Posts Tagged ‘Somaliland’

Preuves archéologiques de l’ancienneté de l’implantation de l’Islam en Ethiopie

16 juin 2017

Un article intéressant qui parle de la découverte par une équipe d’archéologues anglais et éthiopiens des vestiges d’une ancienne cité musulmane en Ethiopie.

Curieusement, alors que l’Islam est une religion très présente en Ethiopie, quoique minoritaire, on ne disposait pas d’éléments archéologiques attestant d’une présence ancienne et structurée de communautés musulmanes en Abyssinie.

La chose est maintenant démontrée avec les fouilles réalisées à Harlaa qui révèlent une ville musulmane plus que millénaire intégrée dans des réseaux de relations commerciales s’étendant de l’Egypte à la Chine!

Harlaa map

Comme le dit l’article cette présence ancienne ne peut qu’être mise en lien avec la tradition selon laquelle des fidèles des tout débuts de l’Islam s*avaient trouvé asile auprès du souverain d’Ethiopie. D’autant que, comme l’explique le directeur des fouilles, d’autres excavations pourraient mettre au jour des vestiges encore plus anciens.

La découverte d’une ancienne cité musulmane oubliée en Ethiopie pourrait permettre de préciser l’histoire de l’Islam en Afrique

Par Conor Gaffey, Newsweek (USA) 16 juin 2017 traduit de l’anglais par Djazaïri

Une cité oubliée vieille de plus de 1000 ans a été découverte en Ethiopie et pourrait apporter des éléments sur les origines de l’Islam dans ce pays.

L’agglomération, située près de Dire Dawa, la deuxième plus grande ville d’Ethiopie dans l’est du pays, consistait en bâtiments construits avec de gros blocs de pierre, d’où une légende locale selon laquelle elle était habitée par des géants. Les chercheurs considèrent qu’elle pourrait remonter au 10ème siècle.

Les archéologues ont découvert une mosquée du 12ème siècle sur le site de Harlaa ainsi que des vestiges d’inhumations et de pierres tombales musulmanes. L’équipe, de l’Université d’Exeter et de l’Ethiopian Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage [direction du patrimoine, NdT] a aussi découvert des objets venant de contrées aussi éloignées que l’Inde et la Chine, ce qui donne à penser que la région fonctionnait comme un pôle d’échange pour les négociants étrangers.

Harla mosque

Une mosquée du 12ème siècle découverte à Harlaa dans l’est de l’Ethiopie. La mosquée est d’un style semblable à celui d’autres mosquées découvertes en Afrique orientale, ce qui suggère des connexions entre les communautés musulmanes de la région.

Le prophète Muhammad est mort vers la moitié du 7ème siècle et on considère que l’Islam s’est répandu le long des côtes orientales de l’Afrique au 8ème siècle. Mais une tradition plus ancienne affirme que le Prophète Muhammad avait envoyé quelques uns de ses premiers compagnons en Abyssinie – Ethiopie aujourd’hui – au début du 7ème siècle.

Il y a près de 250 millions de Musulmans en Afrique sub-saharienne selon le Pew Research Center. Mais l’Ethiopie est très majoritairement chrétienne : près des deux tiers de la population sont chrétiens tandis que la plupart des autres sont musulmans.

« L’archéologie islamique a été négligée en Ethiopie parce que les gens se sont concentrés sur d’autres choses, » a déclaré à Newsweek le professeur Timothy Insoll, responsable du projet et archéologue à l’université d’Exeter.

Double Burial

Site funéraire à Harlaa dans l’est de l’Ethiopie. Les chercheurs analysent les restes pour essayer de déterminer le régime alimentaire des anciens habitants de la région.

L’Ethiopie a été un important lieu de fouilles pour les recherches consacrées à l’aube des civilisations humaines : Lucy, un fossile vieux de 3,18 millions d’années qui appartenait à la famille du premier ancêtre de l’homme, Australopithecus Afarensis, avait été découverte en Ethiopie en 1974.

« [La découverte récente] remédie à l’absence presque complète d’archéologie islamique [en Ethiopie] déclare Insoll. La mosquée présente des similitudes avec d’autres découvertes en Tanzanie et au Somaliland, une région de Somalie qui a proclamé son autonomie, ce qui suggère l’existence de contacts et de connexions entre les premières communautés musulmanes d’Afrique orientale.

Les chercheurs ont aussi découvert des fragments de vaisselle en verre, du cristal de roche, de la cornaline (une pierre semi-précieuse), des perles en verre, des coquilles de cauris et de la poterie. Certain de ces objets venaient d’Inde et de Chine, et l’équipe a aussi découvert des pièces de monnaie de l’Egypte du 13ème siècle. Les agriculteurs locaux rencontraient parfois des objets comme des pièces de monnaie chinoises.

Beads

Perles et autres objets découverts à Harlaa dans l’est de l’Ethiopie. Certains de ces objets venaient d’Inde et de Chine.

 

 

 

Les découvertes à Harlaa sont les premières preuves de l’existence de relations entre l’Ethiopie et le Golfe, l’Inde et l’Afrique du Nord il y a des centaines d’années..

Les archéologues ont aussi découvert les restes de 300 personnes enterrées dans un cimetière qui sont en cours d’examen pour déterminer leur type de régime alimentaire.

Insoll explique qu’il a fallu deux années pour mener le projet à bien et que d’autres fouilles pourraient mettre au jour des objets encore plus anciens.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :