L’OTAN prétend combattre « l’Etat Islamique » (Daesh) en Syrie mais le soutient en réalité

Le Washington’s blog reproduit ces cartes publiées dans le Wall Street Journal (réservé aux souscripteurs) qui montrent que l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL ou Daesh) a multiplié par trois son emprise territoriale en Syrie depuis le déclenchement de frappes aériennes par les Etats Unis et certains de leurs alliés dans la région.

B7bKJNnIYAMp0BW

Il y a là un mystère que nos journalistes s’empresseront sans doute de nous expliquer ou… pas.

Publicités

Étiquettes : , ,

16 Réponses to “L’OTAN prétend combattre « l’Etat Islamique » (Daesh) en Syrie mais le soutient en réalité”

  1. dakichia2013 Says:

    Washington annonce par son ministère de la défense et de la guerre d’envoyer des centaines de spécialistes militaires, en Arabie Saoudite, au Qatar et en Turquie, pour la formation d’encore plus de terroristes qu’il y en a sur le terrain en Syrie et en Irak, pour qu’ils soient encore plus qualifiés sous forme de commandos « Navy-Seal ». Comme si cette formation militaire par les américains est un fait nouveau, alors que depuis le début de l’agression contre la Syrie, en 2011, depuis des salles de commandements militaires, en Jordanie et en Turquie, des officiers supérieurs de l’armée américaine, commandaient par systèmes avancés de communications satellitaire, des opérations militaires menées par les terroristes mercenaires qui ont été formé à la même école, à l’intérieur du territoire syrien. Ce genre d’instructeurs militaires américains étaient présent dans des camps en Jordanie, en Turquie, et plus loin en Arabie Saoudite, au Qatar, aux Émirats Arabes Unie. C’est donc une décision qui prouve une politique toujours la même des états-uniens pour tenter de réaliser encore leur plan du nouveau Moyen-Orient au sens large, y compris l’Afrique du Nord, le Sahel et le Centre-Afrique. Naturellement le nom que les américains donnent à cette force mercenaire qu’ils veulent encore produire est encore « une opposition modérée » qu’il faut armée pour parvenir à éliminer Da3ach – Da3ach qu’ils ont eux-mêmes produit. En réalité ce qui est recherché, c’est de parvenir par ce stratagème à réaliser un coup d’état contre la légitimité syrienne représentée par son président Bachar el-Asad. Par là, nous appréhendons déjà les étapes à venir de ce que sera la politique américaines relative au conflit en Syrie. Sommes-nous devant une nouvelle intensification agressive américaine contre la Syrie ? Déjà les trois pays, la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite ont donné leurs accords à cette décision des USA d’organiser des camps d’entrainement pour de nouveaux terroristes mercenaires dans un futur proche. En fait, rien n’a changé, malgré ce reflux de terroristes qui commencent à frapper dans les capitales européennes, suite à leur difficulté de renverser le gouvernement de l’Etat syrien. Ce qui veut dire que l’Administration américaine n’a d’autres possibilités que d’ajouter encore plus de terroristes sur le terrain. Cette initiative américaine s’était faite en même temps que la relance du premier ministre turc pour une zone d’exclusion aérienne en Syrie, tout le long avec la frontière turque. En même temps que d’autres pays, qui ont jusqu’à présent soutenu le terrorisme, comme la France, la Grande Bretagne, continuent la même orientation des états-uniens contre la Syrie; Moscou à contre courant cherche, par une Conférence réunissant tous les syriens sans distinction pour trouver une solution politique au conflit en Syrie, n’a rencontrait aucun refus de l’opposition syrienne armée de l’extérieur d’y participer, ce qu’a confirmé Sergei Lavrov ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie. Cette opposition syrienne armée de l’extérieur, n’ayant aucune prise sur le terrain des combats en Syrie, puisqu’il n’existe plus d’armée syrienne libre, puisque ces terroristes mercenaires n’obéissent qu’au Calife Abou-Bakri el Bagdadi à Mossoul en Irak. Ce qui lui reste à cette opposition traite, c’est de sauver sa peau, et de tenter de jouer un quelconque rôle politique futur en Syrie.
