et la Thaïlande via le Laos enclavé. La Chine a signé un accord pour construire un corridor ferroviaire qui reliera le Yunnan avec la cité portuaire thaïlandaise de Kyaukphyu sur le Golfe du Bengale, contournant ainsi le détroit de Malacca.  Kyaukphyu est aussi le point de départ de l’oléoduc et du gazoduc Chine – Myanmar qui entrent en Chine par la ville de Ruili.

Au Laos, le projet de voie ferrée Chine – Vientiane doit être achevé en 2018. La Chine a récemment approuvé un projet de 23 milliards de dollars qui comprend une liaison à grande vitesse entre Chaing Khong, juste au sud de la capitale laotienne, Vientiane, et Ban Phachi en Thaïlande.

Certains observateurs considèrent que la Chine et la Thaïlande sont à l’initiative dans la construction la connexion de la Route Maritime de la Soie avec l’Afrique. Le site web East by Southeast a rapporté qu’en 2014, des officiels thaïs et chinois ont défini les instruments d’investissement pour la construction de sept ports stratégiques sur le littoral africain.

Les exportateurs thaïlandais de riz seront probablement les principaux bénéficiaires de la liaison Asie-Afrique du projet de Route Maritime de la Soie. Déjà 60 % des exportations thaïlandaises de riz en 2013 allaient vers l’Afrique et la tendance de la consommation était encore plus élevée en 2014.

Attaque terroriste de Nairobi: zéro assaillant tué?

28 septembre 2013

Bon, j’ai pu réparer mon ordinateur, Je pensais que c’était un problème matériel, genre condensateurs, alors que c’était un gros défaut logiciel, J’ai donc formaté le disque dur et réinstallé le système d’exploitation, Il m’a fallu sauvegarder tout ce qui me paraissait important, ce qui a été assez long, et réinstaller les logiciels prioritaires (connexion internet, navigateurs, traitement de texte, antivirus,,,) et c’est pas fini.

A part ça, je suis vanné, entre le boulot, les «obligations» familiales, difficile de faire autre chose que quelques commentaires sur Facebook.

Mais j’ai quand même suivi l’actualité, notamment ce qui s’est passé à Nairobi, au Kenya avec cette attaque meurtrière perpétrée par les Shebab somaliens contre un centre commercial fréquenté surtout par des étrangers et des kenyans aisés.

Tout est terminé là bas, vient maintenant le temps des questions. Je n’ai pas grand chose à dire sur les tenants et aboutissants de cette action menée par « Des shebabs venus d’ailleurs utilisant des technologies occidentales». Alors qu’on s’interroge sur d’éventuelles négligences des services de sécurité kenyans qui auraient eu vent d’une menace terroriste, par le régime sioniste nous dit-on, j’ai déniché dans la presse kenyane un petit article qui donne à réfléchir.

Tout comme le fait qu’un membre de la famille du président Kenyan, Uhuru Kenyatta, pas exactement en odeur de sainteté à Londres et à Washington, a été tué dans cette attaque terroriste et que sa soeur aînée figurait parmi les captifs des assaillants (heureusement que je ne suis pas un adepte des théories du complot).

Image

Mbugua Mwangi, neveu du président Uhuru Kenyatta et sa fiancée Wahito ont péri au Westgate Mall

Choquant: les militants d’Al Shabab se sont peut-être enfuis par un passage souterrain; l’armée kenyane n’a pas tué un seul terroriste

The Kenyan Daily Post (Kenya) 27 septembre 2013 traduit de l’anglais par Djazaïri

Tandis que des policiers du Kenya et de l’étranger continuent à passer au peigne fin les décombres du centre commercial Westgate, à la recherche de corps de disparus et de réponses sur l’agression terroriste, des révélations choquantes pourraient causer le choc chez les Kenyans après les quatre jours d’horreur qu’ils ont vécus,

Les forces de police ont en effet découvert un long tunnel , qui sert aussi à évacuer les eaux usées, qui commence à quelques mètres du Westgate Mall jusqu’au centre commercial voisin, le Nakummat Ukay Mall,

Le Westgate Shopping Mall avant et après l'attaque terroriste

Le Westgate Shopping Mall de Nairobi avant et après l’attaque terroriste

Les policiers ont observé que les terroristes d’al-Shabab se sont probablement enfuis par ce tunnel et qu’ils avaient laissé derrière eux leurs explosifs dont on a continué à entendre les explosions même après que l’armée kenyane ais sécurisé les lieux,

Cette révélation intervient au moment le ministre de l’intérieur, Joseph Ole Lenku, affirme que l’armée kenyane a tué cinq terroristes, sans avoir pour l’instant été en mesure de le prouver,


%d blogueurs aiment cette page :