Posts Tagged ‘Pink Floyd’

Roger Waters (Pink Floyd) interdit de conférence à New York par le lobby sioniste

4 avril 2013

Même si les médias grand public en parlent peu, on sait néanmoins que Roger Waters, ancien membre du groupe musical anglais Pink Floyd, soutient la Palestine et est un partisan du boycott du régime sioniste.

Waters n’est pas la seule personnalité dont la presse évite de relever l’hostilité aux agissements du régime sioniste. Parmi ces personnalités, on compte notamment le footballeur portugais Cristiano Ronaldo et l’écrivain suédois Henning Mankell, connu entre autres pour ses romans policiers.

La raison de cette discrétion est que dans la société actuelle, ce qui n’existe pas médiatiquement n’existe pas du tout.

Image

Roger Waters

Donc Roger Waters est un militant du boycott du régime sioniste et il va sans dire que cette attitude déplait aux groupes de pression communautaires qui agissent en faveur de l’entité sioniste. Pour ces groupes de pression, Roger Waters n’est rien d’autre qu’un antisémite.

Comme si condamner sur la base de principes universels des criminels pouvait s’apparenter à de l’antisémitisme du simple fait que les criminels en question sont ou se prétendent juifs. Et commettent par-dessus le marché leurs crimes au nom de ce prétendu judaïsme.

C’est en vertu de ce raisonnement communautariste fanatique que des groupes de pression ont réussi à obtenir l’annulation d’une conférence que devait donner le musicien anglais le 30 avril dans ce que l’article qualifie de manière erronée de YMCA à New York. La 92Y où devait intervenir Roger Waters est en fait une institution culturelle juive quoique sur le modèle de la YMCA semble-t-il.

La 92Y de New York annule la venue de Roger Waters  en raison de pressions de la communauté juive

Kevin Rutherford, Radio.com (USA) 4 avril 2013 traduit de l’anglais par Djazaïri

La YMCA de la 92ème rue à Manhattan (92Y) a annulé une manifestation avec l’ancien bassiste/chanteur du Pink Floyd Roger Waters suite à des pressions émanant de membres de la communauté juive du fait des critiques que le rocker formule contre Israël depuis des années.

«Il est absolument scandaleux que des fonds de la communauté juive aillent aider Roger Waters à diffuser son message antisémite», a affirmé Richard Allen, l’organisation militante juive JCC Watch, a déclaré dans une déclaration faite le 3 avril avant l’annonce de l’annulation par la 92Y. Il a poursuivi en disant que les donateurs « contribuent à offrir à Waters les installations, le marketing et la respectabilité, ce qui lui permet de tromper encore plus de gens avec des mensonges anti-Israël. »

Waters, qui devait s’exprimer au centre culturel juif sur sa carrière longue et bien remplie de musicien, a affirmé par le passé qu’il voudrait voir Israël boycotté par les musiciens en soutien au mouvement international de solidarité avec la Palestine. Waters a récemment exhorté les musiciens à s’associer à lui pour une initiative pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS) contre ce pays, qualifiant Israël de «régime d’apartheid»  qui opprime la Palestine et qui, en dépit des pourparlers de paix avec les Palestiniens, ne veut pas la paix en réalité.

Le musicien âgé de 69 ans s’est attribué le mérite de  la décision de Stevie Wonder de ne pas participer à un gala pour les amis de l’armée israélienne, indiquant qu’il avait envoyé une lettre à Wonder pour l’exhorter à annuler sa participation qui aurait été comparable à «jouer au bal de la police de Johannesburg le lendemain du massacre de Sharpeville en 1960.»

L’évènement avec Waters à la 92Y était prévu pour le 30 avril avec des tickets d’entrée ) 75 dollars. Une déclaration sur la page programmation du site web du centre révèle que la conférence a été annulée et que les tickets vendus seront remboursés.

Another brick in the wall: Une caricature de Benjamin Netanyahou qui fait mouche!

28 janvier 2013

C’est Hammad Faris qui a orienté mon attention vers cette image sur Facebook.

Image

Cette caricature, publiée dans le Sunday Times de Londres, est l’oeuvre de Gerald Scarfe. qui est l’auteur de l’animation du clip pour la fameuse chanson « The Wall » du groupe de musique pop anglais Pink Floyd.

Benjamin Netanyahou, celui là-même à qui François Hollande donnait ostensiblement l’accolade à Toulouse est montré pour ce qu’il est: un voleur et un assassin.

Sûrement pas quelqu’un qui peut en appeler à la mémoire des victimes du nazisme. Et ce n’est certainement pas par hasard que le Sunday Times a fait paraître ce dessin le jour retenu par l’ONU pour commémorer le souvenir de « l’holocauste ».

Les sionistes s’indignent, c’était prévisible, aussi bien en raison du contenu de la caricature que de sa date de parution. Même les députés Juifs britanniques ont protesté et ont saisi l’autorité chargée de veiller à la déontologie journalistique (Il faudrait quand même leur rappeler que leur premier ministre est David Cameron et pas Benjamin Netanyahou!).

Pourtant, comme on l’a vu sur ce blog, s’il y en  a qui devraient faire au minimum profil bas au sujet de la période nazie, ce sont bien les sionistes.

Si quelqu’un avait eu la bonne idée de les déférer au tribunal de Nuremberg, ils auraient sans doute été déclarés coupables et leurs chefs pendus ou emprisonnés pour de longues années.

Et on ne parlerait pas de conflit palestino-sioniste.

On apprend que Rupert Murdoch, le propriétaire (sioniste) du Sunday Times s’est excusé en écrivant sur Twitter que

le dessinateur Gerald Scarfe – un artiste d’expérience dont le travail représente souvent des scènes sanglantes – ne reflète pas la ligne éditoriale du journal. « Nous devons néanmoins d’immenses excuses pour ce dessin grotesque et injurieux. »


%d blogueurs aiment cette page :