    Que John Kerry, Secrétaire d’Etat chargé des affaires étrangères des USA, de son côté déclare approuver l’initiative russe consistant à trouver une solution politique au conflit en Syrie, c’est la preuve que les états-uniens sont dépassés par les développements politiques, diplomatiques et militaires dans la région. Aucune stratégie claire américaine concernant la Syrie et l’Irak n’est lisible. Ne pouvant reconnaître ouvertement que leur plan a échoué dans le Moyen-Orient, plan élaboré depuis 1977 par le conseillé à la sécurité des USA, Mr Brezinski, et ses cartes tracées pour un nouveau Sykes-Picot, officialisé par les décisions du Congrès américain de 1983 soutenant ces plans à la Brezinski d’un nouveau Moyen-Orient, les états-uniens sans s’avouer vaincus, cherchent des plans de remplacement, des substitues pour empêcher la pleine victoire de la République Arabe Syrienne, sur le plan diplomatique et militaire, ce qui représente un exemple vivant, respirant et aspirant à la Nation arabe dans toute sa grandeur historique.
    En fait à chaque victoire gagnée par l’Armée Arabe Syrienne sur le terrain des combats contre les terroristes, en territoire syrien ; chaque victoire de la diplomatie syrienne sur le plan international, et le consensus mondial qu’il y a péril terroriste sur le monde entier, d’où les deux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, N° 2170 et 2178, avec leurs articles 7, sur initiative de la Grande-Bretagne, frappée la première dans ses cités par le même terrorisme, ensuite dans plusieurs capitales dans le monde, comme dernièrement en France, à Paris contre « Charlie Hebdo » ; aussitôt l’initiative américaine détourne ces deux résolutions de leur but qui est de combattre tous terrorisme dans le monde et spécialement en Syrie et en Irak, comme réclamé par les Nations-Unies, pour se charger à l’aide d’un paravent de coalition de pays alliés, eux-mêmes façonneurs du terrorisme, de bombarder dans le vide des supposés rassemblements de terroristes Da3ach. Ensuite leurs déclarations aux secours du terrorisme pour qu’il ne s’effondre pas totalement en Syrie, le qualifiant force d’opposition modérée. Aujourd’hui diplomatiquement ces mêmes états-uniens déclarent être positifs pour cette conférence organisée par la Russie pour trouver une solution politique au Conflit en Syrie, mais cela ne les gênent point de chercher à saboter cette conférence à Moscou pour qu’elle n’aboutisse nulle part, puisque leurs laquais, comme l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie ont tous les trois des objectifs à réaliser; et leurs alliés comme la France, le Royaume -Uni, et l’Entité sioniste ont également des objectifs à réaliser. Si la victoire syrienne s’imposait géo-stratégiquement, toute la région du Moyen-Orient sera bouleversée par cette victoire du camp de la résistance -Hezbollah, Syrie, Iran, combattants palestiniens, ainsi que la Russie et le reste des pays du BRICS. Et donc la naissance de plus en plus affirmée d’un monde multipolaire, où les USA ne sont plus seuls à faire la loi dans le monde. Ce qui veut dire que les pillages américains, sous forme d’échanges inégales, et leur main mise sur toutes les ressources énergétiques et minérales de cette région du Moyen-Orient arabe, ainsi que les marchés de cette région, qui sont indispensable et vitaux pour leur domination du monde, seront compromis, et la finitude d’Israël sera en vue. Les entités du Conseil de Coopération du Golfe tomberont par la même, comme des châteaux de cartes, les-unes après les autres. C’est pour cela que la destruction visée du régime politique syrien, n’est pas seulement contre Bachar el Asad, mais contre le peuple syrien en tant que modèle de société laïque, exemple dangereux pour les pétromonarchies rétrogrades du Golfe arabe et persique. La victoire de la République Arabe Syrienne dans sa forme laïque, progressive et souveraine, démocratique et multi partis politiques, située dans ce contexte deviendrait une aubaine pour le peuple de la Péninsule arabique, asservi par cette famille des ibn el-Saoud sous les ordres de la Couronne Britannique, relayée par l’Empire américain, depuis presque plus d’un siècle, de se libérer pour reprendre le chemin de l’histoire. Aujourd’hui le monde arabe dans sa totalité est convaincu que la République Arabe Syrienne est victorieuse, et les américains seront obligés de faires des concessions, pas sur leur propre compte, mais au compte de leurs laquais dans la région. Ces concessions seront si énormes, en dommages et intérêts de ce qui a été assassiné, détruit en infrastructures, volé en biens publiques et privés.

    26/30

    J'aime

  2. raimanet Says:

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    pendant ce temps, ils « otan » se fout de notre gueule, c’ est normal ils sont au service exclusif des impérialistes US et UE et UK on a compris !

    J'aime

  3. Depuis les frappes américaines l’Etat Islamique a multiplié par trois son territoire | En quête de vérités Says:

    […] Source […]

    J'aime

  4. caligula63 Says:

    A reblogué ceci sur Strategika 51.

    J'aime

  5. jeangab1 Says:

    A reblogué ceci sur LA PILULE ROUGE.

    J'aime

  6. [Daech, suite] Depuis les frappes américaines l’Etat Islamique a multiplié par trois son territoire | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie Says:

    […] : Mounadil al Djazaïri et […]

    J'aime

  7. SYRIE : L’OTAN prétend combattre « l’Etat Islamique » (Daesh), mais en réalité, elle le soutient | le monde à l'ENVERS Says:

    […] Source :https://mounadil.wordpress.com/2015/01/18/lotan-pretend-combattre-letat-islamique-daesh-en-syrie-mai… […]

    J'aime

  8. Image du jour : L’OTAN prétend combattre « l’Etat Islamique » (Daesh) en Syrie mais le soutient en réalité | Le Blog de la Résistance Says:

    […] https://mounadil.wordpress.com/2015/01/18/lotan-pretend-combattre-letat-islamique-daesh-en-syrie-mai… […]

    J'aime

  9. dakar Says:

    19 janvier 2015, texte : Quoi de réellement nouveau dans cette opération combinée des massacres dits de « Charlie hebdo » et de l’« Hyper casher » ? La réponse est RIEN !
    Texte écrit par Michel Dakar, engagé autonome en politique générale, publié le 16 janvier 2015.
    Lien internet :
    http://www.aredam.net/rien-de-rellement-nouveau-dans-cette-operation-combinee-des-massacres-de-charlie-hebdo-et-du-supermarche-juif.html

    J'aime

  10. DAESH : Une image mieux qu'un long discours Says:

    […] : https://mounadil.wordpress.com/2015/01/18/lotan-pretend-combattre-letat-islamique-daesh-en-syrie-mai… VIA : […]

    J'aime

  11. L’OTAN prétend combattre « l’Etat Islamique » (Daesh) en Syrie mais le soutient en réalité - MANGETONJOURNAL! Says:

    […] Source : Mounadil al Djazaïri […]

    J'aime

  12. silbershark110 Says:

    A reblogué ceci sur My Blog.

    J'aime

  13. UN ALGÉRIEN LUCIDE . Says:

    L’ÉTAT USA ET VOYOU ET TERRORISTE , EN PLUS D’ÊTRE HYPOCRITES ET MENTEUR . EN SOUTENANT DAESH , LES USA ISRAËL SOUTIENNENT LE WAHABISME TRAITRE ENNEMI DE L’ISLAM TOUT COMME LE SIONISME ENVERS LES JUIFS ET LA THORA.

    J'aime

  14. Le dernier acte de barbarie infligé par l’EI au pilote Moaz al-Kasasbeh/Le groupe Etat islamique torture et assassine des enfants/Qui manipule l’organisation de l’État islamique ? | Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances Says:

    […] : Mounadil al Djazaïri et […]

    J'aime

  15. soldat de métier Says:

    Daesh : Les grosses frappes des Rafale en vidéo

    Une nouvelle vidéo a été diffusée, montrant une paire de Rafale frappant les installations militaires de l’organisation terroriste Daech. Des images d’une qualité exceptionnelle qui rend hommage aux pilotes de l’armée de l’Air ! Un peu moins de 10.000…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :